Un salon à Paris-Orly pour Openskies

©Delphine Coutant

©Delphine Coutant

La compagnie aérienne Openskies a inauguré son nouveau salon d’Affaires à l’aéroport de Paris-Orly, le 212 Orly West situé juste après les contrôles de sûreté (Terminal Ouest, Hall 3) et à seulement quelques pas de la porte d’embarquement. Elle en profit epour présenter sa nouvelle offre de presse digitale.

Accessible à partir du 4 juillet aux passagers Biz Bed de la filiale française de British Airways, ainsi qu’aux membres Gold et Silver du programme Executive Club de sa maison-mère, ce nouvel espace « vient améliorer de façon significative l’expérience de voyage des passagers OpenSkies, en offrant un espace de détente intimiste et chaleureux avant l’embarquement ». La compagnie explique dans un communiqué que ce nouveau salon d’affaires, dont le nom est une combinaison de l’indicatif de New York et de la configuration de la cabine Biz Bed soit 2 sièges, 1 couloir, 2 sièges, « marque une nouvelle étape dans sa stratégie d’investissements (…) et démontre l’importance de la filiale de British Airways au sein du groupe ». « Nous sommes très heureux de pouvoir offrir ce nouveau salon à nos passagers. Il nous tenait à cœur de leur offrir un espace à la hauteur de leurs attentes, sur notre base d’Orly, et transcrivant parfaitement l’esprit OpenSkies. Il nous permet également aujourd’hui de proposer une offre de salons haut de gamme des deux côtés de l’Atlantique, à Paris-Orly comme à New York-JFK et Newark », déclare Patrick Malval, Directeur Général d’OpenSkies.

©Delphine Coutant

©Delphine Coutant

Né du concept de l’architecte Nelson Wilmotte, le salon a été pensé comme une bulle de détente et de bien-être, plongée dans un décor façon « loft new-yorkais » à l’atmosphère reposante et cosy, miroir de l’expérience à bord. Les passagers peuvent y apprécier différents espaces pour travailler et se détendre, en profitant notamment d’un « carré bibliothèque » proposant divers ouvrages en français et en anglais. Un buffet propose une offre de restauration évolutive tout au long de la journée, composée de produits frais, et d’une large sélection de boissons (avec et sans alcool).

A l’occasion de l’ouverture de ce nouveau salon, OpenSkies lance sa nouvelle offre de presse digitale, accessible à tous les passagers du salon, permettant de télécharger gratuitement quotidiens et magazines, francophones et anglophones. Cette nouvelle application  offre un choix de publications régulièrement mises à jour et optimisées pour une lecture sur tablette, smartphone et ordinateur portable. Les passagers auront également la possibilité de travailler confortablement grâce à de multiples prises et à un réseau Wi-Fi dédié et gratuit, et pourront bénéficier d’un service d’impression gratuit.

©Delphine Coutant

©Delphine Coutant

Chaque trimestre, des expositions temporaires inviteront les passagers à découvrir créations contemporaines, séries de photographies ou œuvres plus classiques. Ces expositions éphémères seront autant d’occasions d’appuyer l’attachement d’OpenSkies à Paris et New York. Pour sa première exposition, en partenariat avec la Galerie Polka Paris, le « 212 Orly West » présentera plusieurs œuvres photographiques de Gérard Uféras, tirées des collections L’étoffe des rêves, un voyage dans les coulisses des défilés de mode, et Dior, 30, avenue Montaigne, un plongeon dans les ateliers de couture de la maison créée par Christian Dior en 1946.

OpenSkies, accueille un maximum de 114 passagers à bord de ses trois Boeing 757-200. La compagnie propose à chaque passager des prestations innovantes et de grande qualité, alliées à l’attention personnalisée d’une petite compagnie. Opérant 3 vols quotidiens entre Paris et New York (Newark et JFK), ses trois cabines offrent un cadre unique : 20 espaces de sommeil privilégiés équipés d’un lit parfaitement plat et horizontal en Biz Bed, le meilleur siège de sa catégorie en Prem Plus, un espace intime et feutré en Eco. Ses aéroports sont situés à proximité des centres villes, et les passagers Biz Bed et Prem Plus s’y voient offrir un parcours prioritaire. Un voyage avec OpenSkies est unique, tant au sol qu’en vol.

air-journal_openskies

http://www.air-journal.fr/2015-07-01-un-salon-a-paris-orly-pour-openskies-5146484.html

Commentaire(s)

  1. Pépère
    Publié le 1 juillet 2015

    Avec EZY passant à l’Ouest, c’est un remplissage excellent qui s’annonce ! Le modèle prendrait il ?

  2. A380
    Publié le 1 juillet 2015

    Fuyez cette compagnie, vieux 757 avec cabine hors d âge, personnel déplaisant et incapable d indemniser ses passagers en cas de retard !!

  3. Tadada !! Attention duel entre La Compagnie et Openskies.

    Flotte : match nul : avions de ++++ loués et hors d’âge ( quoique les 757 on est à la pointe de la technologie )

    • Le B757 avions de ++++ et hors d’âge ?????????? comment pouvez vous juger comme celà. Pour vous ce qui n’est pas nouveau ou très récent c’est forcément de la +++++ ? Concernant le terme hors d’âge je vous rétorquerai qu’un avion a une durée de vie importante (et heureusement vu le prix d’achat). D’autre part La Compagnie ou Openskies essayent de se positionner dans une grille tarifaire inférieure aux majors donc utiliser du matériel amorti, ce qui ne veut pas forcément dire pourri, est une des options qui a été retenue pour réduire les coûts.

  4. J’en sais rien pour le service à bord et la qualité des prestations d’OpenSky et consorts… mais en tout cas, il y a une compagnie qui a TOUT compris, c’est EMIRATES : http://www.businessinsider.com/emirates-is-attacking-its-competitors-by-evoking-the-golden-age-of-air-travel-2015-6?utm_content=bufferd395d&utm_medium=social&utm_source=facebook.com&utm_campaign=buffer

    Mais comment vont faire LH, BA-OpenSky et à fortiori AF face au rouleau compresseur que sont Emirates et Etihad qui font toujours mieux et toujours plus fort!!!! Une chose est sur, ils ne font pas de nivellement pas le bas, comme certains… suivez mon regard 🙂

    •  » ils ne font pas de nivellement pas le bas, comme certains… suivez mon regard » Cela était vrai jusqu’à il n’y a pas longtemps mais maintenant beaucoup de compagnies européennes, même Ryanair, sont entrain de faire des efforts au niveau de la qualité de leurs prestations (aménagements intérieurs, facilités proposées lors de la résa, dans les aéroports, etc etc). Par ailleurs croire que Emirates, Qatar ou Etihad vont tout écraser c’est utopique et serait catastrophique pour la concurrence (baisse significative de concurrence = hausse des prix et moins d’efforts sur l’innovation. On a pu le vérifier en France avec la Tel mobile et avant l’arrivée de Free). Que les gulfs sisters deviennent de grosses compagnies, c’est déjà le cas pour Emirates, cela fait peu de doutes mais de la à absorber le marché européen … En plus la concurrence que se font les Gulfs sisters se fait de plus en plus dure (il ne faut pas oublier Turkish qui en plus du fait de la grandeur de la Turquie a un marché intérieur) donc prévoir l’avenir …

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter