ANA confirme la commande de trois Airbus A380

aj_airbus a380 blanc

La compagnie aérienne ANA (All Nippon Airways) a confirmé vendredi un accord d’achat portant sur la commande ferme de trois Airbus A380, livrables à partir de 2019.

Dans un communiqué financier du 29 janvier 2016, la compagnie privée japonaise a confirmé la rumeur qui circulait depuis le début du mois. Les trois superjumbos, d’une valeur au prix catalogue de 1,3 milliards de dollars, sont attendus à partir de 2019 et seront utilisés initialement sur la route reliant sa base à Tokyo-Haneda à l’aéroport de Honolulu. Leur aménagement n’a pas été dévoilé, mais ils seront équipés de réacteurs Rolls Royce Trent 900. ANA explique que les A380 entrent dans sa « stratégie d’augmentation de 50% en cinq ans de ses capacités sur les liaisons internationales ». Airbus n’avait à ce jour pas réussi à placer l’A380 au Japon; « c‘est pour nous une percée fantastique », s’est félicité le PDG Fabrice Brégier sur Europe1. Rappelons qu’il a signé hier un protocole d’accord avec Iran Air portant sur 118 avions dont douze superjumbos.

Cette commande survient sept mois après l’accord trouvé par la compagnie de Star Alliance et l’avionneur européen entre autres pour sauver de la faillite la low cost Skymark Airlines, qui s’était mise sous protection des créanciers début 2014 avec une dette officielle de 605 millions de dollars (mais estimée à 2,5 milliards). Cette chute avait été précipitée par la décision d’Airbus d’annuler la commande par Skymark de six A380 pour défaut de paiement, puis de réclamer 700 millions de dollars de dédommagement. Un projet de relance mené par le fonds d’investissement Integral Corp. et ANA avait finalement acquis le soutien de l’avionneur, deuxième créancier de la low cost ; la possibilité de futures commandes avait d’ailleurs été utilisée par ANA pour convaincre Airbus.

Première sur le marché intérieur mais derrière Japan Airlines sur les liaisons internationales, ANA opère déjà onze Airbus A320 et a commandé sept A320neo, quatre A321 et 26 A321neo. Sa flotte long-courrier est en revanche entièrement fournie par Boeing, avec 41 appareils de la famille 767, 57 Triple Sept et 44 787 Dreamliner ; son carnet de commande compte en outre huit 777-300ER et 49 Dreamliner supplémentaires, ainsi que 20 777-9X.

L’Airbus A380 a désormais enregistré 319 commandes fermes de la part de 19 compagnies aériennes ; 179 ont d’ores et déjà été livrés à 13 propriétaires.

http://www.air-journal.fr/2016-01-29-ana-confirme-la-commande-de-trois-airbus-a380-5157263.html

Commentaire(s)

  1. un plus de 3000 h de vol - 29 janvier 2016 à 9 h 11 min
    un plus de 3000 h de vol

    Avec les 12 exemplaires d’A380 pour l’ IRAN cela fait une demi-année de production de plus assurée pour Airbus sur la base de 30 machines par an …Le plein est déjà fait jusqu’en 2021 inclus …avec l’espoir d’un A380 Neo et/ou de la version Neo à cette date ….Bravo

  2. Ligne de production A 380 - 29 janvier 2016 à 9 h 12 min
    Ligne de production A 380

    Comme les appareils commandés seront livrés à partir de 2019, ce ne sont donc pas le queues blanches actuelles,mais des exemplaires encore à construire…
    Avec ces 3 appareils plus les 12 d’Iran Air ,plus qui sait, en core une ou deux poignées d’exemplaires pour d’autres acquéreurs, Airbus est en meilleure position pour assurer une transition douce sur la chaîne de production A 380 entre modèle actuel et modèle neo à venir, dont le constructeur disait l’envisager en ligne vers 2022….

  3. Ben76500

    Ils se sentent plus en ce moment chez airbus

  4. PIPOU

    Le plein est fait jusqu’en 2021???
    Pas si sur car si tu enlèves les cdes « fragiles » (AIR AUSTRAL, AF, VIRGIN,…) le portefeuille de cdes n’est plus aussi important!!!
    Mais ces nouvelles commandes sont tout de même de vraies bonnes nouvelles!!!
    Par contre surprenant que les exemplaires déjà assemblés et non affectés ne trouvent pas preneur!!!

  5. D'autres surprises à venir??? - 29 janvier 2016 à 9 h 19 min
    D'autres surprises à venir???

    On connaît tous ici que l’origine des commandes d’A380 par ANA se situe plus dans l’accord ANA-Airbus pour la reprise de Skymark la compagnie en faillite que dans la volonté intrinsèque d’ ANA d’avoir des À 380…
    Il n’empêche que nous connaissons tous ici aussi le pouvoir d’attraction que cet appareil exerce sur les passagers … Dans ces conditions, une fois en ligne au Japon cela peut être ombrageux pour l’autre transporteur japonais JAL qui a ce jour n’avait pas plus manifeste d’intérêt pour cet appareil que ANA…
    Le sens de  » ne pas perdre la face » etant ce qu’il est au Japon et entre japonais ( particuliers comme entreprise), et même si les dirigeants de ces dernières savent très bien aussi analyser froidement les choses pour ne pas faire des actes insensés par nature, il n’est pas à exclure d’autres surprises à venir côté commandes À 380 en provenance du Japon….

    • Paulus

      D’autan que si ma mémoire est bonne lors de l’intervention du gouvernement japonais pour la restructuration/ sauvetage / attrition de JAL il y a quelques années, une interdiction d’expansion de JAL avait été mise en place ,ce qui a expliqué entre autre celle d’ANA sur la periode, en particulier vers l’étranger….et il me semble bien que cette interdiction d’expansion expire en 2017…. Ce qui laisse donc alors pour JAL les portes ouvertes à de nouvelles decisions stratégiques de management importantes…

  6. Pour répondre au poste précédent de @SOURIE concernant la commande d’IRM, « Ils payent avec quoi? », sachez qu’ils sont plus riches que nous et qu’ils peuvent aussi régler en pétrole.
    Vous croyez que cela ne se pratique pas? Demandez aux Américains par quels moyens ils se font régler leurs commandes de matériels militaires dans les pays du Golfe.
    Enfin, le programme 380 étant rentabilisé, il a de très beaux jours devant lui..en attendant de plus la version NEO.
    Vraiment Chapeau Airbus!!!

  7. Une information qui n’a pas filtré : est-ce que les exemplaires déjà construits pour Skymark seront repris par ANA ?

  8. Clo2B

    Pour moi, c’est évidemment d’abord une bonne nouvelle pour Airbus, mais, j’irai plus loin, en espérant que ce succès même relatif incitera les autres constructeurs (bien sur, essentiellement Boeing) à ne pas abandonner définitivement le concept du quadri-réacteur,qui, malgré le poids de ce type d’appareil,reste un facteur incontestable de sécurité…

  9. il sera interessant de voir comment Iranair se positionne à l’international compte tenu de la situation geographique du pays + sa forte population + son marché interieur; s’ils ne sont pas bridés par un management incompetent comme cela a eté trop souvent le cas de l’economie iranienne depuis plus de 30 ans, ils pourraient bien challenger les gulf sisters

  10. excusez moi je n ai pas positionné mon commentaire sur le bon sujet, erreur de manipulation de mon ipad, bon il garde sa pertinence quand meme, non?

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum