La biométrie pour la première fois utilisée à l’aéroport d’Aruba

Air-journal-Aruba Airport

Le premier projet du genre, baptisé, Aruba Happy Flow, utilise la reconnaissance faciale à tous les points de contrôle que doit passer le passager à l’aéroport Reina Beatrix d’Aruba, lui évitant de montrer à chaque fois son passeport ou sa carte d’embarquement.

Lancé le 28 mai dernier, ce dispositif est le résultat d’une collaboration entre la compagnie aérienne KLM, l’aéroport Schiphol d’Amsterdam et le gestionnaire de l’aéroport Reina Beatrix d’Aruba, l’île caraïbéenne néerlandaise située au large des côtes du Venezuela. Ce projet pilote qui sera déployé deux ans durant sur cet aéroport caribéen utilisera la technologie de reconnaissance faciale pour identifier les passagers aux différents points de contrôle, remise des bagages, contrôle aux frontières et lors de l’embarquement. Le passager ne montre qu’une seule fois son passeport et sa carte d’embarquement à son arrivée, son visage étant alors scanné par une caméra vidéo. A chaque nouvelle étape, la reconnaissance visuelle remplace les documents papiers jusqu’à sa montée dans l’avion. Le passager n’a plus à se préoccuper de savoir où il a rangé son passeport et la carte d’embarquement lors de ses passages aux contrôles, parfois stressants.

Air-journal_Aruba happy flow

Mike Eman, Premier ministre d’Aruba a salué le lancement du projet Aruba Happy Flow comme étant «une étape extrêmement novatrice et importante dans l’industrie du transport non seulement pour les passagers de l’aéroport d’Aruba, mais dans le monde entier ». De son côté, Jos Nijhuis, CEO de Schiphol Group, qui gère l’aéroport d’Aruba, s’est félicité de ce projet pilote qui va encore « améliorer le confort du passager». « Ceci est un projet unique » soutient-il tout en expliquant attendre des résultats élevés de ce projet. « Si l’expérience et les résultats des tests sont positifs, nous allons continuer à développer ce projet », a-t-il affirmé. D’autres possibilités de développement incluent la mise en place de ce dispositif Happy Flow  au sein de l’aéroport d’Amsterdam Schiphol, en accord avec les process de sécurité.

.

http://www.air-journal.fr/2015-05-31-la-biometrie-pour-la-premiere-fois-utilisee-a-laeroport-daruba-5144882.html

Commentaire(s)

  1. Pipoca
    Publié le 31 mai 2015

    HappyFlow: la délicieuse Aruba, base de lancement du dernier système de flicage à entrer en service. Oubliés, la CNI, le passeport et la carte d’embarquement.
    Désormais, c’est la photo qui vaudra.
    Nul doute que ds les mois à venir, ce truc débarquera en Europe, au vu des fantastiques résultats obtenus à Aruba.
    Vu cette semaine à Belfast, le contrôle corporel aux rayons X qui avait même été freiné par les Moldaves à Chisinau(!) mais est entré de pleins pieds ds l’Union Européenne.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter