Airbus Group : résultats record en 2014

air-journal_Airbus_A350XWB_Formation_Flight_Take_off

Pour sa première année en tant qu’Airbus Group, le géant européen de l’aéronautique a présenté un chiffre d’affaires en hausse de +5%, et un carnet de commandes record à 6386 appareils.

Lors de la présentation de ses résultats annuels à Munich, dont l’aéroport avait accueilli pour l’occasion son premier A350XWB (tout comme Paris-CDG hier), Airbus Group a expliqué le 27 février 2015 avoir publié « de solides résultats pour 2014, reflétant une amélioration de la performance opérationnelle, avec des chiffres records en matière de livraisons d’appareils commerciaux, de chiffre d’affaires et de carnet de commandes. « Nous avons nettement amélioré la rentabilité et la génération de trésorerie en 2014 grâce à une solide performance opérationnelle et un carnet de commandes record à la fin de l’année » a déclaré Tom Enders, Président exécutif d’Airbus Group. « Nous avons livré un nombre d’appareils commerciaux plus élevé que jamais, dont le premier A350, et nos commandes nettes ont représenté, une fois de plus, plus du double du nombre de livraisons. En raison d’une forte demande pour les monocouloirs, nous avons décidé d’augmenter la production de la famille des A320 à 50 appareils par mois à partir de 2017. Parallèlement, nous avons décidé de réduire temporairement la production d’A330 à 6 appareils par mois en 2016. Mais le plus important est que nous confirmons que le seuil de rentabilité pour l’A380 sera atteint en 2015. Nous sommes mobilisés pour faire face aux différents défis opérationnels, notamment la montée en cadence et les coûts de l’A350 et de l’A400M, les premières livraisons de l’A320neo, pour stimuler les ventes d’hélicoptères et continuer à restructurer notre portefeuille dans la Défense et l’Espace ».

Les prises de commandes d’Airbus Group en 2014 se sont élevées à 166,4 milliards d’euros (216,4 milliards en 2013), et le carnet de commandes représentait 857,5 milliards d’euros à la fin de l’exercice (680,6 milliards fin 2013). Airbus a reçu 1456 commandes nettes d’avions commerciaux (1503 en 2013), avec un ratio commandes nettes / livraisons supérieur à deux et un carnet de commandes de 6 386 appareils à la fin de l’année. Les prises de commandes chez Airbus Helicopters portent sur 369 unités (2013 : 422 unités), incluant un ajustement dans le carnet de commandes de 33 NH90. La valeur des prises de commandes d’Airbus Defence and Space a progressé de 4 %, avec un fort dynamisme des activités spatiales et un bon niveau de commandes d’avions militaires moyens et légers.

air-journal_Airbus A350XWB Paris 2Le chiffre d’affaires du Groupe a augmenté de 5% pour atteindre le niveau record de 60,7 milliards d’euros (57,6 milliards l’année dernière). Le chiffre d’affaires de Commercial Aircraft progresse, pour sa part, de 7 %, reflétant la hausse globale des livraisons à 629 appareils (2013 : 626 livraisons) et un mix plus favorable des livraisons, avec 30 A380 contre 25 en 2013. Au 4ème trimestre, le premier A350XWB a été livré à Qatar Airways, et les normes comptables IAS 11 ont été mises en oeuvre pour un nombre limité de contrats de compagnies de lancement. Le chiffre d’affaires de la division Helicopters a progressé de 4 %, principalement grâce à des programmes gouvernementaux, avec la montée en puissance de l’activité NH90. Au total, les livraisons d’hélicoptères ont totalisé 471 unités (2013 : 497 unités), avec notamment l’entrée en service réussie de l’EC175 au quatrième trimestre, après celle de l’EC145 T2 et de l’EC135 T3 au cours de l’exercice. Le chiffre d’affaires de Defence and Space a été globalement stable, avec un total de huit livraisons d’A400M à quatre pays, ainsi que six lancements d’Ariane 5 au cours de l’exercice.

Le résultat net s’élève à 2343 millions d’euros, contre 1473 l’année précédente, avec une augmentation du bénéfice par action à 2,99 euros (2013 : 1,86 euro). Le résultat net et le bénéfice par action ont fortement progressé en dépit du résultat financier à -778 millions d’euros (2013 : -610 millions d’euros qui incluait une valorisation du taux de change négative de 341 millions d’euros engendrée par l’affaiblissement de l’euro au quatrième trimestre. Le flux de trésorerie disponible avant fusions et acquisitions s’est fortement relevé à 1 109 millions d’euros (2013 : -811 millions d’euros), traduisant une forte performance au 4ème trimestre et les efforts déployés pour améliorer le flux de trésorerie du Groupe durant l’année. La position de trésorerie nette fin 2014 s’élevait à 9,1 milliards d’euros (fin 2013 : 8,5 milliards d’euros), après prise en compte de 587 millions d’euros au titre du paiement du dividende 2013 et de 462 millions d’euros de cotisations versées au régime de retraites. La position de trésorerie brute au 31 décembre 2014 s’élevait à 16,4 milliards d’euros.

Sur la base du bénéfice par action de 2,99 euros, le Conseil d’administration d’Airbus Group proposera lors de l’Assemblée générale annuelle le paiement d’un dividende de 1,20 euro par action pour 2014, le 3 juin 2015 (2013 : 0,75 euro par action). « Afin de refléter les progrès financiers réalisés l’année dernière et les perspectives 2015, nous proposons un paiement dans le haut de la fourchette de notre politique de dividendes déclarée. Un dividende à 1,20 euro par action implique une croissance de 60% par rapport à 2013 et un taux de distribution des bénéfices de 40% », a déclaré Harald Wilhelm, le directeur financier d’Airbus Group.

Perspectives

Pour établir ses perspectives en 2015, Airbus Group table sur des taux de croissance de l’économie mondiale et du trafic aérien international conformes aux prévisions indépendantes qui prévalent et sur l’absence de perturbation majeure. Les livraisons d’Airbus devraient être légèrement supérieures à 2014 et une augmentation du carnet de commandes des avions commerciaux est à nouveau anticipée.En 2015, avant les fusions et acquisitions (M&A), Airbus Group anticipe une augmentation des revenus et une légère hausse de son EBIT avant éléments non récurrents. Sur la base de ses perspectives actuelles en matière de montée en cadence industrielle, Airbus Group vise un flux de trésorerie disponible avant fusions & acquisitions équilibré en 2015. Airbus Group prévoit une augmentation supplémentaire de son bénéfice par action et de son dividende par action en 2015.

Par Division Chiffre d’affaires
(en millions d’euros) Exercice 2014 Exercice 2013(1) Variation
Commercial Aircraft 42 280 39 494 +7 %
Helicopters 6 524 6 297 +4 %
Defence and Space 13 025 13 121 -1 %
Siège social / Éliminations / Autres -1 116 -1 345
Total 60 713 57 567 +5 %

air-journal_Airbus A350XWB Paris

 

http://www.air-journal.fr/2015-02-27-airbus-group-resultats-record-en-2014-5137966.html

Commentaire(s)

  1. N’en deplaise a certains comme Kevin777, on ne peut qu’être fier de cette réussite technique et commerciale en Europe car Airbus prouve par les fait sa capacité a mettre sur le marche des avions surs, techniquement au point, économiques et apportant satisfaction aux opérateurs et passager. Le A350 en est le dernier exemple avec un carnet de commande plus que bien remplie et des retour opérateurs et passagers plus que positifs. Soyons un peu chauvin de temps en temps et félicitons nous de la réussite d’une société Europeeene !!!

    • C’est en effet une belle réussite d’autant plus qu’elle implique beaucoup de pays européens, donc des langues différentes et des sites de production multiples. Ce qui induit des tâches plus complexes que pour Boeing.
      Bravo !
      Si Airbus pouvait maintenant s’impliquer davantage dans le réalisation de ses propres moteurs…ce serait bien ! Aussi pour ne pas toujours dépendre des autres fournisseurs et créer des emplois nouveaux en Europe.

  2. Erik de Nice

    Laissez tomber, c’est un môme de 12/14 ans (vu son niveau de français), probablement un peu mytho mais bon, il aime Boeing et AF et fera un jour prochain (je lui souhaite) son baptême de l’Air. Pas bien grave…

  3. Erik de Nice

    Et super boulot pour Airbus..
    Mille fois bravo!!!!

  4. @RICHIERSA et @ERIK DE NICE - 27 février 2015 à 10 h 48 min
    @RICHIERSA et @ERIK DE NICE

    Vous me faites rigoler. On voit très bien que Kevin777 a réussi à vous vexer tellement vous faites référence à lui. Vous devriez plutôt l’ignorer parce qu’à force de le mentionner dans vos postes c’est vous qui passez pour des trolls, des mômes, des gosses…

  5. Effectivement étant plus Boeing que Airbus je tiens à dire que cette machine est un Fleuron qui feras qu’Airbus reste et resteras un Adversaire de qualité et je suis tout aussi heureux et fière que ces machines sortent de chez TLS.

    C’est un avion exceptionnel en terme de Perf et puis surtt il se distingue des autres avions de la famille tout comme le Dreamliner chez Boeing.

    Une bonne guerre se prépare avec deux beaux successeurs

  6. En attendant la fournée A380 pour Turkish …

  7. Erik de Nice

    Qui parle???
    Me vexer parce qu’il préfère Boeing???
    Drôle d’idée!!!

  8. Bravo à Airbus pour cette Anne riche en commandes ! (J’ai 13 ans) J’espère que 2015 sera une année meilleure pour Air France 🙂

  9. J’ai fait une faute de frappe à « année « 

  10. Vincent

    Eternel affrontement BOEING versus AIRBUS : à quelques exceptions, les tenants de l’un ou de l’autre semblent irréconciliables. Cependant, il s’agit de 2 belles réussites indispensables, tant la concurrence est un moteur d’émulation.

    Regrettons néanmoins le cuisant échec commercial de l’A400M, même s’il s’agit d’un avion militaire.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum