Arabie Saoudite – Iran : liaisons aériennes suspendues

air-journal_Saudia A320_Sharklet

La crise diplomatique entre l’Iran et l’Arabie Saoudite, dont l’ambassade à Téhéran a été saccagée suite à l’exécution d’un cheikh chiite pour « terrorisme », s’étend à l’économie : toutes les liaisons aériennes entre les deux pays sont suspendues depuis hier. Une décision surtout symbolique vu le faible nombre de routes opérées hors périodes de pèlerinage.

Après la rupture des relations diplomatiques annoncée le 3 janvier 2016, l’autorité saoudienne de l’aviation civile (GACA) a informé les acteurs du transport aérien de la suspension de tous les vols vers et depuis l’Iran. Un communiqué repris par Saudi Gazette précise que les compagnies aériennes « devront prendre toutes les mesures nécessaires afin de ne pas affecter les passagers ayant déjà réservé des billets d’avion ». La compagnie nationale Saudia (ex Saudi Arabian Airlines) ne propose aucune route vers l’Iran à l’exception de celle reliant les aéroports de Dammam-King Fahd et Machhad ; un axe également proposé par Iran Air, dont le site indique également des vols vers Djeddah.

L’immense majorité du trafic aérien entre les deux pays est représenté par les vols de pèlerinage ; le ministre saoudien des Affaires étrangères précisait hier que les pèlerins iraniens étaient « toujours les bienvenus » à La Mecque et à Médine, sans plus de détail sur l’organisation de ces vols.

Les alliés de Riyad comme le Bahreïn, le Soudan ou les Emirats Arabes Unis ont immédiatement suivi le mouvement sur le terrain diplomatique, à des degrés divers, mais aucun n’a à ce jour annoncé de suspension des liaisons aériennes.

http://www.air-journal.fr/2016-01-05-arabie-saoudite-iran-liaisons-aeriennes-suspendues-5156073.html

Commentaire(s)

  1. Airbid
    Publié le 5 janvier 2016

    Si jamais il y a un conflit , ce qu’aux hommes ne plaise, mauvais temps pour les golfe sisters et leurs Émirats.

    • Vincent
      Publié le 5 janvier 2016

      Les pays du Golfe sont déjà étouffés par la chute des cours du pétrole, qui semble être installée pour longtemps.

      Il n’est pas dans leur intérêt de s’engager dans un conflit armé, d’autant qu’il reste une inconnue majeure sur le potentiel nucléaire iranien.

      Mais l’histoire nous apprend que l’enchaînement des faits est souvent surprenant (d’autant que la haine entre chiites et sunnites perdurent depuis déjà quelques siècles), et les hommes inconsistants. Donc, oui, un conflit armé ne peut être totalement écarté, car nul ne sait si l’escalade est déjà engagée.

  2. allons
    Publié le 5 janvier 2016

    Surtout mauvais tempes aussi pour nous et attention à l’envolée du prix des carburants …

    • airbid
      Publié le 5 janvier 2016

      Oui, mais nous avons entamé la transition énergétique et cela commence à se sentir, et si cela étouffe les pays du golfe c’est qu’ils n’ont pas, eux , la transition de revenus.( On peut se demander alors ce qu’il y a dans leurs gratte -ciels. )

  3. Si jamais le conflit Syriens devait impliquer d’avantage les Européens face à Poutine, très mauvais temps pour les Compagnies Occidentales!!!

    • Boeing 777-300ER - 5 janvier 2016 à 13 h 11 min
      Boeing 777-300ER
      Publié le 5 janvier 2016

      La rupture des relations diplomatiques entre l’Iran et l’Arabie est, ici, due à l’exécution d’un cheikh saoudien chiite, opposant au régime wahabite. Étant une république islamique, l’Iran se sent directement concerné même si ce n’est pas un citoyen iranien car elle estime que cette exécution est une provocation. Il est vrai que, habituellement, les opposants sont fouettés comme le blogueur saoudien mais pas tués.
      Mais il est vrai que cette rupture des relations diplomatiques sont l’accumulation de plusieurs différents entre l’Iran et l’Arabie Saoudite comme la guerre de Syrie ou l’invasion saoudienne au Yémen pour combattre les rebelles houthis de confession musulmane chiite.
      En réalité, ce conflit a une origine plus profonde. L’Arabie Saoudite a peur de voir sa zone d’influence diminuée au profit de l’Iran, gros voisin pétrolier de 80 millions d’habitants car contrairement à la Turquie laïque, l’Iran est un régime démocratique religieux (république islamique). Si les peuples du Golfe se rendent compte que le modèle démocratique iranien fonctionne mieux, ils pourraient s’opposer à leur dictature et les dictateurs risqueraient de perdre le pouvoir. D’où le conflit Iran-Arabie Saoudite, bien au-delà du conflit religieux chiite-sunnite.

      • et oui, tout lemonde voit des guerre de religion alors qu’il ne s’agit bien souvent que de lutte de territoire ou de sphères d’influences..

      • Vrai mais toutefois: - 5 janvier 2016 à 17 h 43 min
        Vrai mais toutefois:
        Publié le 5 janvier 2016

        …on se permettra d’avoir comme l’ombre d’un doute sur le côté démocratique du régime iranien….

      • airbid
        Publié le 5 janvier 2016

        On ne voit pas la différence entre une république islamique (l’Iran) et une monarchie Islamique (l’Arabie SAoudite), ils ont à peu près la même panoplie de punitions.
        Quant à la Turquie laïque , c’était vrai avant Herdogan, aujourd’hui ce n’est plus qu’une façade.
        .

        • Boeing 777-300ER - 6 janvier 2016 à 13 h 00 min
          Boeing 777-300ER
          Publié le 6 janvier 2016

          Beaucoup pensent que l’Iran est un pays moyenâgeux alors que pas du tout. Même si les femmes sont obligées de porter un foulard, lurs droits sont égaux par rapport aux hommes. Deux tiers des universitaires en Iran sont des femmes et les femmes occupent des postes qualifiés dans les métiers scientifiques ou dans le gouvernement (le vice-président d’Iran qu’on a pu apercevoir à la COP 21 est une femme). La société iranienne fait partie des sociétés musulmanes les plus modernes avec l’Indonésie, la Malaisie, les pays d’Asie Centrale, la Turquie et le Liban. Contrairement à ce que nous rabâche BFM TV et cie, l’Iran est une vraie démocratie même si ce n’est pas aussi libre qu’en Suisse ou en Suède.
          En Arabie Saoudite, où le totalitarisme surpasse largement la Corée du Nord (seule l’Érythrée fait pire), les femmes n’ont pas le droit de conduire, de voyager sans être accompagné par homme, son « gardien » qui peut être son père, son oncle, son frère ou même son fils !
          Alors au lieu d’avaler les mensonges et les calomnies des médias occidentaux, renseignez-vous !

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter