Airbus : A320neo pour Spring Airlines, A350 pour Vietnam Airlines

air-journal_Spring_Airlines_A320_Sharklets

La compagnie aérienne low cost Spring Airlines veut commander 60 Airbus de la famille A320neo pour accompagner son expansion en Chine. Vietnam Airlines a de son côté pris livraison de son quatrième A350-900, l’occasion pour la Fondation Airbus et Aviation San Frontières de transporter des cadeaux pour les enfants hospitalisés en cardiologie à Hanoi.

Dans un communiqué à la Bourse de Shanghai le 3 décembre 2015, Spring Airlines a annoncé sa volonté de commander 45 A320neo et quinze A321neo, livrables entre 2019 et 2023. Le contrat de la spécialiste chinoise du vol pas cher basée à l’aéroport de Shanghai-Hongqiao est estimé à 6,3 milliards de dollars au prix catalogue, mais certains appareils seront prélevés sur la commande de 130 Airbus annoncée en octobre par la Chine. Spring Airlines opère aujourd’hui 52 des 60 A320 attendus, et les nouveaux avions seront déployés sur « certaines des 36 liaisons internationales lancées cette année » selon un porte-parole, et l’aideront à « ouvrir toujours plus de nouvelles routes ». Déjà en juillet, dernier, la low cost annonçait son intention d’acquérir 21 A320 supplémentaires.

Airbus a d’autre part annoncé la livraison à Vietnam Airlines son quatrième A350-900 (sur 14 attendus). Configuré pour accueillir 29 passagers en classe Affaires, 45 en Premium et 231 en Economie, l’appareil dispose également d’une soute dont la Fondation Airbus et Aviation Sans Frontières ont profité : une cargaison de jouets, jeux et livres destinés à des enfants traités par l’hôpital de cardiologie d’Hanoï a été chargée mercredi à Toulouse. Le deuxième A350-900 de Vietnam Airlines avait déjà été utilisé pour transporter trois tonnes d’équipement médical destiné à l’hôpital de néphrologie de la capitale vietnamienne.

air-journal_Vietnam Airlines Airbus Foundation

http://www.air-journal.fr/2015-12-04-airbus-a320neo-pour-spring-airlines-a350-pour-vietnam-airlines-5154518.html

Commentaire(s)

  1. Excellent… plus d’A380 sur VN signifie plus de Full Flat Beds sur l’Asie…. en attendant que les têtes pensantes d’AF arrêtent de se « branbdouiller » le cerveau et accélèrent l’installation des cabines Best sur les A380 ou 777-200 par exemple!

    • Bien sûr vous lirez plus d’A350 sur VN!!!

    • L’article parle de Spring Airline et Vietnam Airline…. pourquoi systematiquement tout ramener a Air France ???

    • @FCB : « en attendant que les têtes pensantes d’AF arrêtent de se « branbdouiller » le cerveau et accélèrent l’installation des cabines Best »
      Il y a bien longtemps (depuis le départ de PH Gourgeon par exemple) que les têtes pensantes d’AF ont arrêtées de se «branbdouiller» sur la nécessité d’installer au plus vite les cabines Best sur l’ensemble du réseau long-courrier.
      Par contre ce qui est certain c’est ils n’ont pas encore trouvé quelqu’un pour leur prêter le «pognon» nécessaire à cet investissement.
      Le groupe AF a perdu + de 6 milliards d’€ depuis 2009, les capitaux propres au 31/12/2014 sont négatifs, plus aucun établissement financier ne peut légalement prêter de l’argent à AF sans obtenir en contrepartie des garanties « sérieuses et réelles ».
      N’oubliez pas qu’aujourd’hui AF lutte tous les jours pour sa survie !!!

      • Et tout le probleme est la.... - 4 décembre 2015 à 14 h 26 min
        Et tout le probleme est la....

        …quelles  » garanties réelles et sérieuses  » AF pourrait donner aux banques???
        Plus rien hélas!!!
        Tout ce qui pouvait être hypothéqué a déjà servi de garanti d’emprunts antérieurs..tout ce qui pouvait être vendu a déjà ete vendu ( Amadeus….) ou est en passe de l’être ( Servair…)…..l’immense majorité de la flotte n’appartient déjà plus en propre à AF (avions sous crédits non encore remboursés, ou avions revendus en sale& lease-back black….)….L’opération étudiée en ce moment de  » regroupement  » de Transavia Hollande & Transavia France sous une entité unique a pour but de générer du cash dans les caisses AF en faisant racheter par AFKLM les parts strictement AF détenues dans Transavia France…
        Bref,si des gens se brandouillent le cerveau à AF en ce moment, ce sont plutot ceux de  » l’ingeniering financière » qui font tout ce qu’ils peuvent pour éviter un dépôt de bilan en bonne et due forme!!!!!!

        • Et tout le probleme est la.... - 4 décembre 2015 à 14 h 28 min
          Et tout le probleme est la....

          Lease-back suffira…et non lease-back black qui n’a aucun sens!!!!

        • @Et tout le problème est la…. – Merci de votre commentaire
          Effectivement il n’y a plus beaucoup de garanties « réelles et sérieuses » dans le giron du groupe AF.
          Les avions AF appartiennent aujourd’hui dans leur grande majorité à des établissements financiers (et sont reloués mensuellement à AF à prix d’or du fait du peu de visibilité qu’il y a sur l’avenir de la compagnie), ce qui complique encore plus le financement des cabines Best.
          En effet la modernisation des cabines payés par AF se fait sur des avions qui n’appartiennent pas à AF, en cas de faillite la modernisation des cabines appartiendra de fait aux propriétaires des avions mêmes s’ils n’ont rien déboursé pour payer cette modernisation. C’est une bonne illustration de la spirale infernale dans laquelle AF est aujourd’hui engagé !!!
          Espérons que tous les syndicats prennent enfin conscience de la situation critique d’AF et qu’au lieu de négocier sans fin le nombre de m² nécessaire à la suite d’hôtel des commandants de bord en escale ou la taille du gâteau de l’équipage ou la composition des équipages Transavia ; tout le monde se mette à négocier au plus vite les réformes drastiques nécessaires au sauvetage pur et simple de la compagnie.
          Que les syndicats se rendent enfin compte que si AF était une PME ou même une entreprise de 5000 salariés, au vu des résultats financiers de ces dernières années et de la situation bilancielle au 31/12/2014 cela fait déjà un moment que les banques créancières auraient obtenu le dépôt de bilan auprès de n’importe quel tribunal de commerce

  2. juju

    j’apprécie les commentaires de « DOMTOM » et de « et tout le problême est là » .
    je pense que la fin d’AF est inéluctable dans l’état actuel des choses …
    je l’ai déjà dit ici .
    On a sacrifié Air Inter et UTA pour sauver une première fois AF . Ensuite on a éliminé AOM , Air Lib , Air Littoral , TAT , sous diverses raisons plus ou moins avouables , mais ça suffit toujours pas ….

    • Le simple fait que le management d’AF n’arrive pas à résoudre le cas honteux des escales AF en Corse sans risquer une grève totale des autres salariés au titre de la solidarité avec les camarades travailleurs syndiqués, est la parfaite illustration de votre propos.
      Oui s’il n’y a pas une prise de conscience de l’ensemble des salariés AF de la situation réelle de la compagnie, AF est condamnée à moyen terme.

  3. @MOONMARTRE : « Les syndicats partent du principe, non prouvé, qu’aucun gouvernement ne laissera tomber A.F »
    Le « non prouvé » est important car si effectivement un gouvernement français fera surement tout son possible pour sauver AF, heureusement pour l’état des finances de la France la CEE veille et empêchera tout soutien étatique.
    Le parallèle avec la SNCM est instructif, lorsque la CEE en a eu assez du maintien en survie artificielle de ce repaire éhonté de syndicaliste, la CEE a sifflé la fin de la partie et a infligé 440 millions d’€ d’amendes à une société qui ne faisait à l’époque que 200 millions d’€ de chiffre d’affaire annuel.
    Le gouvernement n’a pu que s’incliner et après un dépôt de bilan douloureux le « reste » de la SNCM est maintenant sous la direction d’un repreneur au passé « sulfureux » qui a déboursé si peu d’argent pour racheter les restes de la SNCM qu’il lui suffit de revendre 1 ou 2 bateaux pour rentrer largement dans ces frais.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum