Pegasus Airlines : 2015, année de tous les records

Air-journal_Pegasus Asia-B737

La compagnie aérienne low cost Pegasus Airlines a présenté un bilan financier à la hausse pour le premier semestre 2015, et a dépassé le cap des dix millions de passagers pendant cette même période.

La spécialiste turque du vol pas cher annonce dans un communiqué avoir enregistré au premier semestre un chiffre d’affaires de 1,4 milliard de livres turques, avec un bénéfice net avant impôts de 123,8 millions de livres turques. Par ailleurs, Pegasus Airlines a transporté durant les 6 premiers mois de l’année un nouveau record de 10,17 millions de voyageurs ; et pendant la même période, la croissance des actifs s’est élevée à 3,9 milliards.

Avec 10,17 millions de voyageurs transportés, la compagnie a gagné 10 points de croissance sur l’année précédente. Son taux moyen de remplissage atteignant 78% pendant cette même période, tandis que le nombre d’heures de vol comptabilisées s’est élevé à 125.156 heures de vol pour sa flotte de 55 Boeing 737-800 et neuf Airbus A320. Au cours du premier trimestre 2015, la low cost a ajouté à ses destinations internationales les aéroports de Londres-Gatwick, Milan-Malpensa, Nice-Côte d’Azur, Oslo et Koutaïssi. Et avec celui de Kastamonu, elle complète son offre en Turquie. Aujourd’hui, pas moins de 92 destinations sont proposées par la low cost, dont 31 intérieures et 61 internationales.

Pegasus Airlines fête ses 5 ans en France, où elle propose cinq destinations : Paris-Orly Sud, Saint Etienne, Marseille-Provence, Lyon-Saint Exupéry (nouveauté – 29 mars 2015) et Nice donc (nouveauté – 22 mai 2015). Pour rappel, les vols d’Istanbul à Nice partent de l’aéroport Sabiha Gokçen à 09h45 (arr. 12h20) et ceux de Nice vers Istanbul ont lieu à 13h00 (arr. 16h55) – les jours de rotation sont le lundi, mardi, vendredi, samedi et dimanche.

Pegasus a lancé son premier vol charter en 1990, avant d’inaugurer ses premiers vols réguliers dès 2005 au moment même où la compagnie adoptait un modèle économique “low cost network”. Détenue pas la holding ESAS depuis 2005, elle offre un réseau étendu de vols court et moyen-courrier à prix imbattables. Partant du principe que chacun a le droit de voler, Pegasus Airlines propose à ses passagers une dynamique de prix compétitifs, une ponctualité inégale ainsi que des appareils flambant neufs au service d’un modèle low-cost. Elle a aussi placé la plus grande commande jamais ordonnée de l’histoire de l’aviation civile turque en décembre 2012, une commande de 57 A320neo et 18 A321neo (plus 25 options).

 

http://www.air-journal.fr/2015-08-24-pegasus-airlines-2015-annee-de-tous-les-records-5148964.html

Commentaire(s)

  1. Twintair
    Publié le 24 août 2015

    Pegasus Airlines a le vent en poupe.!.. comme Pégase..
    .. Hello.. TransAvia.?.. 😉

  2. Publié le 25 août 2015

    Euh Turkish Airline à passé une commande de 82 Airbus et 30 Boeing récemment,vos chiffres ne sont plus à jour. De plus Pegasus n’a de lowcost que le nom. J’ai pris l’avion 8 fois cet été pour allé en Turquie et des vols internes. Pour les vols internationaux, Pegasus se contente juste d’être toujours un peu moins cher que THY avec un service inexistant à bord, sur les vols interne c’est à peu prés le meme prix qu’anadolu jet de THy voir même plus cher certaines fois.

  3. Flagoo
    Publié le 25 août 2015

    Extrêmement mauvaise expérience pour moi avec Pegasus cet été (je n’avais pas choisi la compagnie) au départ de Paris avec escale à Sabiha Gokçen. Gros retards (5h cumulées sur l’A/R pour un temps de vol total de 6h30 !) sans explication, correspondances rendues impossibles à Istanbul et en continuation de l’arrivée d’Orly ‘derniers avion et derniers trains déjà partis), sans assistance (une boisson à Orly, nuit courte sur les bancs de la salle d’embarquement à Istanbul, personnel à peine anglophone, etc…). Toutes les personnes de ces vols ont juré de ne plus reprendre cette compagnie !

  4. fcb
    Publié le 25 août 2015

    Une bétaillère turque. ?..pire que FR! A éviter !!

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter