Air Algérie interligne avec Tassili Airlines

air-journal_Air_Algerie_A330-200

Les compagnies aériennes Air Algérie et Tassili Airlines ont signé un accord interligne, qui permettra aux passagers de voyager sur tous leurs vols quelque soit l’émetteur du billet, sans frais supplémentaire. Le ministre des transports a d’autre part qualifié de désastreuse la compagnie nationale, qui « est malade et doit réapprendre tout, jusqu’à l’organisation de comment organiser un vol ».

Les deux compagnies publiques algériennes ont signé leur accord le 14 juin 2015, en présence du Ministre des Transports Boudjema Talai, du PDG d’Air Algérie Abdou Bouderbala et de son homologue chez Tassili Airlines Façal Kellil. Selon cette dernière, cet « accord de trafic interline bilatéral » donne à chaque compagnie aérienne le droit d’émettre des billets pour les vols de la compagnie partenaire. Il permettra par exemple « aux populations du Sud du pays d’acheter leurs titres de voyages auprès de l’un des deux opérateurs nationaux et d’effectuer leurs voyages avec l’une ou l’autre compagnie ». Le billet unique permettra bien sûr d’effectuer une partie du voyage, par exemple entre la France et l’Algérie, avec un transporteur et de continuer sa route avec l’autre. Tassili Airlines rappelle que cette signature est le fruit d’un « partenariat gagnant-gagnant datant du 4 avril 2011 et portant sur « plusieurs volets tels que la formation du personnel navigant technique et commercial, l’assistance en escale et assistance au sol, le catering et l’affrètement d’aéronefs ». Air Algérie et Tassili Airlines vont donc pouvoir « conjuguer leurs efforts en vue d’offrir une large possibilité de voyage au profit du citoyen algérien ».

Mais à l’intérieur d’Air Algérie, les nouvelles n’étaient pas aussi bonnes : assistant à une réunion des cadres, le ministre des transports les a prévenus que « si vous continuez à faire les choses de cette manière, le pavillon national va disparaître », faisant au passage allusion à la « grande déception » des passagers et aux retards affectant la moitié des vols. M. Talai a confirmé que l’audit commandé par Air Algérie était terminé, le temps de l’action étant venu. Un plan de restructuration passera entre autres par la formation du personnel dans le commercial, le catering ou chez les pilotes, explique-t-il dans le Huffington Post Maghreb, avant de lancer : « celui qui n’est pas capable de travailler n’a qu’à rentrer chez lui » – puis d’adoucir un peu ses propos en expliquant que la « volonté de faire progresser la compagnie est claire », et que les revendications salariales seront « prises en charge ». Une réorganisation en profondeur d’Air Algérie et Tassili Airlines débutera en septembre, a-t-il annoncé, mentionnant pour la saison estivale « quelques problèmes mineurs » à régler. Les aéroports algériens n’ont pas échappé à ses foudres, raconte la Dépêche de Kabylie (« l’aéroport d’Annaba est un poulailler, et celui d’Alger ignore totalement les besoins spécifiques des personnes à mobilité réduite »), a-t-il déclaré.

air-journal_Tassili Airlines Strasbourg1

http://www.air-journal.fr/2015-06-16-air-algerie-interligne-avec-tassili-airlines-5145636.html

Commentaire(s)

  1. un plus de 3000 h de vol - 16 juin 2015 à 11 h 05 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 16 juin 2015

    Les déclarations sont une chose , les actes doivent suivre ….. Les marges de progrès pour Air Algérie sont gigantesques …..si on compare simplement avec Royal Air Maroc et/ou Tunisair ….Je ne parle pas de Turkish ou Ethiopian …. ce serait trop demander dans un premier temps!

  2. Publié le 16 juin 2015

    Quand je lis ça, je ne peux m’empêcher d’éclater de rire. Ce ministre qui fait semblant de critiquer Air Algérie ou Tassili est lui même issu de la même vermine qui est à la tête de cette compagnie depuis des lustres et qui se reproduit au sein même d’Air Algérie. Tous les enfants des cadres d’Air Algérie deviennent des cadres d’Air Algérie, mais attention, ce n’est pas pour autant qu’ils se mettent au travail ! Ils sont affectés dans de belles escales à l’étranger avec des salaires confortables et ils commercialisent les capacités soute sur le marché noir.
    Air Algérie dispose de 10 000 salariés (dont 70% ne foutent rien) pour 40 avions ! C’est énorme et aucun repreneur privé ne voudra de ce cadavre de mollusque.

  3. Tassili = Sonatrach = Etat
    Air Algérie = Etat

    Tout est dit du blabla pour rien, boycott depuis plus de 10 ans et je continuerai !!!

  4. Publié le 16 juin 2015

    Pour 1 euro symbolique je veux bien racheter cette compagnie : en plus je suis franco-algérien.

    Par contre les salariés devront sauter la case corruption et salaire confortable. Il y aurait escale sur Pôle Emploi DZ et productivité améliorée.

    À 12 j’ai un petit projet, monter ma compagnie aérienne en Algérie, j’ai vu les caractéristiques des CS100/300. On ne peut pas créer une compagnie en Algérie mais bon… Suffit de convaincre le ministère ( mon oncle est maire FLN de Dar El Beida, ville de l’aéroport ) et de participer à la rénovation du T2 ( ou du T3 ) et d’en faire un terminal privé.

    – Participer à la rénovation du T2 ( ou du T3 )
    – Réembaucher une partie du personnel AH.
    – Attraction du tourisme en Algérie ( EY Partners )

    Avec ça, Ghoul va sûrement accepter.
    Et puis le côté flatteur, vive le FLN !!

  5. Erik de Nice
    Publié le 16 juin 2015

    Pourquoi pas???
    Bonne chance à vous..

  6. Sam
    Publié le 16 juin 2015

    Bonne chance, ce discours trompeur qui donne de la poudre aux yeux ne changera rien du tout à la situation d’Air Algérie, un monstre assoiffé d’argent sans qu’aucune nouveautés structurelles ne surviennent.

    Rien de tel qu’une bonne concurrence rude pour secouer le cocotier endormie depuis 1947.Les pays du golfe doivent aussi faire comme Alitalia mais pour Air Algérie.
    Et… Tassili Airlines n’est qu’un Air Algérie n°2 juste pour duper les clients qui pensent qu’il s’agit d’une compagnie privée. Au final, cela revient au même…

  7. Publié le 16 juin 2015

    Oui mais je veux bien laisser 30% à Etihad : un fonds pour la mise en activité de la compagnie, des conseils d’EY, des locations d’appareils et l’achat de CS100-300. J’attends Le Bourget 2017 ou 2019 !

    @AISSA : L’éducation, vous connaissez ?? Eh bien je ne pense pas car même si j’ai 12 ans, je pense être plus éduqué que vous : la preuve vous me tutoyez.

  8. groovy
    Publié le 16 juin 2015

    Aissa on est dans la mondialisation vous avez besoin de ces binationaux qui se deversent par millions pour rejoindrent leurs familles avec des cadeaux et   beaucoup d’argent ils vous demandent juste d’être correct sur les prix et les temps ou de changer de métier pourquoi pas boulanger ils apprécient le bon pain.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum