Delta Air Lines : bénéfice record et CSeries

air-journal_Delta Air Lines A350-900_RR

La compagnie aérienne Delta Air Lines a dégagé l’année dernière un bénéfice avant impôts de 5,9 milliards de dollars, un record dans l’histoire de l’aviation. Son président dit en outre s’intéresser sérieusement au Bombardier CSeries pour remplacer sa flotte d’avions de cent places.

La baisse du prix du pétrole a joué un rôle essentiel dans les résultats record présentés par la compagnie américaine : elle a enregistré un bénéfice net de 4,53 milliards de dollars (contre 659 millions en 2014), pour un chiffre d’affaires de 40,7 milliards de dollars (+1%). Son résultat d’exploitation s’élève à 7,8 milliards de dollars, contre 2,2 milliards l’année dernière. Delta Air Lines précise que sa facture carburant a diminué de 11,6 milliards en 2014 à 6,54 milliards en 2015, alors qu’une mauvaise couverture lui avait fait perdre 1,4 milliard sur ce poste en 2014.

Tout n’est pourtant pas rose chez la compagnie de l’alliance SkyTeam, avec en particulier des coûts salariaux en hausse de 8% suite au gonflement de son effectif (82.942 employés, contre 79.655 fin 2014). Sa recette unitaire a reculé de 4,4% l’année dernière, des charges exceptionnelles (pertes chez Virgin Atlantic, dernières couvertures pétrole) grèvent les résultats de 1,2 milliards de dollars. Mais Delta Air Lines a pu distribuer 2,6 milliards de dollars à ses actionnaires et 1,5 milliard à ses salariés.

Pour 2016, Delta parie déjà sur de nouveaux records financiers, avec en particulier 3 milliards de dollars d’économies supplémentaires sur le carburant, mais s’attend à une nouvelle baisse de la recette unitaire – la faute à la concurrence transatlantique, de la part des compagnies du Golfe bien sûr mais aussi des low cost. Cette baisse devrait être atténuée par l’accent mis sur les produits les plus rentables comme les classes Premium et Affaires. « La demande va évoluer dans un environnement qui reste solide. L’étendue de notre réseau permet de concentrer nos efforts commerciaux sur les secteurs offrant les meilleures opportunités, comme le marché intérieur, tout en réduisant notre exposition sur les régions les moins dynamiques », explique son président Ed Bastian.

air-journal_Bombardier CS100 vol inaugural 1Ce même président a déclaré que Delta Air Lines « étudie sérieusement » la possibilité d’acheter des avions de la famille CSeries, dont il avait déjà chanté les louanges (« très impressionnant ») en décembre lors du passage par l’aéroport d’Atlanta des vols de route proving du CS100. Il a précisé que le moteur Geared Turbofan de Pratt & Whitney « est la première grande innovation depuis l’utilisation des matériaux composites dans le Boeing 787 Dreamliner » ; les CSeries sont donc selon lui des appareils « assez compétitifs – si le prix est juste ». Les avions canadiens semblent en outre idéaux pour remplacer les Boeing 717 de Delta (elle vient d’en acquérir 91 d’occasion chez AirTran), qui peuvent emmener 110 passagers en trois classes, voire les vingt Embraer 190 venus de chez Air Canada. Reste à Bombardier à trouver ce juste prix : une commande de Delta redonnerait du lustre au programme CSeries, qui n’a pas enregistré de commandes fermes depuis fin 2014…

http://www.air-journal.fr/2016-01-21-delta-air-lines-benefice-record-et-cseries-5156875.html

Commentaire(s)

  1. PE

    Avec de tels résultats, Delta pourrait faire un effort pour investir et améliorer la qualité de son service (achat de nouveaux avions, réaménagement intérieur des avions existants, etc.)…

    • Post

      Delta est plutôt bien placé pour le service et les cabines. Il y a certes toujours moyen de faire mieux. Je vole souvent avec eux entre Asie et USA ; selon les horaires c’est soit KLM soit Delta, j’ai une nette préférence pour le second.
      De plus, pour modifier un vol, tout est toujours compliqué si j’appelle KLM, tout est possible avec Delta.

  2. Le beurre et l'argent du beurre... - 21 janvier 2016 à 11 h 53 min
    Le beurre et l'argent du beurre...

    Tant mieux pour Delta et souhaitons lui de continuer sur cette voie…

    Mais je trouve un peu exagéré la formulation lue dans l’article du  » tout n’est pas rose chez Delta avec des couts salariaux en hausse de 8% suite au gonflement de son effectif »…C’est de mon point de vue extrêmement vicieux comme formulation et me laisse dubitatif: quand on transporte un nombre de clients records qui vous rapportent des bénéfices records, il faut quand même bien s’en occuper de ces gens…et quand la compagnie se développe comme le fait Delta ces derniers temps, il faut quand même bien s’en occuper de cette compagnie…Alors bien sur, oui,ce sont des personnels en plus qu’il faut payer…mais quand on voit ce qu’ils rapportent, j’ai quand même tendance à écrire que SI Delta peut voir la vie en rose en ce moment…

    • +1
      Comme si la masse salariale n’était vue que comme une contrainte même en période de croissance !
      Un indicateur judicieux eut été l’évolution du nombre de pax transportés afin de comparer les deux chiffres.
      Par ailleurs il ne me parait pas incongru de récompenser les salariés par des hausses de salaires dans des périodes fastes (ce qui n’exclut en rien le mouvement inverse en périodes difficiles).

  3. TIM

    Excellent!
    Delta qui pourrait commander le C Series!

    N’en déplaise à certains j’adore le C series et j’admire Delta Airlines!

    Certains disent que pour être rentable il faut pratiquer le système Emirates,
    c’est à dire acheter sans cesse des avions neufs, utiliser un nombre réduit de modèles d’avions et favoriser la clientèle fortunée,
    alors que Delta exploite des avions âgés, a une gamme très variée et ne fait pas trop de disparité entre le confort des différentes classes de passagers et elle s’en sort mieux que les autres.

    Cerise sur le gateau: Delta n’exploite pas le 777-300Er présenté comme un incontournable par les grandes compagnies du monde.

  4. Ils feraient un super choix, à n’en pas douter, en intégrant la gamme CSeries dans leur flotte.
    Mais pas au détriment de la gamme 320’NEO, ces modèles pouvant être considérés comme complémentaires dans une flotte moderne.
    Bombardier mérite la caution d’une Major et j’espère vraiment pour eux que le deal pourra se concrétiser rapidement..

  5. Même si le service à bord est dans la moyenne tres basique de ses concurrents, même si les cabines éco auraient besoin d une amélioration et surtout la nourriture, le service commercial (avec une vrai écoute du Client), la gentillesse des équipages et du personnel d enregistrement font que c est une companie que je privilégie.

    Quant au C série, ce serait une vraie bonne nouvelle qu il remplace les antiques 717 et rendent les voyages bien moins bruyants.

  6. Gian

    Tout est centré sur les bénéfices économiques, mais rien comme une petit amélioration des services et confort dans la section « bétaillère »?

  7. « Un bénéfice avant impôts de 5,9 milliards de dollars, un record dans l’histoire de l’aviation »… Bref, ça fait tout simplement rêver! Et plus encore chez Air France toujours engluée dans ses « errances » économiques et stratégiques…
    Il y en a encore qui trouve à critiquer Delta dont le succès est tout couronné par ces résultats sans précédent et ses millions de passagers. 1,5 milliard de dollars vont être reversés à ses salariés…. c’est juste unique!!!
    Bravo Delta n’en déplaise aux « critiqueurs » professionnels qui préfèrent jouer les thuriféraires d’une compagnie exsangue qui ne fait qu’engranger depuis des dizaines d’années des chiffres affligeant ou pire désastreux… Air France pour ne pas la nommer…

    • Nom

      G tant que af restera en famille ou il existe un fort taux de sanguinite sa ne changera pas du retraite pilote et bb de la chef de cabine c les mêmes et c pas pres de s’améliorer avec les nouveaux.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum