Classement : les dix compagnies les plus sûres pour 2016

aj_qantas a380 2

La compagnie aérienne Qantas a conservé pour la troisième année consécutive son titre de « plus sûre au monde », selon le dernier classement établi par AirlineRatings qui en a étudié 407. Air France ne figure pas parmi les vingt meilleures, et ni easyJet ni Ryanair n’apparaissent parmi les dix low cost les plus sûres.

Le palmarès publié le 5 janveir 2016 par le site australien spécialisé dans l’évaluation des transporteurs aériens en termes de sécurité et de services couronne de nouveau la compagnie nationale australienne, qui n’a connu aucun accident mortel depuis l’avènement des avions à réaction. Aucun classement pour les 19 compagnies presqu’aussi sûres, qui ne sont précisées que par ordre alphabétique puisque leur niveau de sécurité opérationnel est très similaire : Air New Zealand, Alaska Airlines, All Nippon Airways (ANA), American Airlines, Cathay Pacific, Emirates Airlines, Etihad Airways, EVA Air, Finnair, Hawaiian Airlines, Japan Airlines, KLM, Lufthansa, SAS Scandinavian Airlines, Singapore Airlines, Swiss, United Airlines, Virgin Atlantic et Virgin Australia.

Pas de surprise non plus dans le classement des dix low-cost les plus sûres selon AirlineRatings : par ordre alphabétique, Aer Lingus, Flybe, Hong Kong Express, JetBlue Airways, Jetstar Australia, Thomas Cook, TUI Fly, Virgin America, Volaris et WestJet. Le site précise que « contrairement à un bon nombre de low cost, ces compagnies ont toutes passé l’audit de sécurité de l’IATA (IOSA) ».

Les palmarès d’AirlineRatings sont établis sur un système de notation prenant en compte les audits des agences gouvernementales et des organismes chargés de la sécurité aérienne, ainsi que sur l’analyse effectuée par sa propre équipe sur l’historique opérationnel des compagnies aériennes, les incidents subis et « l’excellence opérationnelle ». Le site précise qu’en sélectionnant Qantas, ils ont mis en avant le fait que « durant son histoire de 95 ans, ce qui en fait la plus vieille compagnie au monde à opérer sans interruption, elle a accumulé une série extraordinaire de premières dans les opérations et la sécurité » (et de citer l’introduction de l’enregistreur des données de vol pour surveiller l’avion et plus tard les pilotes, l’atterrissage automatique guidé par GNNS ou les approches de précision en montagne avec le RNP). Qantas avait aussi été pionnière dans la surveillance en temps réel par satellite de l’état des moteurs, lui permettant de détecter des problèmes avant qu’ils ne dégénèrent.

Sur les 407 compagnies aériennes passées en revue par AirlineRatings, 148 ont obtenu la note maximale de sept étoiles (Air France en obtient six en sécurité, et 5,5 en qualité du produit). Mais une cinquantaine ont obtenu trois étoiles ou moins, dont dix avec la note minimale d’une étoile (elles se trouvent en Indonésie, au Népal et au Surinam).

http://www.air-journal.fr/2016-01-07-classement-les-dix-compagnies-les-plus-sures-pour-2016-5156197.html

Commentaire(s)

  1. Un peu surprenant de voir qu’Aer Lingus est considérée comme Low Cost…

  2. Air France est devenue une compagnie de second niveau. Elle présente un passé accidentogène lourd, avec 22 crashs depuis 1950 (selon Airdisaster), ayant occasionné la mort de 1 258 personnes. A tel point qu’elle est aujourd’hui classée en catégorie C, c’est-à-dire « sous réserves», sur le site securvol.fr :

    ( cet excellent site indépendant d’information des passagers, fonde ses classements sur des critères ayant trait aux accidents/incidents, à l’entretien de la flotte et à la formation des équipages. ).

    A titre de comparaison, KLM, son alter ego hollandais, créé en 1919, avec qui Air France a fusionné en 2004, se classe en troisième position avec 8 accidents.

    Rappel des principaux accidents.

    6 mars 1962: un Boeing 707 d’Air France rate son décollage d’Orly et explose à Villeneuve-le-Roi (Essonne), faisant 130 morts.

    11 septembre 1968: une Caravelle d’Air France reliant Ajaccio à Nice s’abîme en mer au large d’Antibes, tuant ses 95 occupants.

    4 décembre 1969 : le vol 212 Air France s’abîme en mer peu après son décollage de Caracas (Venezuela) pour Pointe-à-Pitre. Les 62 occupants du Boeing 707 périssent dans l’accident.

    27 octobre 1972: un Vickers Viscount d’Air Inter, reliant Lyon à Clermont-Ferrand, s’écrase sur le pic Picot, à Noirétable (Loire). L’accident fait 60 morts.

    26 juin 1988: un A 320 d’Air France qui effectuait un vol de démonstration se crashe à proximité de l’aérodrome d’Habsheim (Alsace) faisant trois morts.

    20 janvier 1992: le vol Paris-Strasbourg d’Air Inter s’écrase sur un flanc de montagne à proximité du mont Sainte-Odile. 87 passagers sont tués.

    13 sept 1993: un Boeing 747 400 d’Air France manque son atterrissage à Papeete et finit dans le lagon. Trois blessés.

    25 juillet 2000: le Concorde 4590 d’Air France à destination de New York s’écrase sur un hôtel à Gonesse une minute et vingt-huit secondes après son décollage. 100 passagers, 9 membres d’équipage et 4 personnes au sol qui se trouvaient dans l’hôtel sont tués.

    2 août 2005: un A340 d’Air France, en provenance de Paris, atterrit en catastrophe sur une piste de l’aéroport de Toronto, au Canada, termine sa course dans un fossé et prend feu. Ses 297 passagers ont miraculeusement pu être évacués sains et saufs.

    30 janvier 2007 : accident d’un Fokker 100 de Régional (groupe Air France) qui effectuait le vol AF7775 entre Pau (Pyrénées-Atlantiques) et Roissy-Charles-de-Gaulle provoquant la mort d’un conducteur de camion heurté par l’avion sur la route adjacente à l’aérodrome de Pau-Pyrénées.

    27 novembre 2007 : un des deux moteurs du Boeing 777-300 d’Air France relaint Pékin à Paris lache. Atterrissage d’urgence à Saint Pétersbourg et grosse frayeur pour les 300 passagers.

    1er juin 2009 : un Airbus d’Air France en provenance de Rio et à destination de Paris disparaît des écrans radar. Il transportait 216 passagers et 12 membres d’équipage.

    • Serpico
      Publié le 7 janvier 2016

      @ ERIC S, vous allez vous faire des potes sur ce site avec les « TOP GUN », je cite BRAGON, G22, JUSTIN FAIR, ROGERWILCO, cela dit, ils vont peut être me lâcher un peu la grappe….
      Ceci est un crime de lèse majesté caractérisé votre commentaire ….. le sang bleu n’en restera pas là, l’affront sera lavé !

      • Le problème avec ce long post et le commentaire haineux de ce mr Serpico c’est l’exactitude des informations diffusées.

        Sur le post de Mr Éric S

        Du point de vue épistémologique votre post comporte plusieurs erreurs qu’il convient de mettre en évidence.
        Les accident auxquels vous faites référence ne concernent pas tous air France , donc les mettre au passif de tel ou tel n’a pas de sens, les compagnies impliquées n’étant même pas similaires . On ne peut donc faire aucune conclusion , contrairement à ce que vous faites…
        Deuxième point , le site que vous citez securvol.fr , ne classe pas air France en zone c mais en zone b , chacun peut le vérifier. Citer une information doit se faire de manière exacte et ne pas être le fruit de je ne sais quelle intention malhonnête. D’autre part je ne pense pas que ce site soit une référence en matière de sécurité des vols , domaine très technique . Laissons la place aux spécialistes dans ce domaine plutôt que d’affirmer sans connaître….

        C’est là que l’on retrouve Serpico, le troll haineux qui n’y connaît rien mais qui dira tout…. Allez encore quelques pilules et ca ira mieux……

    • Votre commentaire mais intéressant, mais vous intégrez dans votre liste des accidents qui concernent Air Inter alors même que cette compagnie n’avait pas encore été absorbée par Air France.

  3. pas réussi...
    Publié le 7 janvier 2016

    Pas réussi à trouver le classement complet de toutes les compagnies …et notamment la fin de ce classement : les 10 compagnies les moins sûres…..

  4. vodka.martini.shaker - 7 janvier 2016 à 11 h 52 min
    vodka.martini.shaker
    Publié le 7 janvier 2016

    Ce qui est marrant c’est de classer des compagnies parmis les plus sûres alors qu’elles sont toutes nouvelles (ex Hong Kong Express, Virgin Australia, Virgin America, Etihad)…Ne pas avoir un accident mortel en 4 années d’existance, quelle prouesse ! Certaines ont moins de 15 ans alors que l’on compare celles-ci avec des compagnies presque centenaires comme KLM…

  5. superyoda86
    Publié le 7 janvier 2016

    Bien évidement le classement a été réalisé par une agence Australienne et on retrouve Quantas en premier et Virgin Australia dans les 20 premier ! :-) la blague. C’est du vent tout ça ! Regardez la Malaysia qui était une compagnie ultra sûre; eh bien ça ne l’a pas empêchée d’avoir 2 crashs en 2014 !

  6. Easy-Jet = 0 Crash…non classé
    Ryanair = O Crash…non classé
    Ils classent les Compagnies par couleur ou par ordre alphabétique???

  7. Ancien Commandant de Bord et Instructeur 320 à la compagnie Air-France , ancien collaborateur de la chaîne National Geographic en tant que consultant aéronautique pour la série « Mayday-Crash en Plein ciel » , honteusement licencié par la même compagnie Air-France suite à un simulacre de procédure , un complot fomenté par les forces du mal et les Francs maçons, je mets un point d’honneur à vous livrer mon ressenti sur la securité des vols chez AF.

    De par mon expérience , je pense , en effet , avoir un avis hautement éclairé sur tout ce qui concerne ce domaine.
    Connu et reconnu par tous pour la finesse de mon esprit , la justesse et la rigueur de mes analyses , je peux vous affirmer solennellement que cet accident ne serait jamais arrivé si quelqu’un de la même valeur qu’un Pilote de ma génération et de ma trempe comptait encore parmi les effectifs de pilotes.
    Il paraît tout à fait évident que les jeunes pilotes d’aujourd’hui ( les « Cadets « comme on les appellent à Air-France ) n’ont AUCUNE CULTURE AERONAUTIQUE et sont choisis avant tout pour leur docilité et leur propension à se laisser formater par la culture AF : ils ne sont JAMAIS choisis sur leurs réelles compétences , soyez en sûr.

    Ces « Keyboard Pilots « recherchent avant tout le fric , la rigolade , le « fun « comme ils disent et répugnent à se retrousser les manches , contrairement à des gens comme moi qui sont passés par la dure école de l’Armée de l’Air , et qui se retrouvent aujourd’hui honteusement mis à l’écart malgré leurs états de service tout à fait honorables.

    Mais voilà , au lieu de garder des gens de ma valeur , on a préféré me licencier comme un misérable chien et me jeter à la rue comme un malpropre en instruisant un véritable procès en sorcellerie parce que j’avais eu le malheur de dire leurs 4 verités à quelques personnes haut placées à Air France.

    Les gens de ma génération , eux , savaient comment piloter en situation dégradée et il faut bien avouer que les jeunes sont moins bons que nous l’étions a l’époque. Instruction, formation, training, culture aéronautique, et j’oserais dire bi-linguisme anglais /français , tels étaient nos bases à nous.

    Je ne peux en dire plus car je suis actuellement sous surveillance.

    Mais croyez moi , chers lecteurs d’Air Journal , la vérité finira bien par éclater un jour : je suis absolument innocent de tout ce que l’on me reproche et victime d’une honteuse cabale.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum