Air Austral : le Dreamliner à Maurice et Bangkok

air-journal_Air Austral_787-8

La compagnie aérienne Air Austral prévoit d’employer ses futurs Boeing 787-8 Dreamliner entre La Réunion et Bangkok ainsi que vers l’île Maurice, en plus des vols prévus entre sa base et Mayotte et entre Mayotte et Paris.

La compagnie basée à l’aéroport de Saint Denis -Roland Garros doit recevoir ses deux Dreamliner en mai et octobre prochain, mais n’en a toujours pas dévoilé l’aménagement intérieur. Leur première route reste celle qui reliera en direct Mayotte à Paris-CDG à raison de deux vols par semaine à partir du 10 juin 2016 : départs de Dzaoudzi mardi et vendredi à 21h20 pour arriver le lendemain à 6h10, retour de France mercredi et samedi à 21h30 pour se poser le lendemain à 8h05 (durée de vol moyenne environ 9h45) ; on notera que selon AirlineRoute une escale à Nairobi sera observée à l’aller pendant la saison hivernale.

A la même date, le 787-8 d’Air Austral sera déployé les mercredis, vendredis et dimanche entre Saint Denis et Dzaoudzi, sur la rotation décollant à 10h15 (arrivée 11h25) puis revenant de Mayotte à 15h05 (arrivée 18h15); ce rythme deviendra quotidien dès juillet.

Une fois le deuxième Dreamliner livré, Air Austral prévoit de le déployer à compter du 2 novembre 2016 le mercredi et le samedi sur des vols directs entre Saint Denis et Bangkok-Suvarnabhumi, une route aujourd’hui exploitée en 737-800 via Chennai. Les départs sont prévus à 21h00 pour arriver le lendemain à 7h55, les vols retour quittant la Thaïlande jeudi et dimanche à 9h40 pour se poser à 14h15 (durée de vol moyenne 7h45).

Dès le 30 octobre, Air Austral utilisera le Dreamliner tous les dimanches entre sa base et Port-Louis-Sir Seewoosagur Ramgoolam, sur la troisième des quatre rotations du jour (départ de la Réunion à 16h15, retour de Maurice à 18h20).

Rappelons que depuis le mois dernier et le départ de son dernier 777-200ER, Air Austral ne dispose plus pour ses vols long-courrier que de trois 777-300ER ; deux des Triple Sept seront en outre remplacés l’automne prochain par deux modèles similaires, pris en leasing pour six ans chez ALC. Un manque de capacité qui sera en partie compensé par le contrat de six mois avec ASL Airlines France pour opérer un 737-300 Quick Change.

Compagnie française née à La Réunion, Air Austral se positionne comme un acteur majeur de la desserte de l’Océan Indien, entre la France métropolitaine et ses liaisons régionales : Réunion, Maurice, Mayotte, les Comores, Madagascar, les Seychelles ou encore l’Afrique de Sud, la Thaïlande (Bangkok) et l’Inde du Sud (Chennai). Forte de ses 1000 collaborateurs, la compagnie s’est développée depuis sa création en 1975, jusqu’à se hisser aux standards des meilleures compagnies aériennes internationales. Air Austral opère entre Paris-Charles-de-Gaulle et La Réunion à raison de 12 vols par semaine et assure des liaisons quotidiennes vers les îles de l’Océan Indien. Forte d’un partage de codes conclu avec Air France, la compagnie réunionnaise propose également la desserte depuis Paris Charles de Gaulle de plus de 40 destinations en Europe.

http://www.air-journal.fr/2015-12-07-air-austral-le-dreamliner-a-maurice-et-bangkok-5154661.html

Commentaire(s)

  1. le desespoire des agent de pierrefond - 7 décembre 2015 à 9 h 33 min
    le desespoire des agent de pierrefond

    c bien de tout mettre sur saint denis mais dans tout sa on oublie l’aeroport de pierrefond on aimerai bien revoir les 737 qui venait avant maintenant on se contente d’un seul petit vol par jour opere par un atr 72 triste tout a voir on aimerai bien egalement voir un jour voir se fameux 787 se poser sur notre belle petite piste et pourtant maintenant air austral a une micro base a l’aeroport de pierrefond car le soir atr 72 reste sur laeroport de pierrefond et la maintenance se fait tout les soir

    • pour ça , il faut des passagers a mettre dans les appareils .

    • Publié le 11 mai 2016

      bonjour, je suis OK avec les agents de ZSE, ils veulent faire leur métier à plein temps.Regardez, tous les jours, les A / D sur R.Gorros, il y en a au moins 16. Pourquoi n’en met-on pas sur Pierrefonds (5). La desserte régionale mériterait bien, là,son nom.
      L’histoire des couloirs aériens, tout le monde le sait, ça, en hé
      misphère SUD ce n’est pas un gros problème.
      C’est plus-tôt les autres qui ne veulent pas « bouffer » du kérosène.
      Encore récemment, « les avions blancs » survolaient la rivière St Etienne, ou le piton de Montvert pour atterrir à Pierrefonds ZSE.
      Faisons de Pierrefonds un VRAI aéroport.
      Bonne réflexion. Gotaro

  2. C’est comme si je voulais voir un 747 à Strasbourg … xD

  3. Publié le 12 mai 2016

    bonjour
    contrairement à ce que l’on peut lire sur un article d’un moteur de recherche, l’aéroport de Pierrefonds ne dessert pas ou plus l’Afrique du sud, ni Mayotte et encore moins Madagascar.
    Il y a 1 vol ou 2, A/R pour Maurice et en période de vacances scolaires il y a (des) vols directs pour Rodrigues. La piste de 2100 mètres de longueur peut recevoir des gros porteurs comme le B737,les ATR, A320, le BOMBARDIER (DASH8), le TRANSALL C 160, le CASA…
    Il serait temps d’en faire un vrai aéroport international.
    les distances: REUNION-MAYOTTE: 1450KM environ,REUNION/MOZAMBIQUE :2200KM.
    REUNION/MAURICE: 225KM.REUNION/MAHE 1800KM environ. REUNION/TAMATAVE:750KM environ et jusqu’à Tananarive 880km.Il y a de quoi faire, mais il faut aussi de la volonté de la part des décideurs.Bonne réflexion.Gotaro

  4. payet

    C’est vrai, vive Pierrefonds, développons-le d’abord régionalement et puisque dans notre région, il se conjugue a l’international donnons lui toute sa valeur. Transporteur

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter