Air Transat ne reliera pas Toronto à Nice cet été

air-journal_Air Transat Welcome

La compagnie aérienne Air Transat a supprimé Nice du programme de vols au départ de Toronto cet été, l’accent étant mis sur Zagreb parmi les 28 destinations européennes de sa dernière brochure.

La compagnie canadienne avait annoncé l’automne dernier son intention de proposer un vol par semaine entre sa base de Toronto-Pearson et l’aéroport de Nice-Côte d’Azur, opéré en Airbus A310 de 250 sièges. Les départs étaient prévus le mardi à 23h30 pour arriver le lendemain à 13h05, les vols retour devant quitter la France mercredi à 14h45 pour se poser à 17h30 (la ligne apparait encore dans les horaires mais n’est pas réservable). Air Transat, qui maintient ses deux rotations hebdomadaires entre Montréal et Nice, aurait été sans concurrence sur cet axe.

Pas de mention de cet abandon révélé par AirlineRoute dans la dernière brochure Europe 2016 d’Air Transat, mise ne ligne jeudi. Le programme « s’enrichit notamment d’un vol direct vers Zagreb, en Croatie, de nouveaux forfaits, dont des voyages à vélo en partenariat avec Vélo Québec, et d’une augmentation de la fréquence de nos vols ». « Nous sommes fiers de poursuivre la bonification de notre offre transatlantique en proposant le portfolio le plus diversifié sur le marché. Notre expertise sur l’Europe nous amène encore une fois à développer de nouveaux marchés, et c’est fort de notre succès sur Prague et Budapest que nous proposons cette année la Croatie à notre clientèle », indique Annick Guérard, directrice générale de Transat Tours Canada dans un communiqué. « Avec 28 destinations en vol direct et une sélection impressionnante de forfaits vacances, d’hôtels à la carte, de circuits et de croisières, Transat permet à tous les types de voyageurs de s’approprier l’Europe à leur rythme en fonction de leur budget et de leurs goûts ». Zagreb sera desservir à partir du 14 juin avec une rotation hebdomadaire en A330-200.

Desservant 28 destinations européennes réparties dans 13 pays, Transat « comble les voyageurs en quête de découvertes en leur offrant des trajets extrêmement populaires, comme en témoigne notamment l’ajout de vols vers Glasgow au départ de Montréal et Rome au départ de Vancouver. De plus, le programme de correspondances a été bonifié pour offrir davantage de destinations à partir des différentes villes canadiennes », ajoute la compagnie. Transat propose aussi l’option multi-destinations, qui permet d’atterrir dans une ville européenne et de décoller d’une autre ville, sans frais supplémentaires.

 

http://www.air-journal.fr/2016-01-22-air-transat-ne-reliera-pas-toronto-a-nice-cet-ete-5156940.html

Commentaire(s)

  1. Non, deux vols hebdomadaires entre Montréal et Nice…

  2. PE

    Qui ne cesse de nous rabâcher le potentiel des lignes LC au départ de la province ? Cette fermeture de ligne de la part d’Air Transat illustre parfaitement la faiblesse de la demande pour le LC au départ de la province. cqfd

    • Il ne s’agit pas de fermeture puisqu’Air Transat n’a jamais desservi Nice au départ de Toronto. C’est plutôt une annulation d’un vol proposé !

      Le potentiel pour des vols vers la province est là puisque AT dessert en été Bordeaux, Lyon,Marseilles, Mulhouse, Nantes, Nice, Toulouse au départ de Montréal.

      C’est plutôt qu’AT n’a pas trouvé la bonne stratégie pour attirer suffisamment de passagers vers Nice de Toronto, en particulier canadiens anglophones soucieux de préserver leur pouvoir d’achat alors que le dollar canadien est en baisse sensible. Nice est réputée être une destination haute de gamme avec des prix équivalents…. Peut-être qu’AT lancera cette destination avec des partenariats avec les hôteliers locaux plus attrayants d’ici quelques années.

    • Si la compagnie a envisagé cette ouverture de ligne c’est qu’il y un potentiel. Déjà Air Transat dessert plusieurs métropoles régionales (j’évite à dessein le terme de province, toujours un peu condescendant) et apparemment ça marche. Alors pourquoi pas Toronto? Car c’est surtout cette ville qui doit faire tourner la ligne et pas les gens de la Côte d’Azur.

    • Rm

      Discour puéril de parisien qui pense toujours qu’il est le centre du monde. C’est ce que croyait Air France aussi et voyez le résultat : part de marché de plus en plus grignoté par la concurrence étrangère qui eux ont vite compris le potentiel de ce que vous appelez « la province ».

    • Vous avez raison il n’y a aucun avenir pour les vols LC au départ de Province. Ca doit être la raison pour laquelle AIR TRANSAT va proposer cette année une 3ème rotation hebdo entre Toulouse et Blagnac.
      C’est sûr la demande au départ de Province est bien moindre qu’au départ de région Parisienne. En effet on ne peut pas nier que la zone de chalandise des aéroports parisiens est sans commune mesure avec ceux des aéroports parisiens. Cependant les zones de chalandise de certains aéroports de Province n’est pas négligeable (par ex Toulouse c’est env 1M de personnes … et c’est bien moins que Lyon, Nice voir Mulhouse)

  3. A NCE, nous avons « Rouge » filiale LC d’Air Canada.
    Ça vous aurait échappé??

  4. Erreur stratégique (quel qu’en soit le motif réel derrière): annoncer une ligne et la fermer remet en question leur ligne existante (NCE/YUL) en particulier face à un concurrent qui monte en fréquences. A ce rythme AT sortira du marché niçois à court terme, et laissera la ligne a un (pourtant vraiment médiocre) AC Rouge.
    Une vraie grosse boulette car le potentiel de/vers le Canada existe bel et bien!

    • Oui et non, je crois qu’AT a réellement essayé de lancer cette ligne en voulant récupérer les passagers d’AC provenant de Toronto (et couper l’herbe sous le pied d’AC). Mais la baisse du dollar canadien et sa propre situation financière fragile l’ont forcé à mettre un terme à ce projet.

      De plus, les cies aériennes ouvrent ou ferment des lignes ou annulent des lancements de nouvelles lignes de façon fréquente en prenant en compte la conjoncture économique et leur situation financière. C’est d’autant plus facile de le faire en Europe en raison du traité de ciel ouvert entre le l’Europe et le Canada.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum