Air Tahiti Nui : le meilleur résultat financier de l’histoire

aj_air tahiti nui a340

La compagnie aérienne Air Tahiti Nui a été en 2014 bénéficiaire pour la troisième fois consécutive, avec un profit en hausse de 20% à 2,02 milliards de francs Pacifique (16,9 millions d’euros). Des dividendes seront versés aux actionnaires pour la première fois depuis 2010.

Basée à l’aéroport de Tahiti-Faa’a, la compagnie a vu son chiffre d’affaire progresser de 9% par rapport à 2013 pour atteindre 33,3 milliards de francs Pacifique (279 millions d’euros). Sa trésorerie s’est améliorée de 50% en un an (à 11,6 milliards de francs Pacifique), et son ratio excédent brut d’exploitation / chiffre d’affaires (+3,8 points) est en hausse de 3,8 points de pourcentage à 2,1%. « Ce résultat est historiquement le meilleur depuis la création de la compagnie », a déclaré le PDG d’Air Tahiti Nui Michel Monvoisin, soulignant la progression des bénéfices ces trois dernières années (231 millions en 2012 et 1,67 milliard en 2013). Et il est à mettre au compte de la progression de l’activité (+9,5%), puisque l’évolution des prix du carburant a eu un effet limité.

Avec 459 774 passagers transportés en 2014, Air Tahiti Nui représentait 66% de parts de marché dans l’archipel (+1 point), loin devant Air France (15%, -3 points) et Air New Zealand (7%, +4 points). Le coefficient d’occupation a gagné 1,5 point à 75%, et les deux destinations ayant rencontré la plus forte croissance sont Auckland (+20%) et Los Angeles (+16%). Le temps de vol moyen de ses Airbus A340-300 est passé de 9,75 à 10,3 heures par jour, avec un nombre de vols effectués en hausse de 10% à 1623 pour un total de 18 870 heures de vol (+7%). La cabine du quatrième A340 sera refaite cette année.

La Dépêche de Tahiti note que ces bons résultats ont permis à Air Tahiti Nui, pour la première fois depuis 2010, « de procéder à une distribution de dividendes à ses actionnaires pour un montant de 320,8 millions. La Polynésie française détenant 84,8 %, elle récupère ainsi une partie des 800 millions alloués par le conseil des ministres, le 17 juin, à la promotion touristique ». Le quotidien souligne qu’ATN « joue donc pleinement son rôle de fer de lance du tourisme polynésien ; la compagnie s’acquitte par ailleurs de quatre milliards d’impôts », sans oublier un bémol : la baisse de la ponctualité (90,5%) principalement au départ de Paris-CDG et Los Angeles.

Air Tahiti Nui s’est fixé pour 2015 un objectif de croissance de 5% « avec le maintien d’une politique commerciale agressive » et un œil de plus en plus tourné vers le Brésil et la Chine pour la croissance future de son réseau.

http://www.air-journal.fr/2015-06-26-air-tahiti-nui-le-meilleur-resultat-financier-de-lhistoire-5146264.html

Commentaire(s)

  1. superyoda86
    Publié le 26 juin 2015

    Je ne comprends pas pourquoi ils ont acheté des 787 alors qu’ils avaient des A340. Ils vont devoir former tous leurs pilotes alors que l’A350-1000 était très bien. quel gâchis! Au pire ils auraient pu prendre des A330-900 néo pour raison financière mais là des Boeing j’ai du mal a comprendre.

    • alexis
      Publié le 26 juin 2015

      Le patriotisme confine par moments à l’idiotie. Vu le poids des sous traitants les appareils des deux constructeurs sont loin d’être 100% européens ou américains.

      La compagnie est peut être la mieux placée pour savoir les appareils dont elle a besoin. Dans la zone Océanie, il n’y a peut être pas tant de transporteurs capables d’assurer la maintenance des appareils et notamment de l’A 350. En revanche, Air New Zealand a le 787 dans sa flotte. Air Tahiti dessert d’autres villes long courrier en dehors de Paris et qui sont toutes dans le Pacifique (Los Angeles, Tokyo et Séoul) donc le passage par Paris n’est pas du tout pertinent pour le check up général.

      • superyoda86
        Publié le 26 juin 2015

        Oui mais avec quel argent est payé ces avions? je suis sûr qu’il y’a des subventions de l’État Français donc la moindre des chose c’est d’acheté Airbus. Les Américains feraient pareil mais nous on se fait couillonnés comme d’hab!

        • alexis
          Publié le 26 juin 2015

          Delta Airlines la consœur américaine d’AF et de KLM a choisi l’A 350 au détriment de Boeing, American Airlines a passé une commande géante d’Airbus au détriment de Boeing. Jetblue la low cost américaine a une flotte exclusivement Airbus. Airbus va ouvrir un site aux USA, et c’est très bien pour l’entreprise est ce condamnable? Attention aux faux semblants. AF a des 777 et bientôt des 787 et des A 350 dans sa flotte est ce condamnable? Avec dette mentalité l’activité du français Zodiac qui intervient sur une bonne part du 787 serait réduite.

  2. Samy 94
    Publié le 26 juin 2015

    ATN reprend des couleurs , c’est super! Les A343 sont encore efficaces, et quand les 789 vont entrés en service, ils vont pouvoir économiser en carburant et transporter un peu plus de Pax !!!! Ça fait plaisir de voir nos belles Cie Françaises qui évoluent, ATN avec ses 789, TX avec ses A359 sans oublier UU et ses 788 !!!!!!

  3. Mastercar2a
    Publié le 26 juin 2015

    Sauf qu’en cas de nouveaux clients,c’est Boeing qui paye la première QT aux PN…
    Mais je pense que l’A350 aurait pu le faire… Peut-être que la proximité avec Seattle a joué

  4. Boeing the best !!!!!!

    Vve le 787-9

  5. superyoda86
    Publié le 26 juin 2015

    Airbus a mal joué quand même sur ce coup alors qu’il avait un avantage. Dommage. Je n’aime pas le 787, il ne m’inspire pas confiance, je trouve qu’il a beaucoup trop de problèmes pour avion neuf même si c’est normal d’avoir des ratés au début la ça fait beaucoup. comparé au A380 a sa sortie, il y’a beaucoup plus de problèmes dont des immobilisations de la part du FAA. Franchement je pense qu’il ont sorti un avion pas fini mais il fallait qu’il le sorte car il n’avait pas le choix, ça fait bâclé. L’A350 est beaucoup plus abouti mais il est sorti un peu tard, de même que les A330 néo qui auraient dû sortir bien avant. Dommage.

  6. Airbid
    Publié le 26 juin 2015

    6% de bénéfice. Ouarf… Et sans les subventions combien pourrait on distribuer ? L’histoire ne le dit pas. Ah les chiffres, on se régale!

  7. Erik de Nice
    Publié le 26 juin 2015

    Boeing a sorti le 787 comme Mc D. Douglas a sorti le DC10 en son temps…. C’est à dire dans l’urgence.
    Pour le premier, puisque Airbus avait déjà annoncé le 350 et qu’à l’époque Boeing venait de sortir le 747 et Loockeed s’apprêtait à sortir le Tristar. Ce genre de comportement peut se payer hélas tôt ou tard au prix fort et pour l’exemple du DC10, on connaît la suite…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum