La Camair-Co vers une réduction drastique de ses effectifs

air-journal_Camair-co_767-300ER

Lestée par les dettes, la compagnie aérienne du Cameroun Camair-Co va devoir engager un plan drastique de réduction de ses effectifs.

Le conseil d’administration de Camair-Co, compagnie aérienne ayant succédé en 2006 à la défunte Cameroon Airlines (à l’époque surnommée Air peut-être), a annoncé le 23 octobre qu’elle allait réduire  de manière significative le nombre de ses employés. Aucun chiffre n’a été annoncé mais l’effectif pléthorique de Camair-Co, en plein marasme financier suscite la polémique depuis de nombreuses semaines.

L’ effectif de Camair-Co compterait 713 employés pour trois avions (deux 737-700 et un 767-300ER) alors qu’il était de 523 à l’arrivée de Jean-Paul Nana Sandjong, le nouveau patron en juin 2014 (et le quatrième directeur général depuis 2011), selon Jeune Afrique. Or, la norme aérienne en vigueur pour trois avions voudrait qu’elle emploie un effectif plus de trois fois moindre, soit 210 personnes ou 70 personnes au plus par avion.

Selon des sources proches du dossier citées par le Journalducameroon,com «  au moins la moitié des effectifs » serait touchés par cette mesure, soit environ 400 personnes.

http://www.air-journal.fr/2015-10-25-la-camair-co-vers-une-reduction-drastique-de-ses-effectifs-5152508.html

Commentaire(s)

  1. un plus de 3000 h de vol - 25 octobre 2015 à 18 h 54 min
    un plus de 3000 h de vol

    On devrait imposer un stage à tous les managers africains de l’aérien chez « Ethiopian » et après les compagnies auraient peut être la chance de voler plus de 2 à 3 ans …ou encore mieux chez l’ancien fondateur d’Easyjet qui vienrt de créer une compagnie en Afrique de l’est …avec succès …

  2. Boeing 777-300ER

    Pourquoi à part Royal Air Maroc, Ethiopian Airlines et FastJet, aucune compagnie aérienne africaine sérieuse existe ? Au contraire, il y en a de moins en moins : Kenya Airways (faillite), EgyptAir (Régression de la qualité de service depuis le Printemps Arabe) et South African Airways (faillite). POURQUOI ?

    • czl

      la RAM aussi a frôlé la faillite et a été sauvée une nième fois par l’état

      • Sauvée certes par l’état mais renouant avec les bénéfices,
        Après là gourmandises de Air Sénégal International à l’origine entre autre de la dégringolade de AT, voilà qu’elle a fait face à ses problèmes soutenue par l’état, la réforme est en marche, une flore qui se renouvelle tout doucement, introduction du Dreamliner et du Embraer 190, appel d’offre pour les monocouloirs qui remplaceront les vieux B 738 et voir même un très gros porteur à l’étude.
        Oui la RAM a ramé, nos pilotes aussi font des grèves injustifiées mais la barre se redresse.

    • Il faut vraiment vous informer au lui de publier des stupidités…. South Africa Airways n’est pas en faillite du tout. Des problèmes de trésoreries du a des erreurs de management et mauvaises décisions commerciales, oui mais en cours de résolution et c’est une compagnie qui est en opération et qui effectue des centaines de vols tous les jours et avec une qualité de service sur le LC/MC dont certaines compagnies pourraient s’en inspirer !!!! Etant expat sur Johanneburg, je sais de quoi je parle !!!

  3. camericain

    La compagnie compte environ 800 employés, pour maintenant 5 avions en comptant les 2 MA60.
    L’idéal serait effectivement de réduire de moitié au moins cet effectif. Mais j’ai du mal à croire qu’on puisse licencier autant de monde, et ce plus,rapidement.
    Réellement, la compagnie est d’abord plombée par un manque de recettes car les avions volent vides.
    Les avions sont vides car la flotte est inadaptée, insuffisante, et les couacs divers on fait perdre la confiance des quelques passagers qui étaient restés fidèles à l’entreprise.
    Les couacs quand à eux sont dus au fait que la compagnie croule sous les dettes, ne paie pas ses prestataires et factures diverses, et ne peut donc pas assurer un service constant et de qualité.
    Concrètement, réduire l’effectif permettrai d’économiser quelques 300.000€ par mois en masse salariale, mais pour une compagnie qui a un déficit de 2,5 millions d€ par mois entre les recettes et le coût de fonctionnement, ça reste assez peu.
    C’est véritablement la gestion qui doit être totalement revue, tout comme la flotte ainsi que les destinations.

  4. il ferait mieux de mettre la clé sous la porte :-/ il gagnerait leurs temps

  5. Hornet17

    Corruption, instabilité politique, guerre civile à chaque élection, infrastructures inexistantes ou vétustes…
    L’Afrique est le marché qui a le plus fort de potentiel de croissance puisque tout est a créer mais les investisseurs doivent être « frileux » à causes de ces facteurs…..
    Avec 8 chances sur 10 de tout perdre difficile d’investir des milliards….

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter