Malaysia Airlines abandonne le 777, Paris et Amsterdam

air-journal_malaysia 777-200ER

La compagnie aérienne Malaysia Airlines a décidé de clouer au sol les derniers de ses six Boeing 777-200ER, mettant fin aux routes reliant Kuala Lumpur à Paris aujourd’hui et à Amsterdam hier.

Comme annoncé en décembre dernier, la compagnie nationale de Malaisie opère ce 26 janvier 2016 sa dernière rotation entre la base de Kuala Lumpur et l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle. Le 777-200ER pouvant accueillir 35 passagers en classe Affaires et 247 en Economie, qui avait remplacé un Airbus A380 de 494 places sur cet axe, décollera de France à 12h00 pour se poser demain à 7h25. Malaysia Airlines était pourtant sans concurrence sur cette route, suspendue par Air France au début de la saison hivernale.

La compagnie de l’alliance Oneworld met fin également aujourd’hui à sa liaison vers Amsterdam, le dernier vol en 777-200ER décollant de l’aéroport Schiphol à 11h40 pour atterrir dans la capitale malaisienne mercredi à 7h00 ; KLM restera donc toute seule entre les deux villes, et en Europe la route vers Londres restera donc la seule proposée en direct par Malaysia Airlines, avec deux rotations quotidiennes en A380.

Enfin ce mardi voit également le 777-200ER disparaître de sa ligne entre Kuala Lumpur et Guangzhou-Baiyun, étant remplacé par un 737-800 pouvant accueillir 16 passagers en classe Affaires et 144 en Economie.

Malaysia Airlines avait mis en service ses premiers Triple Sept il y a 19 ans ; mais la disparition du vol MH370 le 8 mars 2014 entre Kuala Lumpur et Pékin (l’appareil avec 239 personnes à bord n’a toujours pas été retrouvé ; la pièce découverte en Thaïlande n’en provenait pas), suivi par l’écrasement du vol MH17 reliant Amsterdam à Kuala Lumpur, abattu au-dessus de l’est de l’Ukraine le 17 juillet 2014 avec 298 personnes à bord, ont eu raison de sa santé financière déjà fragile. Elle s’est depuis lancée dans un programme de restructuration massif, avec suppression de 7000 postes sur 20.000 et abandon de routes vers Francfort, Istanbul, les Maldives ou Brisbane entre autres. Rappelons que le nouveau CEO de Malaysia Airlines Christoph Mueller s’est fixé pour objectif un retour aux bénéfices en 2018 – et une image restaurée. Les 777 seront encore utilisés pour les vols de pèlerinage; outre les six A380, sa flotte long-courrier inclut aussi quinze A330-300.

Les aéroports de Paris et Amsterdam sont aussi les premières « victimes » du vaste de partage de codes avec Emirates Airlines mis en place dès le 1er février. Malaysia Airlines peut vendre (progressivement) sous code MH 38 routes vers l’Europe opérées par la compagnie des Emirats Arabes Unis au départ de Dubaï, 15 vers les Amériques et 38 vers le Moyen-Orient et l’Afrique. Outre Paris et Amsterdam, sont concernées par exemple Zurich, Rome, Barcelone, Madrid, Francfort ou Munich, toutes desservies par Emirates Airlines plusieurs fois par jour ; l’accord pourrait de fait voir Malaysia Airlines supprimer l’intégralité de ses dessertes européennes, comme elle l’avait déjà fait pour l’Amérique du nord, afin de mieux se concentrer sur le réseau d’Asie-Pacifique. En échange, Emirates Airlines pourra placer son code EK sur plus de 300 liaisons opérées par la compagnie malaisienne, principalement en Asie du sud-est. Rappelons aussi que Malaysia Airlines mettra fin le 15 février à sa route vers Dubaï.

 

http://www.air-journal.fr/2016-01-26-malaysia-airlines-abandonne-le-777-paris-et-amsterdam-5157123.html

Commentaire(s)

  1. « la pièce découverte en Thaïlande »
    Quelle pièce ? On a retrouvé un morceau d’avion a la réunion plutôt

  2. nooland

    Visiblement KUL n’attire pas les foules malgrés les difficultés de MH, même Air AsiaX avait fermé.

  3. FLY

    On vient de retrouver une grosse pièce d avion en Thaïlande, dans la région de Phuket. L information date d il y a quelques jours.

  4. (Un panneau appartenant à une fusée Japonaise retrouvé sur une plage Thaï)

  5. Sont-ils à vendre??
    Ils pourraient intéresser dans ce cas les Compagnies Iraniennes puisque dispos immédiatement et probablement à pas cher..

  6. Triste tout ça pour MH quand même, graves difficultés financières et de confiance, par exemple je n’ai pas envie de la prendre, même si elle est jugée comme une compagnie des plus sûres

    De plus, et ce n’est qu’un avis personnel, le deuxième accident est difficilement imputable à elle

  7. FlySSC

    Dans le cadre de son nouveau plan de croissance, AF étudie la réouverture de KUL, couplé éventuellement avec une autre destination bout de ligne en asie du sud-est (DPS ?)

  8. AF002SSR

    Funeste destin..!
    Dommage car question qualite du service à bord : TOP

  9. Alain45

    Reste plus qu’à vendre une partie des A380, 4 ? si 2 restent utilisés pour LHR.
    Pas facile avec la concurrence de Bangkok.
    Dommage car un potentiel existe pour KUL.
    Les compagnies du Golfe auront un concurrent de moins. Je pense à des vols par exemple comme CDG-BKK ou CDG Phuket, etc…
    Leur long courrier sera donc du tout Airbus, en attendant les A350 pris en location.

  10. À noter que la désaffection pour KUl & JKT est aussi du à la facilite d’aller d’abord sur Singapour puis de prendre une lowcost style AirAsia pour la suite. C’est personnellement mon cas à chacun de mes voyages en Indonésie

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum