Résultats IAG : bénéfice multiplié par 6 en 2014

air-journal_IAG-British-Iberia-Vueling

Le groupe IAG formé par British Airways, Iberia et la low cost Vueling a vu son chiffre d’affaires progresser de +8% l’année dernière, son bénéfice net atteignant le milliard d’euros.

Les résultats du groupe hispano-britannique présentés le 27 février 2015 présentent un contraste saisissant avec ceux de ses deux grands rivaux, Lufthansa et Air France-KLM. International Airlines Group a enregistré un chiffre d’affaires de 20,17 milliards d’euros (+8%), son bénéfice opérationnel a bondi de +80,5% à 1,39 milliard d’euros, et son bénéfice net a été multiplié par six (151 millions d’euros en 2014). Le CEO d’IAG Willie Walsh a tenu à souligner le redressement « remarquable » d’Iberia, qui a réalisé un bénéfice opérationnel de 50 millions d’euros contre une perte de 116 millions d’euros l’année dernière. Elle reste toutefois loin de British Airways, dont le bénéfice opérationnel a atteint 1,2 milliard d’euros (+60%) et qui a poursuivi la modernisation de sa flotte l’année dernière avec les livraisons de cinq Airbus A380 et quatre Boeing 787-8 Dreamliner. La low cost Vueling a vu son bénéfice opérationnel passer de 139 à 141 millions d’euros, mais son chiffre d’affaires gagne 20% et elle a ouvert deux nouvelles bases, et ajouté vingt A320 à sa flotte.

Si les trois composantes du groupe de l’alliance Oneworld ont dégagé des bénéfices, IAG souligne aussi la baisse de -4,1% des coûts unitaires, grâce à des efforts de productivité et bien sûr la chute des cours du pétrole. Les capacités globales en SKO ont augmenté de +9,3% tandis que le trafic en PKT progressait de +8,7% ; le coefficient d’occupation moyen a reculé de 0,4 point à 80,4%, le groupe transportant au total 77,3 millions de passagers.

IAG , dont Qatar Airways vient d’acquérir 10% du capital, a du coup revu de 20% à la hausse ses prévisions de bénéfice à 2,2 milliards d’euros en 2015. Largement de quoi payer la prise de contrôle d’Aer Lingus, estimée à 1,36 milliard d’euros mais pour laquelle une nouvelle offre serait en préparation pour convaincre l’état irlandais et Ryanair de céder leurs parts.

Rappelons que des grèves à répétition ont mis à mal les résultats des deux autres grands groupes européens : Air France-KLM a enregistré en 2014 une perte nette de 198 millions d’euros, alors qu’elle était de 1,827 milliard l’année précédente, sur un chiffre d’affaires en hausse de +0,3%.  Le groupe Lufthansa a de son côté enregistré un chiffre d’affaires stable à 30 milliards d’euros, et un profit opérationnel de 954 millions d’euros en hausse de +36% ; mais elle affiche une perte nette de 732 millions d’euros, en raison de la vente de Lufthansa Systems et des contrats de couverture carburant.

http://www.air-journal.fr/2015-03-02-resultats-iag-benefice-multiplie-par-6-en-2014-5138404.html

Commentaire(s)

  1. baboo
    Publié le 2 mars 2015

    C’est juste incroyable de dégager autant de bénéfice en Europe!

    En France, on cherche à développer une compagnie en fermant ces bases en croisant les bras et en regardant les autres sans réagir, malheureusement la caravane passe…

    • PierreAntoine
      Publié le 2 mars 2015

      Ce n’est pas incroyable, c’est financièrement logique après les cures d’essoreuses imposées à BA et IB, sans syndicats, ces derniers ayant été étrillés par Miss Thatcher

      • Publié le 2 mars 2015

        Faux BA a connu des grèves à répétition en 2013 donc il est donc faux de dire qu’il n’y a pas de syndicats.

        • PierreAntoine
          Publié le 2 mars 2015

          Les syndicats British, ts corps de métiers ont été mis en coupe règlée par Miss T et ses successeurs, et on considère aujourd’hui qu’ils sont moribonds tant leur influence a été recadrée. Leur influence est nominale. Qu’il y ait eu des grèves ( aérien, métro etc) est sans commune mesure avec le blocage, comme on a pu le voir en France avec AF. Le système « libéral » avec ses limites et excès fonctionne à fonds en UK

  2. Tant qu’il n’aura à pas de vrai politique libérale pour les entreprises en France avec baises des charges et des coup …… Les Compagnies France ne risque pas de faire des résultats comme eux

  3. fredmorel
    Publié le 2 mars 2015

    Compagnies d’esclavagistes, nos camarades chez IB n’auraient jamais du accepter de telles concessions !

    • flo
      Publié le 2 mars 2015

      +1000

      Jamais du signer!

    • Vincent
      Publié le 2 mars 2015

      Parfaitement, camarade FREDMOREL.

      Mieux vaut couler une compagnie que de faire des concessions pour la sauver ! ! !

      Et maintenant, pour faire plaisir à FREDMOREL, tous en chœur, camarades staliniens, chantons l’Internationale le poing droit levé, la faucille et le marteau dans la main gauche !

  4. Je parle pas dexclavagisme!! Mais de baisse des charges patronale et salariale!!

  5. Fredmorel
    Publié le 2 mars 2015

    Vincent, même si cela déranges vos délires capitalistes, il faut renationaliser Air France et vite.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum