ANA: Paris, Bruxelles, Star Wars et partages de codes

air-journal_ANA All Nippon Airways 787-9_777-300ER_777-9X

La compagnie aérienne ANA (All Nippon Airways) supprimera dimanche prochain sa route entre Tokyo-Narita et Paris pour ne plus desservir la capitale française que depuis Haneda, l’appareil libéré étant utilisé pour ouvrir une nouvelle liaison vers Bruxelles. Les deux villes font partie des destinations annoncées pour son Dreamliner décoré aux couleurs de la saga Star Wars, dont le programme de vol a débuté hier à Vancouver et inclura également Singapour. ANA a d’autre part annoncé de multiples accords de partage de codes avec les groupes Lufthansa et Avianca.

A partir du 25 octobre 2015, la compagnie privée japonaise ne proposera plus qu’un seul vol quotidien entre sa capitale et l’aéroport de Paris-CDG : celui au départ de Narita sera supprimé, ne laissant qu’un vol tous les jours entre Haneda et Roissy avec départ à 10h40 (arrivée 15h15) et retour de France à 21h10 (arrivée le lendemain à 17h10). ANA est en concurrence avec Air France et Japan Airlines sur cette route, qui sera alors opérée en Boeing 787-9 Dreamliner configuré pour accueillir 48 passagers en classe Affaires, 21 en Premium et 146 en Economie ; cela représente une baisse de plus de 30% de l’offre en sièges par rapport aux deux rotations quotidiennes en 787-8 (46+21+102) proposées cet été.

air-journal_ANA All Nippon Airways Star Wars R2D2closeUn Boeing 787-8 sera justement opéré tous les jours à partir de dimanche sur la nouvelle liaison de la compagnie de Star Alliance, reliant Tokyo-Narita à Bruxelles-Zaventem. Les décollages du Japon sont programmés à 11h15 (arrivée 15h15), avec retour de Belgique à 20h50 (arrivée le lendemain à 16h10) ; ANA est sans concurrence sure cet axe, qui porte à six le nombre de ses destinations en Europe (après Paris donc, Londres, Francfort, Munich et Düsseldorf). Elle avait justifié l’ouverture de cette route par le nombre de compagnies japonaises installées sur place et « l’importance politique » de la capitale belge, qui accueille chaque année 90 000 visiteurs japonais malgré l’absence de liaison directe.

Roissy comme Zaventem figure dans la liste des aéroports qui seront visités à partir de décembre par R2-D2 ANA Jet, le 787-9 décoré aux couleurs de la saga Star Wars. Arrivé au Japon début octobre, il s’est envolé la nuit dernière de Tokyo-Haneda en direction de Vancouver ; il se posera demain à Miyazaki et Hakodate, jeudi à Matsuyama et Hiroshima, puis le 31 octobre à Kagoshima et Osaka-Itami. Un vol charter sera également opéré par R2-D2 ANA Jet vers Singapour-Changi le 12 novembre (retour le 14), toujours au départ de Haneda. Jusqu’à la fin novembre, sa principale destination sera San José en Californie, puis ce sera au tour de Seattle début décembre, suivi par Sydney, Jakarta, Pékin, Munich, Paris etc.

ANA a signé un contrat de cinq ans avec la Walt Disney Company, d’autres appareils devant bénéficier d’une livrée spéciale Guerre des Etoiles : un 767-300ER rebaptisé « Star Wars ANA Jet » sera mis en service en novembre, principalement sur des liaisons intérieures au Japon. Et un 777-300ER « BB-8 ANA Jet » fera son apparition en mars 2016, d’abord sur les lignes vers l’Amérique du nord. Ce marketing commun fait l’objet d’un site internet dédié http://ana-sw.com, le but de la manœuvre étant de « renforcer la présence internationale » d’All Nippon Airways.

air-journal_Brussels_Airlines_A320@Javier Bravo MuñozLa compagnie de Star Alliance a d’autre part annoncé une série d’accord de partage de codes, tout d’abord en Europe avec le groupe Lufthansa : elle pourra opérer dès le 25 octobre sous code NH les vols opérés par Brussels Airlines entre Zaventem et Bâle-Mulhouse, Barcelone, Berlin, Birmingham, Copenhague, Genève, Hambourg, Londres, Lyon, Manchester, Prague, Stuttgart, Tel Aviv et Vienne (plus une quinzaine de routes dans un seul sens, parmi lesquelles le Nice – Bruxelles). En Allemagne, c’est via l’aéroport de Düsseldorf qu’elle vendra sous son propre code « avant la fin de l’année » les vols opérés par Germanwings et Eurowings vers et depuis Berlin, Birmingham, Dresde, Genève Hambourg, Leipzig, Londres, Lyon, Manchester, Milan, Prague, Vienne et Zurich (plus onze autres à sens unique dont le Paris – Düsseldorf).

air-journal_Avianca 787-8 DreamlinerEn Amérique du sud, ANA a signé avec le groupe Avianca, membre également de Star Alliance : à partir du 25 octobre, elle propose sous code NH les vols opérés par Avianca, par TACA ou par LACSA entre Londres-Heathrow et Bogota ; entre Chicago et San Salvador : entre Los Angeles et Bogota, Guatemala City ou San Salvador ; entre New York-JFK et Bogota, Medellin, San Pedro Sula ou San Salvador ; entre San Francisco et San Salvador ; et enfin entre Washington-Dulles et Bogota ou San Salvador. L’accord n’est pas réciproque sur ces routes. ANA possède déjà sur le continent un accord de partage de codes avec TAM Airlines au Brésil, et avec United Airlines aux Etats-Unis.

air-journal_ANA All Nippon Airways Star Wars R2D2

 

http://www.air-journal.fr/2015-10-19-ana-paris-bruxelles-star-wars-et-partages-de-codes-5152200.html

Commentaire(s)

  1. Boeing 777-300ER

    ANA ne pourra plus alimenter son hub de Narita depuis Paris…et elle a raison. ANA doit se concentrer sur le point-à-point entre l’Europe et le Japon en utilisant Haneda apprécié par les voyageurs d’affaires. Le hub Narita étant concentré sur le trafic Amérique du Nord-Asie, ce sera de bonnes économies.

  2. La plateforme bruxelloise est en pleine renaissance.
    Il y a 10 ans les vols LC étaient quasi inexistant (à part SN sur l’Afrique et quelques vols USA de AA,DL, etc.)
    Maintenant il y a Etihad, Jet Airways, Emirates, Thai, Qatar, ANA, etc.
    Et SN n’a jamais si bien fonctionné…
    La concurrence…

    • Boeing 777-300ER

      Il faut dire que depuis le traité de Maastricht, Bruxelles a fortement gagné en importance au point de devenir une ville mondiale. Ceux qui remplissent les Thalys entre Paris/Amsterdam et Bruxelles travaillent en grande majorité dans les institutions européennes qui sont supranationales c’est dire…

    • Il y a eu une interview d Arnaud feist dans le journal financier belge l’écho il y a quelques mois mentionnant les projets de l aéroport en termes de développement internationaux.

      Visiblement Singapour, Houston (en fonction de l évolution du baril de pétrole, qui n est pas favorable pour l industrie sur place) mais également San Francisco.

      Je m interroge davantage sur l évolution de brussels airlines au sein de star alliance. En effet, la compagnie s est fait « dégagée  » de nairobi pour laisser la place à lh, Le projet Korogo est également définitivement fini. Et il y a peu de perspectives de développement en Afrique de l ouest’ éventuellement Libreville ou Bamako… Pourquoi pas Johannesburg ( moins à l ouest mais avec quel avion?) et pendant ce temps austrian (également filiale) annonce plusieurs ouverture intercontinentale. Bref scetpique…

      Qu en pensez vous ?

  3. Á quand un BRU–>SIN direct avec Singapore Air ?

  4. PIERRE

    La vache! Qu’il est magnifiquement beau ce 787!!! 😀

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter