Vueling frôle les 25 millions de passagers en 2015

air-journal_Vueling A321 PNC

La compagnie aérienne low cost Vueling a transporté 24,8 millions de passagers en 2015, un trafic en croissance de +15% par rapport à l’année précédente.

La spécialiste espagnole du vol pas cher filiale du groupe IAG (aux côtés de British Airways, Iberia et Aer Lingus) précise dans son communiqué avoir transporté l’année dernière 24.798.228 passagers (+15%) sur 172.571 vols (+14%), de nouveaux records onze ans après sa création. Fin 2015, Vueling opérait 366 routes, dont 90 inaugurées dans l’année et 200 qui ont vu leurs fréquences renforcées. Elle reste bien sûr première en parts de marché dans sa base à l’aéroport de Barcelone-El Prat pour la sixième année consécutive, avec 15 millions de voyageurs (37% du trafic), mais aussi dans les aéroports de Bilbao, Séville, La Corogne et Saint-Jacques de Compostelle (où elle annonçait hier une nouvelle liaison vers Londres-Gatwick).

Les trois mois d’été 2015, de juin à août, ont vu Vueling opérer plus de 60.000 vols vers plus de 160 destinations dont 150 au départ de Barcelone, avec une hausse des capacités de 13% par rapport à la même période en 2014 (plus de 11 millions de sièges proposés). Elle ajoute que depuis le début de la saison hivernale et grâce à de nouvelles mesures de gestion des clients et des vols, sa ponctualité moyenne s’est établie à 82% en octobre, 88% en novembre et 83% en décembre. Elle prend comme exemple d’améliorations notables les routes entre Barcelone et Paris-Orly (91% avec six vols par jour), Palma de Majorque (89% avec jusqu’à dix rotations quotidiennes) ou Madrid (85% avec neuf vols par jour).

L’Espagne reste le premier marché de Vueling avec 22 aéroports desservis (dont 14 sont des bases) et 33% du trafic intérieur. Elle a renforcé ses positions à l’international notamment en France, où elle est troisième opérateur à Orly, ainsi qu’à Malte, à Chypre ou en Croatie ; et elle est désormais deuxième opérateur à Rome-Fiumicino, sa deuxième plus grande base avec 65 routes.

Les effectifs de Vueling ont grossi l’année dernière d’un millier de pilotes et de 2000 hôtesses de l’air et stewards, et sa flotte est passée de 90 à 103 Airbus – dont cinq A321 de 220 sièges.

L’année 2016 verra Vueling poursuivre sa croissance, en particulier à partir du début de la saison estivale fin mars quand elle proposera plus de 400 routes pour la première fois de son histoire avec des nouveautés comme Eindhoven et Maastricht aux Pays-Bas, Leeds, Liverpool et Newcastle au Royaume-Uni, Riga en Lettonie ou Vilnius en Lituanie. Sa nouvelle base à Paris-Charles de Gaulle en particulier bénéficiera de huit nouvelles routes (Fuerteventura, Copenhague, Prague, Venise, Vienne, Naples, Bari et Tanger). Cette croissance nécessitera le recrutement de 600 navigants supplémentaires, et la livraison de nouveaux A319, A320 et A321.

http://www.air-journal.fr/2016-01-21-vueling-frole-les-25-millions-de-passagers-en-2015-5156861.html

Commentaire(s)

  1. Boussad

    Vous êtes surs qu’ils ont recruté 1000 pilotes l’année dernière ?

  2. superyoda86

    Bonne compagnie avec ses magnifiques A320 ! Préférez voler avec Vueling, Wizz air, et easy jet ! Au moins à défaut d’être Français, ils ont des A320 qui est une très belle machine très confortable, plus que le 737 ! Oubliez Ryanair ! Transavia ok car c’est Français, même s’ils utilisent des 737 ! Airbus a fait mal à Boeing avec son A320 néo ! Vive Airbus et vive la France !

    • Transavia est hollandais avant d’être français. La filiale Transavia France n’existe que depuis 2007.

    • euh, jeter l’opprobre sur le 37, c’est un peu vite dit ! oui le 320 a des qualités sans conteste, mais si le 37 est toujours une vieille bécane meme en NG c’est parce que Boeing l’a « modernisé » au minimum de façon à réduire le temps de requalification NG. Si Boeing l’avait fait à l’image du 320 en particulier son plafonnier et des EICAS, airbus aurait pu se faire du souci . en 320 en situation dégradée, en particulier des commandes de vols on rigole un peu moins … le 37 est un excellent camion puissant , limité au …. FL 410 . Bon d’accord, y’a pas de place en poste , on peut pas faire la fête comme ds le 320 mais il est très plaisant à piloter, et les turbulences en finales meme pas peur ! mais on parlait de vueling ?!

      • Vincent

        Eternel débat ARBUS versus BOEING : pour ma part, sans hésitation, c’est BOEING.

        Leur philosophie visant à laisser le pilote … piloter me semble autrement plus gratifiante et plaisante que l’avionique d’ARBUS faisant du pilote un accessoire.

        • superyoda86

          C’est vrai mais parfois vaut mieux que l’avion prenne la main sur le pilote (le pilote est là pour surveiller) plutôt que l’inverse, ça pourrait éviter certains drames ! Il y’a quand la vie de centaines de personnes en jeu et j’ai plus confiance dans l’avion que dans le pilote (certains). Aujourd’hui, les bons pilotes sont rares et vol plutôt sur les grosses machines, avec la multiplication des moyens courriers, comment avoir autant de pilotes qualifiés? Il existe toujours des aéroclub pour ceux qui veulent vraiment piloter ! J’aimerais qu’un jour l’avion fasse tout lui même sous la surveillance d’un homme (qui serait plus informaticien que pilote), ca serait plus sûr, l’homme faillit toujours.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter