La Poste volera étranger en 2016 : ASL s’insurge

air-journal_Europe-Airpost-737-300

Des syndicats de la compagnie aérienne ASL Airlines France, ex Europe Airpost, dénonce la décision du groupe La Poste d’utiliser à sa place en 2016 les services de West Atlantic Cargo Airlines (WACA) pour opérer une partie de son service aérien national.

Dans un communiqué du 2 décembre 2016, les syndicats signataires d’ASL Airlines France s’insurgent contre la décision de La Poste d’opérer à compter du 1er janvier prochain une partie de son service aérien national avec WACA « en lieu et place de son opérateur historique » Europe Airpost, aujourd’hui renommée ASL Airlines France. Ils dénoncent cet affrètement qui fait craindre « une casse sociale programmée à court terme pour les salariés d’ASL en France dans un contexte économique très concurrentiel et dégradé ». Tout en confortant l’usage de l’avion pour la distribution de ses services Chronopost et lettres prioritaires, expliquent les syndicats, le Groupe La Poste « a confirmé au printemps dernier sa volonté de confier à la société WACA, non basée en France et dont les ramifications sont multiples en Europe », deux liaisons aériennes au départ de l’aéroport de Paris-CDG, « représentant à elles-seules 33 % du marché » actuellement assuré par la compagnie ASL Airlines France. Ils disent craindre qu’une telle décision ne conduise à des licenciements secs pour les 465 salariés français de la compagnie.

Les syndicats dénoncent « une course au dumping social » exercée par le Groupe La Poste qui, par ses choix, ne fait qu’encourager « la concurrence déloyale d’un transporteur étranger au détriment de l’opérateur historique » qu’elle a pourtant contribué à créer au moyen de fonds publics. Inquiets quant au non-respect de certaines règles sociales applicables par la compagnie WACA dans le cadre de vols opérés au départ de la France, les syndicats signataires ont interrogé à plusieurs reprises le Groupe La Poste sur « le respect par cette compagnie de la législation sociale française, notamment en termes de cotisations sociales ». Le Groupe La Poste n’a fourni aucune explication à ce jour.

Pour les représentants du personnel d’ASL Airlines France, alors que « le Gouvernement et les pouvoirs publics déclarent prioritaire la lutte contre le travail illégal et contre le chômage », les « hauts fonctionnaires » du Groupe La Poste « n’hésitent pas à faire assurer un service public par une entreprise non basée en France », et donc non soumise aux règles sociales qui y sont applicables et ce, « au détriment de l’emploi français ». Les syndicats signataires ont entamé les démarches nécessaires auprès des pouvoirs publics ; ils assurent qu’ils n’hésiteront pas à « engager la mobilisation des salariés et les actions » qui s’imposent pour défendre leurs emplois.

air-journal_ASL Airlines France close

http://www.air-journal.fr/2015-12-03-la-poste-volera-etranger-en-2016-asl-sinsurge-5154461.html

Commentaire(s)

  1. Greg

    Comment dit on ‘ mieux disant’ en syndical ?

  2. bob

    Encore des emplois en moins en France et des cotisations retraite qui partent en fumée…
    Vive la déréglementation sauvage à l’Européenne (pire que les Etats Unis !).
    A qui profite le crime ???

  3. c’est déja le cas depuis des années avec le transports de colis et courrier par route.

  4. banania

    Et alors, où est le problème si la poste change de prestataire?

    • Boeing 777-300ER

      Si la Poste était une entreprise privée, on s’en ficherait. Mais là, La Poste est une entreprise publique financée par les contribuables. Par conséquent, elle se doit de faire appelle à des prestataires français lorsque elle en a la possibilité. La polémique est parfaitement justifiée.

    • Le problème est que la salle aviation France (anciennement Europe Airpost) va perdre un marché très bien rémunéré, qui lui permettait de mettre en place des lignes passagers charter. Ces dernières créent de l’emplois (augmentation significative du nombre de pilote et de pnc durant la période estivale).
      On dira « oui et alors ! Si l’autre compagnie est plus rentable la poste à bien raison ». C’est vrai elle a bien raison sauf que cette différence de prix est essentiellement dû au fait que l’emploi est très fortement taxé en France contrairement à d’autres pays. C’est donc très clairement de la concurrence déloyal et un moyen supplémentaire taire de justifier soit un licenciement massif voir la suppression du secteur passager pour justifier de retrouver une certaine compétitivité et récupérer un marché très juteux ou alors de baisser de manière drastique les salaires. Ca c’est intolérable car cela n’est plus du fait des salariés qui eux effectuent le travail et s’investissent dans la compagnie, mais du fait d’une taxation abusive des salaires par l’état qui exterminent une à une les entreprises françaises

    • de toute façon , la poste est déja bien malade alors!!!

  5. Maxime

    Et dire que la Poste a supprimé ses TGV postaux en juin dernier pour les remplacer par avions et transports routiers bien plus polluants, en pleine COP ça fait un peu « tâche » !

  6. pi46Pi46

    La Poste est une société où l’Etat Français est le principal actionnaire.
    État qui fixe les règles sociales et salariales, fiscales en France, et qui se permet de les contourner en employant des sociétés non soumises à ces mêmes règles … C’est tout simplement dégeulasse … Et tout cela avec vos impôts !

    Difficile à compendre et à accepter .

  7. Mikeworld

    La Poste (anciennement PTT) est une ancienne administration en perte de vitesse rapide.
    Elle en a gardé la mentalité et un taux de syndicalisation plus élevé que la moyenne.
    Elle a perdu une part essentielle de l’acheminement des colis (marché en forte croissance grâce à la mondialisation et à internet) au profit des UPS, DHL et autres FedEx, bien plus performants. Elle n’a pas la taille pour les concurrencer sérieusement (FedEx a une flotte en propre de 375 avions, soit 50% plus importante qu’AF par exemple et essentiellement constituée de gros porteurs) et ne peut plus espérer l’avoir; elle n’est pas intégrée comme ses concurrents; sa fiabilité est mauvaise. Elle doit faire face à l’effondrement du marché du courrier. Ses bureaux de poste sont déserts. Bref, son avenir est très sombre.
    De ce fait, elle essaie de réduire ses coûts. Logique. Dommage pour Airpost, mais ne dépendre que d’un seul client comme La Poste est une erreur commerciale de base. Ils ne sont pas maîtres de leur destin. Ils chuteront avec La Poste.

  8. Apres la suppression des 2 tgv postaux par jour et les emplois qui vont avec maintenant la compagnie aerienne …ca continue …

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum