Aéroports de Paris indésirable sur l’aéroport de Nice

air-journal aeroport Nice Cote Azur

Alors que l’Etat a lancé les consultations des candidats à la reprise de 60 % de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, Bernard Kleynhoff,  président de la CCI Nice Côte d’Azur, plaide dans la Tribune pour que Aéroports de Paris ne remporte pas la mise.

La CCI Nice Côte d’Azur, qui possède  25% des parts de la société gestionnaire ACA, a affiché haut cette semaine sa désapprobation concernant Aéroports de Paris (ADP), repreneur pressenti à sa reprise. Selon les termes de M. Kleynhoff, il n’est pas de « son intérêt de développer Nice ». LA CCI Nice Côte d’Azur soupçonnerait notamment la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) de favoriser ADP au détriment de la plateforme niçoise après son refus systématique d’ouvertures de lignes par différentes compagnies aériennes « vers des destinations essentielles pour le territoire azuréen ».

Une dizaine de candidats seraient intéressés par le rachat des 60 % de participation que possède l’Etat dans Nice Côte d’Azur. Citons aussi Vinci Airports, l’italien Atlantia (opérateur notamment de l’aéroport de Rome) allié à EDF Invest, l’australien Macquarie, les fonds Global Infrastructure Partners ou Industry Funds Management, l’aéroport de Singapour ou Ferrovial en partenariat avec la société d’investissement Meridiam.

Plus surprenant, la principauté de Monaco, qui s’associerait pour l’occasion à un fonds d’investissement, serait aussi intéressée. « Nous n’avons pas de préférence, ce qui compte c’est le projet industriel par rapport à l’existant et quel investissement les différents consortiums sont prêts à faire », a expliqué  Bernard Kleynhoff.

Après la plateforme de Toulouse Blagnac, l’Etat a lancé la vente de 60 % de participations qu’elle possède dans  Nice Côte d’Azur et Lyon-Saint-Exupéry, un processus qui pourrait être finalisé d’ici l’été 2016. Plus de deux milliards d’euros pourraient ainsi tomber dans les caisses de l’Etat.

http://www.air-journal.fr/2016-01-23-aeroports-de-paris-indesirable-sur-laeroport-de-nice-5156980.html

Commentaire(s)

  1. Tout est fait à Paris pour qu’ADP remporte la mise..
    C’est un secret de polichinelle ici, à Nice. Mais grâce au voies de recours (en cas de succès) et à l’échéance Présidentielle de 2017, ce ne sera jamais le cas.
    Ils ont déjà tout fait pour faire capoter la desserte de la Chine en direct par la Compagnie Xiamen Airlines et seraient prêt à faire également échouer tous projets de l’Escale Azuréene de liaisons directes vers l’Asie voir toutes dessertes extra européennes au profit de CDG.
    Ils vont comprendre…

  2. EPL 1986

    Comment la DGAC pourrait elle favoriser ADP entreprise privée au détriment des règles de la concurrence, sans que ces décisions ne fassent l’objet d’un recours en justice ?

  3. EPL 1986

    ADP exploite une délégation de service public sous la forme d’une société anonyme depuis 2006. Toutes ses décision peuvent être contestées devant les juridictions de droit commun.

    • Judith

      Non mais je rêve ! Tout ce blabla sur la délégation de service public pour au final se rendre compte que l’etat possède la majorité du capital d’ADP et donc les dividendes
      L’intérêt de l’etat est rarement celui des français et des collectivités locales !

  4. Et pendant que tous les naïfs tirent à boulets rouges sur ADP, AF continue tranquillement son travail auprès de la DGAC pour qu’elle continue de bloquer les droits de trafic.. C’est bien AF qui bloque! Et ce n’est pas un changement de gouvernement qui y fera (à l’attention des autres naïfs!).
    Quant aux (encore) autres naïfs qui pensent que les lignes indispensables c’est Qatar Airways, soyons sérieux: DOH n’est qu’un hub (comme l’est DXB), mais en aucun cas une destination. Autant passer par FRA ou CDG, au moins les droits de l’homme les plus basiques y sont respectés.

    • Sauf que monopole = hausse des prix. C’est le B.A.BA de l’économie… En nous forçant à aller sur AF et pas sur les Gulf Sisters, très souvent plus avantageuses en terme de prix, AF peut laisser ses prix prohibitifs… Mais grâce à TGVAir, on peut maintenant tout comparer.

      • Faut croire qu'AF ne réussit pas... - 24 janvier 2016 à 9 h 24 min
        Faut croire qu'AF ne réussit pas...

        a forcer quiconque à voyager que sur AF , à voir le nombre de passagers sur toutes les autres compagnies au départ de France…
        Vos raisonnements sont biaisés car les faits démontrent le contraire. Tout simplement.

  5. On passe par où l’on veut pour aller ou l’on souhaite dans se faire imposer par des « mafieux » des parcours imposés..
    Jamais ADP ne mettra un pied à NCE.

  6. Ce qui est vrai Air France fait partie du comité DGAC, ADP lors de réunion Et d’attribution de créneaux ,de ligne ect….
    Certaine compagnies ont demandé plusieurs fois des locaux pour en faire des salon privatif bisness et First . Exemple Qatar a CDG 1 est obligé d’utiliser le Salon Air France ( air France n’a pas de vol au départ de ce terminal ) , Il est infâme petit, service minimum ,quelques canapé qui se battent en duel.
    Des membres d’Air France donnent leur avis et font partie du groupe de travaille lors des réunions .
    Information que j’ai eu de la part d’un représentant d’une compagnie aérienne étrangère.
    Je comprends l’attitude de l’aéroport de Nice de ne pas vouloir ADP comme actionnaire sinon c’est fichu pour eux pour se développer.

  7. Filoustyle

    De quel droit ADP et airfrance et les parisiens en général choisissent avec qui ont doit voyager et par où ce devrait être au région de le décider ce qui est bon pour leurs économies celle-ci doivent ouvrir leur économie à l’international et si elle doivent passer par le golf ou petaouchnok ce n’est pas à Paris de le décider ‘

  8. James

    Toute connexion intercontinentale ne serait certainement pas viable sur Nice mais la croissance des touristes asiatiques est évidente. Aujourd’hui, ils arrivent via CDG ou AMS.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum