Bombardier : le 500e Q400 pour WestJet, de l’espoir pour le CSeries

air-journal_WestJet Encore Q400

L’avionneur canadien Bombardier a livré jeudi son 500e Dash-8 Q400 à la compagnie aérienne low cost WestJet. Et malgré l’absence de nouvelles commandes lors du Salon du Bourget pour la famille CSeries, la présentation du CS100 et du CS300 « a été un succès ».

WestJet a félicité Bombardier le 25 juin 2915 lors d’une cérémonie à Toronto pour la livraison du 500e appareil Q400, destiné à sa filiale régionale WestJet Encore et configuré pour accueillir 78 passagers. La compagnie canadienne avait lors du Salon du Bourget annoncé une commande ferme de cinq Q400 NextGen, s’ajoutant à celui déjà acquis en mars dernier ; ces transactions sont des conversions d’options précédemment réservées, et représentent au prix catalogue un contrat estimée 200 millions $ US (elle en attend 22). « La vitesse, la fiabilité, le confort et les économies qu’offre le Q400 ont fait de cet avion la pierre angulaire du succès de WestJet Encore », a déclaré Ferio Pugliese, président de WestJet Encore, « pendant plus de dix ans, les compagnies aériennes de partout dans le monde ont acheté cet avion pour ces raisons. Bombardier est une entreprise canadienne solide qui peut s’enorgueillir de cette réalisation d’envergure ». WestJet Encore a célébré son deuxième anniversaire le 24 juin ; avec une flotte de 22 Q400, elle dessert désormais 24 collectivités au Canada et « continue de libérer les Canadiens des coûts élevés du transport aérien en leur offrant un plus large éventail de vols vers encore plus de correspondances dans l’ensemble du réseau de WestJet ». Ses nouveaux itinéraires en 2015 comprennent des liaisons entre les aéroports de Toronto et Québec ou Fredericton, et entre Halifax et Deer Lake, Gander ou Sydney.

air-journal_Swiss CS100 2015A l’occasion de cette cérémonie, le Président de Bombardier Avions Commerciaux Fred Cromer s’est déclaré ravi du voyage au Salon du Bourget, où la famille CSeries n’a pourtant enregistré aucune nouvelle commande (les compteurs sont bloqués à 243 commandes fermes). Le salon a été « un home run en termes de présentation de l’appareil à l’industrie », explique-t-il dans le Toronto Star, ce qui était le but du déplacement, et les critiques « ont été enthousiastes sur le look » du CS100 et du CS300 qui étaient présents sur place. Il rappelle que les essais en vol indiquent un « dépassement des objectifs initiaux » des deux avions, en matière de consommation de carburant, de charge utile, de distance franchissable et de performance au décollage. Et ils « sont en voie d’atteindre leurs objectifs de performance sur le plan du bruit, faisant d’eux les avions commerciaux de série les plus silencieux ». La distance franchissable maximale des CSeries a été confirmée comme étant de 3300 NM (6112 km), soit quelque 350 NM (648 km) de plus que l’objectif initial. Ces avions « assurent un avantage de plus de 20% sur le plan de la consommation de carburant, comparativement aux autres avions de série, et de plus de 10% comparativement aux avions remotorisés (de type A320neo ou 737 MAX NDLR) », affirmait un communiqué publié à la veille du Salon. Le CS100 a d’ailleurs effectué le trajet ZurichMontréal sans ravitaillement, après sa présentation à la compagnie de lancement Swiss (et « avec du carburant en réserve pour une heure de vol »).

Quant à l’objectif d’atteindre 300 commandes fermes pour les CSeries avant l’entrée en service du CS100 au premier semestre 2016, Fred Cromer déclare : « je sens que nous sommes sur un bon dynamisme ». Le programme d’essais a approche les 2000 heures de vol, la certification devant être acquise d’ici la fin de l’année.

http://www.air-journal.fr/2015-06-26-bombardier-le-500e-q400-pour-westjet-de-lespoir-pour-le-cseries-5146259.html

Commentaire(s)

  1. superyoda86
    Publié le 26 juin 2015

    ouai pas mal, je l’aime bien mais j’aime autant l’ATR 72-600

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter