Air New Zealand se pose à Buenos Aires – avec un ETOPS330

@Aero-Icarus

@Aero-Icarus

La compagnie aérienne Air New Zealand a inauguré hier une nouvelle liaison entre Auckland et Buenos Aires, sa première destination en Amérique du sud. Le vol d’une durée moyenne de 11h30 est le premier de l’histoire opéré avec un ETOPS de 330 minutes.

Depuis le 1er décembre 2015, la compagnie nationale de Nouvelle Zélande propose trois vols par semaine entre sa base d’Auckland et l’aéroport de Buenos Aires-Ezeiza, opéré en Boeing 777-200ER configuré pour accueillir 26 passagers en classe Affaires, 40 en Premium, 54 en SkyCouch et 192 en Economie. Les départs sont programmés mardi, vendredi et dimanche à 19h20 (arrivée 15h00 le même jour, passage de la ligne de changement de date oblige), les vols retour quittant l’Argentine à 23h59 (arrivée deux jours plus tard à 5h30). Air New Zealand est sans concurrence sur cette route, proposée en partage de codes par Aerolineas Argentinas : elle peut apposer son code NZ sur les vols entre Buenos Aires et Rio de Janeiro ou Sao Paulo opérés par la compagnie nationale argentine, cette dernière pouvant en échange vendre sous code AR la route transpacifique ainsi que certaines liaisons entre Auckland et Sydney ou Melbourne.

La compagnie de Star Alliance est la première au monde à opérer un vol ETOPS330 (Extended-range Twin engine aircraft Operations 330 minutes) les autorités américaines et néo-zélandaises FAA et NZCAA considérant que le 777-200ER équipé de réacteurs Rolls-Royce Trent 800 peut voler sur un seul moteur pendant cinq heures et demie par météo standard – et donc que la route peut passer par un point éloigné d’autant de l’aéroport le plus proche. L’appareil avait été autorisé en novembre 2014 pour un ETOPS240, et le mois dernier pour un ETOPS330 ; ce dernier a également été accordé par exemple aux Dreamliner et au 747-8i (rappelons que l’Airbus A350-900 avait reçu en octobre 2014 son autorisation ETOPS370, nouveau record en la matière). Boeing souligne que sa famille 777 a effectué plus de 3,3 millions de vols ETOPS depuis le lancement en juin 1995.

Prochaine nouveauté pour Air New Zealand : l’inauguration le 15 décembre du Auckland – Houston, sa cinquième destination en Amérique du nord après Los Angeles, San Francisco, Hawaï et Vancouver. Les cinq rotations hebdomadaires seront opérées en 777-200ER, sur ce qui deviendra la plus longue route de son réseau à 11 990km.

http://www.air-journal.fr/2015-12-02-air-new-zealand-se-pose-a-buenos-aires-avec-un-etops330-5154407.html

Commentaire(s)

  1. SYJ

    L’A330( toutes versions confondues) est bien plus efficace et fiable qu’un 777( toutes version confondues) écrit par un pro-boeing.. Un peu d’objectivité et de réalisme ne fait pas de mal, quand je vois certains pro entrain de ce disputer pour un rien..!!

    • Le 777 et l’A330 sont deux belles machines robustes et fiables. Vous leur donnez de l’huile et du kérosène et ça vole pendant des heures sans problème, ça pourrait même atterrir sur des pistes non bitumées en cas de besoin. Au contraire, l4a350, l’A380 et le 787 sont des merveilles technologiques bourrées d’électroniques. Quand tout va bien c’est formidable, par contre dès qu’il y’a un problème, ça peut durer des heures avant que l’avion reparte car il faut tout réinitialiser. Ces des avions plus capricieux.

      • SYJ

        En effet ces deux appareils sont fantastiques mais ayant voyager dans un 777 ou dans un A330 je penche plus pour L’A330 coté confort. Mais il est clair que Le 777 est un best seller et qu’il est convoité par toutes les compagnies.. Je parle juste de fiabilité de l’appareil en général et je me réfère que sur mon ressenti.. échangeons nos argument convenablement..

      • Boeing 777-300ER

        Pistes non bitumées faut pas abuser non plus. Souvenez vous du crash du vol BA 38.

  2. LSO

    cette certification ETOPS intervient-elle à la guise de la compagnie ou en cas de défaut moteur ?
    cela engendre t-il une économie de carburant permettant une augmentation du rayon d’action ?
    merci

    • C’est une mesure de sécurité en cas de panne d’un des moteurs, on ne peut pas éteindre un moteur pour économiser du carburant, car la poussée n’étant pas symétrique, les forces aérodynamiques obligent l’avion a voler plus bas et la consommation au final est plus élevée qu’avec les deux moteurs, sans compter les difficultés de contrôle de l’avion. L’ETOPS est une mesure de sécurité en cas d’urgence seulement.

  3. 777OLIVIER

    L’A330 a la grande surprise d’airbus a été le seul vrai challenger du 777. Lorsque le 777 est sorti ils on répliqué avec l’A340-500/600 avec l’echec qu’on connait.
    Cela dit L’a330 est un avion extrêmement fiable et sur pour une compagnie pour une ouverture de ligne ou du low cost commme XL airways ou air caraïbes.
    J’espère que l’A350 aura le meme succes car airbus a enfin compris son erreur en construisant enfin un bireacteur capable de rivaliser avec boeing en attaquant de front le 787 par le bas le 777-300 Er avec son A350-1000.

    Bien sur boeing domine largement le ciel sur le long courrier Gros porteur mais on peu critiquer airbus mais reconaitre des bon changement de stratégie enfin! ce n’est pas trop tot !!

  4. Un B777-200ER est-il vraiment beaucoup plus économe en carburant qu’un A340-300 ou 600?
    J’aurais compris si le vol avait été exploité en B77W ou 787, mais là, je suis perplexe.

  5. @serge pour info vous passez de 4 a deux moteurs etc du point de vu de la maintenance cela change tout.
    Le 777 est aussi aprecie pour sa sobriete en regard de sa capacite mais aussi pour sa conception robuste et une maintenance facilite a tout les niveaux.
    Vous avez des 777 partout sur la planette et donc pour la maintenance et l’aprovisionement des pieces est ultra facilite.
    Il ne faut pas oublier non plus que le 777 a les moteurs les plus puissants au monde donc oui ca consomme aussi
    Pour rappel un 777-300 er fait presque 390 tonnes au decollage donc oui c’est du metal qui vole mais ca consome

  6. @Serge.gva biensur l’a340 est un quadri alors que le 777 200ER est un bi et donc des économie en maintenance mais également moins de consommation en fuel et il faut savoir que le 777 200ER vole plus vite qu’un a340 300.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum