Pertes record confirmées pour Air Berlin

aj_air-berlin-logo

La compagnie aérienne Air Berlin a enregistré en 2014 des pertes record à -377 millions d’euros, en hausse de 19% par rapport à l’année précédente. Le plan de restructuration Turbine ne prévoit un retour aux bénéfices qu’à partir de l’année prochaine au plus tôt.

La compagnie privée allemande, dont Etihad Airways est actionnaire, a vu son chiffre d’affaires progresser de +0,3% en 2014 pour atteindre 4,16 milliards d’euros, mais comme anticipé, les pertes avant taxes (EBIT) ont progressé de 27% à -294 millions d’euros. Air Berlin explique que ces résultats sont dus aux coûts du plan de restructuration, qui a dégagé 400 millions d’euros d’économie – insuffisant selon la compagnie, qui doit en outre faire face à une concurrence dure en Europe, notamment des low cost. Le CEO Stephan Pichler ne prévoit pas un retour aux bénéfices avant 2016 au plus tôt, tout en précisant que la direction de la compagnie est désormais « plus internationale, la nouvelle structure devant améliorer l’efficacité de la stratégie multi-hub en Europe ».

Les changements à la tête de la compagnie de l’alliance Oneworld ne sont que la première phase du plan de restructuration Turbine, la deuxième devant s’attaquer à l’ajustement des capacités et à la segmentation des marchés – deux chantiers qui devraient être terminés au printemps 2016 et « améliorer significativement sa rentabilité ». La dernière phase, à partir d’avril 2016, devrait la voir renforcer ses hubs et retrouver le chemin des bénéfices.

En 2014, Air Berlin a vu son trafic en PKT progresser de +1,43% sur des capacités en SKO en hausse de +3,11% ; le coefficient d’occupation moyen a reculé de 1,4 point à 83,6%. Elle a transporté 31,7 millions de passagers (+0,6%) vers 147 destinations, avec une flotte de 149 avions (moyenne d’âge 6,6 ans). Elle employait 8440 personnes.

http://www.air-journal.fr/2015-05-05-pertes-record-confirmees-pour-air-berlin-5143756.html

Commentaire(s)

  1. le pisteur de trolls - 5 mai 2015 à 11 h 06 min
    le pisteur de trolls
    Publié le 5 mai 2015

    Des petits types dans l’article

  2. Publié le 5 mai 2015

    Ce n’est pas le développement de RYANAIR en Allemagne qui va l’aider…

  3. J'me marre
    Publié le 5 mai 2015

    C’est drôle, de plans en plans,de dégraissage d’effectif en degraissage d’effectif, de modernisation en modernisation, d’ajustement en ajustement des capacites, de rationalisation en rationalisation de la flotte, d’optimisation en optimisation du reseau….tout change mais une seule chose demeure trimestre Apres trimestre, annee Apres annee : les pertes!!!!!

    Air Berlin et Air France doivent avoir le meme fournisseur-concepteur de  » Plans de sortie de crise et de retour à la rentabilité »…….

  4. Publié le 5 mai 2015

    Curieuse situation tout de même. Le modèle AB n’est pas décalé par rapport au marché européen du low-cost. Alors pourquoi perdent-ils de l’argent là où EZY, Vueling et autres Norwegian en gagnent.
    Réseau, coûts, stratégie? Rien de clair. Dommage pour eux.

  5. Publié le 6 mai 2015

    Alitalia perd de l’argent et se restructure.
    Air Berlin perd de l’argent et se restructure.
    Darwin Airlines perd de l’argent et se restructure.

    Mais quel est donc le point commun de ces 3 compagnies?
    Etihad y a pris une très forte participation capitalistique…

  6. Johnny Boy
    Publié le 6 mai 2015

    Air Berlin a deux bases, Berlin et Düsseldorf et semble ne pas savoir gérer ce double hub. Depuis Berlin ils envoient des A330 vers Mallorque, des A330 vers Varadero depuis Düsseldorf. Ils utilisent des A320, A321 mais aussi des 737-700/800 ou des Dash. Il semble qu’en fait la fusion avec LTU n’ai jamais pris aussi bien au niveau du réseau que de la flotte trop diverse.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter