Air Berlin met fin à ses vols intérieurs en Espagne

aj_air-berlin-logo

La compagnie aérienne Air Berlin a décidé d’arrêter à partir de janvier prochain tous les vols intérieurs proposés en Espagne, et de fermer son hub à l’aéroport de Palma de Majorque.

Passée un peu inaperçue en raison de l’annonce de quatre nouvelles liaisons transatlantiques, la décision de la compagnie allemande a été prise par son Conseil d’administration le 10 novembre 2015 lors de l’adoption de son « plan de repositionnement stratégique, nouvelle étape de son voyage vers une profitabilité durable ». Dévoilé vendredi par le quotidien El Mundo, cet abandon des routes intérieures concernera dès janvier 2016 les routes reliant Palma de Majorque à Alicante (le 11), Ibiza (le 10), Séville (le 11) et Valence (le 4) ; les autres seront supprimées d’ici le début de la saison estivale, celle à destination de Bilbao disparaissant le 3 avril, celle vers Jerez de la Frontera le 27 mars et celle vers Malaga le 3 avril (ainsi que celle vers Faro au Portugal le 3 avril).

Air Berlin souligne toutefois qu’elle va « continuer à investir dans sa place de leader en parts de marché » à Palma de Majorque, qu’elle dessert également depuis les aéroports de Bâle-Mulhouse, Berlin-Tegel, Cologne-Bonn, Düsseldorf, Francfort, Hambourg, Hanovre, Karlsruhe-Baden Baden, Munich, Münster-Osnabrück, Nuremberg, Paderborn, Sarrebruck, Stuttgart et Zurich. La compagnie de l’alliance Oneworld souligne que Palma de Majorque est un « pilier essentiel de son segment touristique », et l’été prochain ses capacités y seront en augmentation de +9% avec 500 vols par semaine depuis l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse. Et que des discussions sont en cours avec d’autres transporteurs pour permettre des correspondances vers le reste de l’Espagne via l’aéroport des Baléares.

Cette décision a été prise suite à des résultats financiers décevants, et une concurrence de plus en plus féroce en Espagne en particulier de la part des low cost Ryanair et Vueling (9 routes intérieures chacune à Palma). Air Berlin va désormais se concentrer sur son réseau long-courrier au départ des ses deux bases à Berlin et Düsseldorf, mais aussi renforcer sa coopération avec Alitalia (avec qui elle partage un actionnaire commun, Etihad Airways), en particulier dans le nord de l’Italie. Les deux compagnies et Niki, filiale d’Air Berlin, proposent déjà plus de 1500 vols en partage de codes par semaine. La collaboration avec Air Serbia, autre membre de la mini-alliance Etihad Airways Partners, sera elle aussi renforcée.

A ces efforts d’amélioration du réseau, et donc du planning de la flotte, s’ajouteront deux autres axes d’action : des mesures pour augmenter les revenus, et un programme de réduction des coûts avec pour objectif d’améliorer le résultat financier de 310 millions d’euros d’ici 2018.

http://www.air-journal.fr/2015-11-17-air-berlin-met-fin-a-ses-vols-interieurs-en-espagne-5153696.html

Commentaire(s)

  1. Compte tenu de la concurrence sur ces lignes intérieures il vaut mieux se concentrer sur des lignes à meilleur yield (telles les lignes Allemagne/Espagne par exemple), et laisser à Ryanair ou Vueling ces marchés à très bas yield.
    L’autre question est combien de temps Air Berlin restera-il dans oneworld alors que son propriétaire Etihad multiplie les rapprochements avec Skyteam? En tous cas ce serait une bonne chose pour AB que de faire ce changement!

  2. Etihad n’est le propriétaire de Air Berlin mais ont un partenariat. Etihad détient 29 % du capital.
    D’autres compagnies de ONEWORLD ont aussi un programme de fidélité avec Etihad : Malaysia , Sri Lanka et American Airlines.
    A suivre pour SKYTEAM mais Etihad a créé sa propre alliance il y a tout juste 1 an……j’ai plutôt l’impression qu’elle va essayer de l’élargir plutôt que d’en intégrer une autre.

  3. Etihad n’est pas le propriétaire de Air Berlin (désolé pour l’oubli d’un mot, dommage que l’on n’est pas une minute de battement pour rectifier un post envoyé)

  4. Avec 29% du capital Etihad est un actionnaire stratégique, il ne possède pas Air Berlin dans la pratique mais exerce un contrôle accru car il possède la minorité de blocage donc pèse fortement sur les décisions stratégiques. Il n’est pas forcement nécessaire d’avoir 51% d’une société pour en contrôler les décisions stratégiques

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter