Salon du Bourget J2 : le Boeing 737 MAX domine (vidéos, photos)

air-journal_Paris air show 2015@Stephff

La deuxième journée du Salon du Bourget a été dominée par les commandes de monocouloirs Boeing 737 MAX, principalement par des sociétés de leasing. La compagnie aérienne Korean Air s’est engagée pour 30 737 MAX, deux 777-300ER mais aussi 50 Airbus A321neo, les autres annonces de l’avionneur européen concernant surtout le réaménagement de la flotte de la low cost easyJet.

Le montant des contrats annoncés depuis le début du Salon du Bourget a atteint 46 milliards de dollars au prix catalogue le 16 juin 2015, Boeing ayant pris une belle avance avec 29,6 milliards contre 16,4 pour Airbus. Mais sauf surprise de dernière minute, les commandes devraient rester inférieures à celles enregistrées l’année dernière à Farnborough. Quelques vues d’ambiance du salon sont visibles en bas d’article.

BOEING :

air-journal_AerCap 737 MAXLa société de leasing AerCap a annoncé une commande ferme de cent 737 MAX 8, livrables à partir de 2019 et d’une valeur de 10,7 milliards de dollars au prix catalogue. Il s’agit de la première commande de monocouloirs américains remotorisés par AerCap, dont le portfolio de 1800 avions (possédés, gérés ou attendus) compte entre autres 200 Airbus A320neo. Pour le CEO Aengus Kelly, la commande de Boeing « est en ligne avec les besoins de nos clients et notre stratégie de flotte pour louer les avions les plus avancés technologiquement ».

air-journal_SMBC Aviation Capital 737 MAXSMBC Aviation Capital, autre société de leasing, a signé pour dix 737 MAX 8 qui viendront s’ajouter aux 80 achetés l’année dernière. 180 des 370 appareils du portfolio de la société irlandaise sont américains ; Boeing souligne dans son communiqué qu’il est présent au Japon depuis plus de 60 ans, les compagnies aériennes ayant depuis acheté plus de 1000 de ses avions ; il n’est pas précisé si l’annonce d’hier est destinée à une compagnie nippone.

air-journal_Minsheng-leasing-737 MAXEn Chine, c’est la société Minsheng Financial Leasing qui a signé un protocole d’accord pour 30 monocouloirs, avec un mix non précisé de 737NG et de 737 MAX ; son vice-président Wang Fuhou souligne « l’émergence de low cost et compagnies régionales » qui permettra une croissance rapide du marché des monocouloirs, les deux générations de 737 devant « répondre aux besoins de clients comme Ruili Airlines ».

 

air-journal_Ruili-Airlines-737-MAXLa compagnie aérienne Ruili Airlines justement s’est engagée pour trente 737 MAX « avec le soutien financier » d’AVIC International Leasing ; le contrat de 3,2 milliards de dollars au prix catalogue doit répondre à la croissance du trafic passager, et attend l’aval des autorités chinoises. Lancée en février 2014, Ruili Airlines opère aujourd’hui 34 vols quotidiens sur onze routes, avec quatre 737-700 et un 737-800 ; elle vise une flotte de 26 avions en 2020.

 air-journal_Sriwijaya-Air-737En Indonésie, Sriwijaya Air a acheté deux 737-900ER et signé un protocole d’accord portant sur des options pour 20 monocouloirs Boeing supplémentaires ; les deux 737-900ER étaient déjà comptabilisés dans les listings de l’avionneur comme client anonyme. Il s’agit du premier achat d’avions neufs pour Sriwijaya Air, basée à l’aéroport de Jakarta et qui opère une flotte tout-Boeing avec 37 737-300, -400, -500 et -800.

 

air-journal_Vietnam Airlines 787-9 first flight closeupVietnam Airlines a annoncé une conversion dans les contrats de leasing signés avec Air Lease Corp. (ALC) : elle prendra huit 787-10 Dreamliner à la place d’autant de 787-9 (les 787-10 sont attendus par ALC entre 2019 et 2021). Le plus gros des Dreamliner sera donc le plus gros des avions de la compagnie nationale vietnamienne, qui attend désormais onze 787-9 – dont le premier est en démonstration au Salon du Bourget. « Cette transaction démontre que nos clients apprécient ALC en tant que conseiller et fournisseur pour la planification de leur croissance et le renouvellement de leurs flottes », a déclaré son vice-président pour l’Asie Jie Chen.

Enfin Korean Air a signé mardi un protocole d’accord portant sur trente 737 MAX et deux 777-300ER, avec des options sur vingt MAX supplémentaires. Un contrat évalué à 3,9 milliards de dollars au prix catalogue, la commande une fois finalisée devant comporter des MAX 8 avec des droits de substitution pour des MAX 9. Korean Air avait déjà acheté en 2015 cinq 777F, et attend désormais les livraisons de 69 Boeing dans le cadre de la modernisation de sa flotte.

Les vols de démonstration de mardi vus par Boeing :

AIRBUS :

air-journal_Korean_Air_A321neoLa compagnie nationale sud-coréenne a aussi fait ses emplettes chez l’avionneur européen, signant un protocole d’accord pour cinquante A321neo dont vingt options, sa première commande de monocouloirs européens (elle opère 27 A330 et dix A380). Les A321neo seront aménagés en deux classes « avec aménagement premium » et déployés sur des routes régionales, y compris vers l’Asie du sud-est. Selon le chairman du groupe Korean Air Cho Yang Ho, l’A321neo « apportera à la flotte de monocouloir un niveau plus élevé de confort, d’efficacité et de rayon d’action, tout en réduisant notre impact sur l’environnement ».

air-journal_A321neo_LR Air Lease CorpAir Astana a également annoncé avoir choisi les monocouloirs remotorisés d’Airbus : elle louera chez ALC deux A320neo livrables à partir du printemps prochain (16 places en classe Affaires, 132 en Economie), plus un A321neo (28+151) et quatre A321neoLR (16 sièges-lits+150) qui sont eux attendus à partir de 2018. Ils remplaceront progressivement les A320 et 757-200 de sa flotte ; « la nouvelle flotte de la famille A320neo couvrira le réseau domestique de la compagnie et ses liaisons internationales vers la Chine, l’Inde, la Russie et les Emirats Arabes Unis. L’A321neoLR a la capacité de voler sur des distances plus longues, notamment au départ d’Astana vers Londres et d’Almaty vers Bangkok, Ho Chi Minh Ville et Hong Kong ».

air-journal_Peach_Aviation A320La low cost Peach Aviation, basée à Osaka, a passé une commande ferme pour trois A320, son premier achat directement chez Airbus (les 14 en service et trois autres en attente de livraison sont pris en leasing). Ils seront équipés de réacteurs CFM International et configurés pour 180 passagers.

 

EasyJet a passé un accord avec Airbus pour densifier les cabines de jusqu’à 105 air-journal_Airbus_A320 Space-Flex_v2_lavatory_viewA320, permettant l’ajout de six sièges supplémentaires « avec le même niveau de confort » grâce à la combinaison de réaménagement ‘Max-Pax’ et du Space-Flex v2 optimisant l’arrière de la cabine (et permettant l’accès des toilettes aux passagers à mobilité réduite). Le premier des A320 ainsi modifiés est attendu en mai 2016, l’ensemble des avions concernés devant avoir été densifiés d’ici le printemps 2018.

Les vols de démonstration de mardi vus par Airbus :

ATR :

air-journal_Cebu Pacific atr72_600Cebu Pacific a signé mardi une commande ferme pour seize 72-600, avec des options pour dix avions supplémentaires. Le montant du contrat est de 673 millions de dollars au prix catalogue ; cela permettra à la low cost des Philippines de doubler sa flotte d’avions turbopropulseurs (elle exploite huit 72-500, qui seront progressivement remplacés par les nouveaux appareils à partir du 3e trimestre 2016). Les 72-600 seront équipés, pour la première fois, de la cabine Armonia en version « haute capacité », pouvant accueillir jusqu’à 78 passagers, et présentant des coffres à bagages avec 30% de capacité en plus.

air-journal_Braathens_atr72_600Braathens Aviation a commandé ferme cinq 72-600, plus dix en options, dans le cadre de la stratégie de mise à niveau de la flotte de la compagnie. Les livraisons débuteront à la fin de l’année. D’une capacité de 72 places, le nouvel avion sera exploité sur le réseau régional de la compagnie, ainsi que sur les liaisons nationales en Suède. Braathens Regional exploite cinq 72-500 et douze Saab 2000 « vieillissants » depuis l’aéroport de Stockholm-Bromma.

air-journal_Air New Zealand 72-600Air New Zealand a commandé un 72-600 supplémentaire hier, alors qu’elle prenait possession de son septième exemplaire sur les désormais 14 attendus d’ici 2017 ; elle opère également onze 72-500.

 

air-journal salon du bourget airbus a350 air-journal-bourget-2015-avions-2 air-journal-bourget-2015-ambiance-6 air-journal-bourget-2015-ambiance-7 air-journal-bourget-2015-ambiance-militaire air-journal-bourget-2015-qatar-2 air-journal-bourget-2015-bombardier-cs300-4 air-journal-bourget-2015-avions-helicopteres air-journal-bourget-2015-moteur-a380 air-journal-qatar-a350-equipage-steward air-journal-bourget-2015-qatar-pilotes-equipage-2 air-journal-bourget-2015-ambiance-china-airlines-2 air-journal-bourget-2015-transport-militaire air-journal-qatar-a380-premiere air-journal-qatar-a380-bar-hotesse air-journal-qatar-a350-equipage-pilote-hotesse air-journal salon du bourget airbus a350 xwb air-journal salon du bourget bombardier cs300 air-journal-bourget-2015-avion-scientifique-atra

http://www.air-journal.fr/2015-06-17-salon-du-bourget-j2-le-boeing-737-max-domine-videos-photos-5145707.html

Commentaire(s)

  1. Pere Denis
    Publié le 17 juin 2015

    Et toujours aucun A 380……Rien vraiment non plus coté A 350….
    Mais peut être gardent ils chez Airbus « le meilleur pour la fin » ( le dernier jour-pro !)
    Heureusement qu’un jour Airbus a décidé de faire une famille autour du 320……

  2. Publié le 17 juin 2015

    30 A350 pour une compagnie indonésienne !!!

  3. BOBO7
    Publié le 17 juin 2015

    Aucune commande pour le Cseries ni pour l’a380 ni pour le 747 8. Mais moi c’est le cseries qui m’inquiète cest pourtant le monocouloir le plus recent c’est un nouvel avion comparer aux 737 MAX ou a320neo et Embraer remotoriser. C’est quand meme bizarre…..

  4. Publié le 17 juin 2015

    Avez vous une idée du prix d’une location d’un avion de ligne genre 737 a une compagnie du genre AerCap SMBC ou GECAS ?

  5. BOBO7
    Publié le 17 juin 2015

    @BRAMS il faut compter 400 a 500000$ par mois

  6. Si deux avions sont très proches en terme de performance et de prix, comme cela semble être le cas pour l’A320 et le 737, ils sont condamnés à être au coude à coude en terme de commandes. Qui plus est quand les capacités de production sont strictement identiques.
    Le carnet de commande du 737 Max accusant un retard sur celui de l’A3220 Neo (car ayant été lancé plus tard) il y a un phénomène de rattrapage inévitable.
    Cette situation n’est pas prête de changer, les deux constructeurs ayant engagé une course parallèle à l’augmentation des cadences. Seule différence notable: là ou Boeing concentre sa production sur 1 site, Airbus se « disperse » sur 3, bientôt 4 sites.

  7. Publié le 18 juin 2015

    Bravo à Boeing ils savent faire de beaux avions airbus aussi mais ce n’est pas pareil.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter