Un plan de sauvetage pour sauver Kenya Airways ?

air-journal_Kenya Airways 787 takeoff

Kenya Airways, qui a annoncé une perte de 230 millions d’euros, lors de son dernier exercice fiscal clos le 30 mars 2015, est au plus mal.

Kenya Airways a enregistré la pire performance commerciale sur un an pour une société privée kényane, sans oublier sa dette cumulée abyssale, qui s’élève à plus d’un milliard d’euros. En cinq mois, l’action de Kenya Airways, détenue en majorité par le gouvernement kényan et le groupe Air France-KLM (27 % pour cette dernière), a perdu 50 % de sa valeur. Ses difficultés financières s’expliquent en premier lieu par la chute des touristes vers le Kenya en raison de plusieurs attentats islamistes meurtriers qui s’y sont déroulés. « Il y a eu une réduction du nombre de touristes », a admis bien volontiers le directeur général de la compagnie Mbuve Ngunze lors d’une séance d’information à Nairobi.

Rappelons pour ne citer qu’un exemple qu’un attentat de l’université de Garissa au Kenya en avril dernier par un groupe islamiste somalien s’était soldé par un bilan dévastateur avec 152 tués. D’autres facteurs se sont joints au risque d’attentats terroristes Shabaab comme le virus Ebola qui qui l’avait contrainte à suspendre plusieurs routes vers l’Afrique de l’ouest pendant des mois. Rappelons aussi que la baisse du trafic (en raison du risque d’attentat) a coïncidé avec une ambitieuse et coûteuse politique d’expansion, grâce notamment à l’achat de huit Boeing 787-8 Dreamliner (7 étant déjà en sa possession) et le Nairobi–Paris étant sa première route desservie en Dreamliner. Sa flotte s’est ainsi enrichie au total de cinq 787-8, deux 777-300ER et trois 737-800 entre mars 2014 et mars 2015.

Kenya Airways a demandé au gouvernement un prêt de 40 millions d’euros pour répondre à ses frais de fonctionnement. Un plan de sauvetage d’un montant situé entre 500 et 600 millions de dollars pourrait lui être consacré, a même annoncé le ministre kenyan des Finances, Henry Rotich le 4 août dernier.

http://www.air-journal.fr/2015-08-09-un-plan-de-sauvetage-pour-sauver-kenya-airways-5148322.html

Commentaire(s)

  1. lemeilleurtarrifauboutduclic - 9 août 2015 à 17 h 10 min
    lemeilleurtarrifauboutduclic
    Publié le 9 août 2015

    Il y a deux 787 qui attendent à Charleston…

  2. La chute du tourisme due aux attentats islamistes, oui. L’effondrement (et fermeture temporaire) de routes suite à l’épidémie Ebola (ROB, FNA, CKY), oui.
    Mais cela ne peut tout expliquer: pendant ce temps, Ethiopian, dans un pays bien plus pauvre, continue de prospérer.
    Alors, problèmes de gestion? De stratégie? De réseau?

  3. BOBO7
    Publié le 9 août 2015

    @INUKSHUK et SYJ SKANYERY tout a fait d’accord avec vous ! ils ont voulut imiter leurs voisins ETH voire même les dépassés faut pas rêver quant on a pas de sous on se calme et c’est ce que ETH a fait pendant de nombreuses années et est Aujourd’hui la plus grande compagnie Africaine c’est tout simplement une fierté ! KQ a eu les yeux trop gros par rapport a leurs ventre !

  4. Publié le 9 août 2015

    AFKLM détient 27% du capital de KQ ???
    La preuve qu’ils ne savent pas faire de bons placements !!!

    • SYJ skanyery
      Publié le 10 août 2015

      Si AFKLM éviter d’être actionnaire de certaines compagnies leurs situation économique serais amplement mieux.. Ils pensent générer des profits alors qu’elles en perdent plus qu’elle en gagne il y’a qu’a voir le nombre de compagnie aérienne dont AFKLM est actionnaire.

      • Aulongcours
        Publié le 10 août 2015

        C’est a l’origine KL qui possédait cette participation,acquise en 1995, soit bien avant le rapprochement avec AF….De plus, Kenya Airways a dégagé des profits chaque année depuis plus de 10 ans…

        • Père Denis
          Publié le 10 août 2015

          Merci de ce rappel historique qui clôt certaines bouches trop promptes à hurler sur tout ce qui touche AF même -et surtout?- si ce n’est pas justifié!!!

    • GREEN777
      Publié le 12 août 2015

      Avant d’écrire il faut se renseigner. AF est actionnaire de Kenya Airways suite à son rapprochement avec KLM car c’est KLM qui en 1998 a pris des parts de Kenya Airways (49% à l’époque). De plus, KQ a été pendant de nombreuses années rentables alors arrêtez vos mauvais écrits basées sur des suppositions.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum