LAN Airlines : 787-8 à Tahiti, 787-9 à Sydney et Auckland

air-journal_LAN Airlines 787

La compagnie aérienne LAN Airlines a été la première à poser un Boeing Dreamliner à Tahiti dans la nuit de lundi à mardi, déployant son 787-8 sur le vol hebdomadaire entre Santiago du Chili et Papeete. Le grand frère 787-9 a lui fait ses débuts vers Auckland.

Depuis le 21 septembre 2015, A partir du 25 janvier 2016, la compagnie chilienne membre du groupe LATAM Airlines remplace l’habituel 767-300ER par un 787-8 sur le vol du lundi entre l’aéroport de Santiago du Chili-Comodoro Arturo Merino Benítez et Papeete-Faa’a. Le départ se fait désormais à 17h30 pour arriver à 21h25 dans l’île de Pâques, en repartir à 22h55 et se poser le lendemain à 0h05 à Tahiti. Le vol retour décolle de Tahiti mardi à 1h35, atterrit à 12h00 à Rapa Nui-Mataveri et en repart à 13h30 pour arriver à 20h10 dans la capitale chilienne. LAN Airlines est sans concurrence sur cette route, la seule entre l’archipel de l’océan Pacifique et l’Amérique du sud.

Si le vol inaugural du Dreamliner de la compagnie de l’alliance Oneworld avait quelques deux heures de retard, l’avion configuré pour accueillir 30 passagers en classe Affaires et 217 en Economie (247 au total) n’en a pas moins attisé l’intérêt de Michel Monvoisin, PDG d’Air Tahiti Nui qui attend ses quatre 787-9 Dreamliner à partir de fin 2018. Rappelons que LAN Airlines remplacera à Papeete son 787-8 par un 787-9 dès le 25 janvier 2016, lui permettant d’ajouter 66 sièges en classe Economie (313 places au total, dont la même classe Affaires de 30 sièges). Les horaires seront alors légèrement retardés ; le passage au 787-9 permet une augmentation de capacité de 27% pour le transport de passagers et de 23% pour le fret.

LAN Airlines a fait le même jour un upgrade similaire sur la route reliant Santiago à Sydney via Auckland, là encore sans concurrence. Un 787-9 remplace désormais un 787-8 sur le vol partant du Chili tous les jours sauf samedi à 23h10 pour arriver deux jours plus tard à 4h20 en Nouvelle Zélande, en repartir à 6h20 et atterrir à 8h00 à Sydney. Le vol retour décolle d’Australie à 9h50, arrive à Auckland à 15h05 et en repart à16h55, pour se poser au Chili le même jour à 12h15.

LAN Airlines a commandé au total dix-huit 787-8 (10 sont en service) et quatorze 787-9 (cinq livrés). Rappelons que sa partenaire brésilienne au sein du groupe LATAM Airlines, TAM Airlines, avait de son côté opté pour 27 Airbus A350-900. Les deux compagnies opèreront sous la même marque, LATAM Airlines, à partir de l’année prochaine.

air-journal_LAN-Airlines-787-9

http://www.air-journal.fr/2015-09-23-lan-airlines-787-8-a-tahiti-787-9-a-sydney-et-auckland-5150751.html

Commentaire(s)

  1. BOB

    Le 787 est vraiment défaillant, je préfère l’A350. En règle général Airbus est devant Boeing. Boeing n’a rien fait depuis le 747 qui est aujourd’hui complément dépassé et ressemble plus à un tas de ferrailles qu’à un avion ! Vive Airbus avec son A380 qui surclasse Boeing !

  2. Bonjour,
    Petite question pour les connaisseurs de PPT:
    Pourquoi n’y a t’il pas plus de concurrence et de companies sur PPT? (beaucoup de partage de share mais tres peu de vol)
    1/ Manque de demande/clients pour rentabiliser le cout?
    2/ Protectionisme

  3. Je préfère le choix de TAM Airlines qui a opté pour l’A350-900 en 27 commandes.. Plutôt que ce flops de 787 qui peine a faire oublié ses défauts

  4. Clo2B

    Décidément, les partisans de Boeing ne sont guère plus objectifs que ceux de Boeing. Certes, chacun à le droit de préférer un fabricant , mais de là a dénigrer systématiquement ce que fait l’autre, j’ai parfois du mal à comprendre….
    En ce qui me concerne, je suis plutôt favorable à Airbus, mais pour des raisons différentes du chauvinisme National; en fait l’arrivée d’Airbus m’a surtout fait plaisir pour empêcher Boeing d’exercer un monopole quasi total sur le marché aérien civil, depuis le retrait de Lockheed, et l’absorption de Douglas, cela dit j’ ai parfaitement conscience que la réciproque serait tout aussi vraie dans le cas (bien improbable)ou Airbus resterait seul sur le marché…

    • C’est vrai que s’il y a beaucoup de concurrence sur le marche des avions regionaux cela reste un duopole sur le marche des plus gros avions. Sur les très gros porteurs je ne sais pas s’il y a la place pour plus de 2 gros opérateurs mais sur le creneau des b737 et A320 c’est sur qu’il y a de la place pour plus de concurrence. Cela dit il semble que Embraer et Bombardier aillent vers une augmentation de la taille de leurs avions. Ce serait super si ATR pouvait sortir un avion de plus grande taille. Ca serait très intéressant pour les compagnies aériennes qui aiment ce produit.

    • Clo2B

      Je voulais dire les partisans d’Airbus, bien sur…
      décidément,il faudrait que je prenne un peu plus de temps à l’avenir pour relire mon texte avant de l’envoyer….

  5. Koalactus

    Vu que Air Tahiti nui appartient au gouvernement de Polynésie, je vous laisse deviner pourquoi elle possède un quasi-monopole des liaisons sur l’île !

  6. Il semblerait que la fusion opérée de toutes les compagnies LAN et de TAM l’amérique du sud fait le poids dans la région. Les compagniées européennes devraient-elles pas s’en inspirer ?

    Juste une réfléxion qu’un grand nombre de bloggeurs d’AJ va s’empresser de me démolir et traiter de troll

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum