American Airlines modifie la fidélité

air-journal_american airlines 777 new look

La compagnie aérienne American Airlines modifiera l’année prochaine son programme de fidélité AAdvantage, les gains de miles étant alors calculés sur le prix du billet et non plus sur la distance parcourue. L’achat de billets d’avion avec ces mêmes miles sera lui aussi modifié, certaines routes en nécessitant moins tandis que d’autres – dont celles vers l’Europe – en demanderont plus.

Dans son communiqué du 17 novembre 2015, la compagnie basée à l’aéroport de Dallas-Fort Worth précise que ces changements prendront effets au deuxième semestre 2016, avec la promesse qu’elle offrira aussi « une simplification du processus de qualification aux statuts supérieurs ». Le plus gros changement sera bien sûr la modification du mode de calcul pour accumuler des miles : il sera basé sur le prix du billet. En voyageant sur des vols commercialisés par American Airlines, les membres de AAdvantage cumuleront des miles basés sur le prix payé (tarif de base + taxes obligatoires, hors taxes gouvernementales) et sur leur statut : ils cumuleront 5 miles pour chaque dollar US dépensé sur le tarif de base + taxes obligatoires. Les membres au statut Gold cumuleront 7 miles, les membres Platinum 8 miles et les membres Executive Platinun 11 miles. Sur la plupart des vols commercialisés par les compagnies partenaires, ce calcul sera basé sur un pourcentage de la distance parcourue et de la classe de réservation achetée (de plus amples détails seront communiqués en 2016 sur ce sujet précis).

En ce qui concerne l’utilisation des miles, la compagnie de l’alliance Oneworld annonce que dès mars 2016, « certains niveaux d’échange de miles contre des billets d’avion » enregistreront des réductions allant jusqu’à -40% » ; les membres AAdvantage pourront continuer à réserver des billets primes tous les jours de l’année, sans exception. Pour les billets réservés à partir du 22 mars 2016, les niveaux d’échange de miles « vers des destinations populaires au Mexique, dans les Caraïbes et en Amérique Centrale » sera réduit, et les billets primes MileSAAver sur des vols de moins de 500 miles aux USA et au Canada seront accessibles à partir de 7500 miles l’aller (plus taxes). Les niveaux d’échange de miles sur d’autres axes, « tels que certaines routes à destination de l’Europe et de l’Asie, augmenteront en raison d’évolutions des prix du marché et de la demande ».

Dès janvier prochain, l’accès aux statuts élite du programme AAdvantage sera possible de deux façons : les Elite Qualifying Miles (EQM) ou les Elite Qualifying Segments (EQS), avec les mêmes seuils qu’actuellement (l’accès via les « Elite-qualifying points » sera abandonné). Plus les membres paieront cher leur billet, plus ils cumuleront d’EQM ; et les EQS continueront à être cumulés sur chaque segment de vol éligible. American proposera ainsi les « coefficients multiplicateurs les plus généreux de l’industrie ».

air-journal_American Airlines A321T premiereEn ce qui concerne les surclassements, le programme AAdvantage permet aux membres de statut élite d’en bénéficier gratuitement sur demande sur les vols intérieurs de moins de 500 miles. Les membres de statut Executive Platinum peuvent eux bénéficier de surclassements gratuits sur demande sur tous les vols intérieurs, sans restriction. Avec la hausse des EQM en 2016, à partir du 1er mars les membres Gold et Platinum pourront bénéficier de 4 surclassements sur des vols de moins de 500 miles pour chaque crédit de 12.500 EQM cumulés pendant leur année de membre à ce statut. Le coût d’un surclassement sur un vol de moins de 500 miles sera de 40 dollars (en ligne, à l’aéroport ou auprès d’un agent de réservation). A partir du 1er janvier 2016, les membres Executive Platinum recevront 4 surclassements valables sur l’ensemble des vols après qualification pour l’année 2017. Ils auront également la possibilité d’obtenir 4 surclassements supplémentaires en fonction de leurs vols : soit 2 pour chaque tranche de 50.000 EQM cumulée au-delà du seuil de 100.000 EQM jusqu’à 200.000 EQM.

Suzanne Rubin, présidente d’AAdvantage, rappelle qu’au cours des deux années qui viennent de s’écouler, « American Airlines s’est concentrée sur l’intégration avec US Airways. A présent, nous pouvons commencer à regarder devant nous, et bâtir les fondations d’un programme AAdvantage repensé pour récompenser nos clients les plus fidèles, en leur apportant les bénéfices qui comptent le plus à leurs yeux ». Elle rappelle que les deux compagnies ont « mené à bien l’intégration de nos programmes de fidélisation en 2015 et nous nous réjouissons de pouvoir apporter encore plus d’opportunités à nos clients dans les années à venir ». Elle explique aussi que comme « un pourcentage significatif de nos vols s’effectue sur des distances inférieures à 500 miles, le fait de proposer une option plus basse pour les billets primes MileSAAver a du sens pour nos clients » ; et précise que sur les routes plus longues, « le calcul sera ajusté pour prendre en compte l’accroissement de la demande, y compris sur celles où nous opérons avec les Airbus A321T (transcontinental NDLR) et Boeing 777-300ER ».

En attendant la mise en place de ces changements, les membres d’AAdvantage continueront à cumuler des miles sur la base de la distance parcourue. Par ailleurs, American Airlines étend sa promotion de bonus de miles, permettant aux membres de cumuler encore plus de miles sur les billets achetés en Première et Classe Affaires.

http://www.air-journal.fr/2015-11-20-american-airlines-modifie-la-fidelite-5153847.html

Commentaire(s)

  1. Tony

    Ces cartes de fidélités, de plus en plus des attrapes nigauds, c’est vrai que c’est le but recherché en premier par les compagnies…

  2. fbarby

    Tout à fait ! Quand on voit qu’AF, qui proposait un aller-simple pour Antananarivo à 30000 miles il y a encore trois ans n’offre plus que pour un minimum de 42000 miles un trajet ahurissant : exemple : Toulouse-Orly, nuit à Paris aux frais du passager, le lendemain CDG-Nairobi, puis Nairobi-Antananarivo avec une arrivée le sur-lendemain à 2h du matin, on se dit que tout est fait pour ne plus utiliser ses miles. Sur le vol direct, c’est maintenant 70000 l’aller simple !
    De plus, pratiquement toutes les promotions ne sont utilisables qu’en Premium ou classe affaire. Donc, adieu AF pour mes vols réguliers vers la Grande Ile, et bonjour le service très agréable d’Airmad, malgré les problèmes de cette compagnie.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter