Airbus : A320neo pour piste courte, A330 pour China Eastern

A320neo_takes_off_2_

Airbus va proposer une version SHARP de l’A320neo, améliorant ses performances à l’atterrissage pour faciliter son utilisation sur pistes courtes. La compagnie aérienne China Eastern Airlines a de son côté reçu son 50e biréacteur long-courrier européen, un A330-200.

Les équipes d’Airbus à Filton en Grande Bretagne et à Brême en Allemagne ont conçu et réalisé une série d’améliorations aérodynamiques surnommée SHARP (Short Airfield Package) visant à réduire la vitesse d’approche de l’A320neo, et donc sa capacité à se poser sur des pistes courtes. La décision de se pencher sur ce problème est venue selon Airbus « d’un certain nombre de compagnies aériennes » brésiliennes qui souhaitaient utiliser les monocouloirs vers l’aéroport de Rio de Janeiro-Santos Dumont, où la piste ne mesure que 1320 mètres de long. Un des éléments principaux du kit SHARP est une plaque de kevlar installée à la jonction du fuselage et des ailes au niveau du « root fillet fairing » selon Airways News, qui optimise l’écoulement de l’air et permet donc de vitesses plus basses ; les freins ont également été modifiés, tout comme certains logiciels. Des essais en vol « satisfaisants » ont déjà eu lieu sur un des A320neo utilisés pour les vols de qualification, précise Airbus, et le design est en train d’être finalisé. Le kit sera disponible en option à la commande, ou en retrofit sur des A320neo déjà assemblés. Des quatre compagnies utilisant le deuxième aéroport de Rio de Janeiro, à savoir Avianca Brazil, Azul, GOL et TAM Airlines, seules Azul et TAM ont commandé des A320neo (63 et 22 respectivement, mais le groupe Avianca en attend 133) ; Avianca Brazil y est restreinte à l’utilisation d’A319 (mais) tandis que GOL dispose déjà de Boeing 737-800 équipés d’un kit similaire.

Côté long-courrier, Airbus a annoncé hier la livraison du cinquantième A330 à la compagnie China Eastern Airlines, un A330-200 motorisé avec des Trent 700 et configuré pour accueillir 30 passagers en classe Affaires et 203 en Economie. Le transporteur chinois de l’alliance SkyTeam a commencé à opérer des A330 en 2006, et l’avion « a été un élément clé de notre expansion et de notre compétitivité à l’international », rappelle le directeur général Ma Xulum dans un communiqué, saluant « la haute efficacité, les performances économiques élevées et le confort sans rival » de l’appareil. China Eastern Airlines, client chez Airbus depuis 30 ans, opère aujourd’hui également une flotte d’environ 230 avions de la famille A320 (plus de 400 appareils au total).

air-journal_China Eastern A330-200 50e air-journal_China Eastern A330-200 50eme

http://www.air-journal.fr/2015-09-22-airbus-a320neo-pour-piste-courte-a330-pour-china-eastern-5150700.html

Commentaire(s)

  1. serge.gva

    Sauf que 6 des A330 de China Eastern sont, en fait, exploités et aux couleurs de Shanghai Airlines! A ce compte là, Catahy Pacific est la première avec 50 A330, puisqu’avec Dragonair, elle en possède 54 !

    Coup de pub gratuit et pas mérité de la part de China Eastern

  2. Boeing 777-300er

    Air France n’aurait jamais du vendre Cityjet car elle aurait pu utiliser ses créneaux à Londres City pour faire des CDG-LCY en utilisant ses Airbus A318 ou les A320 SHARP présenté dans cet article. AF aurait pu avoir un avantage important face à ses rivales européennes notamment Lufthansa. Des fréquences supplémentaires seraient ainsi possibles dans la trame saturée d’Heathrow.
    Encore une occasion ratée…

  3. ce serait bien qu’airbus nous en dise plus sur les causes du crash de l’A320 Air Asia en janvier de cette année.. Plus de 8 mois sans la moindre information

  4. Le NTSB est compétant en cas de crash aux USA ou d’un crash à l’étranger impliquant un avion d’une Compagnie Americaine ou construit aux USA.
    Évidemment dans le cas d’un Airbus produit en Europe, appartenant à une Compagnie Asiatique et s’étant crashé en Indonésie, le NTSB risque de resté muet….longtemps!!!

  5. @ALI

    Notre cher ami ALI…toujours aussi ignorant dans n’importe quel domaine, surtout en aéronautique… Pourquoi ne pas demander des comptes à l’assurance maladie vis-à-vis du crash de l’A400M?

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum