Fin du Bruxelles – Gatwick pour easyJet

air-journal_easyJet new look2

La compagnie aérienne low cost supprimera fin mars sa liaison entre Londres-Gatwick et Bruxelles, sa seule liaison entre les deux capitales. Les routes vers Cologne et Düsseldorf connaitront le même sort.

A partir du 21 mars 2016, la spécialiste britannique du vol pas cher ne propose plus à la réservation ses cinq rotations hebdomadaires en Airbus A319 entre la base de Londres-Gatwick et l’aéroport de Bruxelles-Zaventem, une route inaugurée en mars 2014 avec deux vols quotidiens. D’ici là, elle continue à proposer un vol tous les jours sauf mardi et mercredi partant à 14h20 (arrivée 16h30) et repartant de Belgique à 17h00 (arrivée 17h10), face à la concurrence de British Airways et Brussels Airlines (toutes deux à Heathrow). Elle continue pour l’instant à desservir la capitale belge depuis Bâle-Mulhouse, Berlin, Bordeaux, Genève, Milan, Naples, Nice et Toulouse.

EasyJet supprimera également à la même date les routes entre Gatwick et Cologne-Bonn, sa seule route vers l’aéroport allemand : les quatre rotations hebdomadaires font face à celles de Germanwings (vers Heathrow et Stansted) et de Ryanair (depuis Stansted). Même chose pour le Gatwick – Düsseldorf, là encore une liaison unique où ses quatre vols par semaine étaient en concurrence avec ceux de British Airways (Heathrow, City) et d’Eurowings (Heathrow).

Pas d’explication de la part d’easyJet à ces annulations, mais on rappellera qu’elle s’était renforcée à Gatwick en 2014 après avoir racheté les 25 paires de créneaux de vol détenues par Flybe. L’investissement de 23,3 millions d’euros lui avait à l’époque permis de lancer cinq nouvelles routes (Strasbourg, Paris-CDG, Bruxelles donc, Newcastle et Jersey) et d’en renforcer cinq autres (Bordeaux, Genève, Amsterdam, Inverness et l’île de Man). De quoi proposer 107 routes à Gatwick au printemps 2014, qui devraient alors accueillir 1,3 millions de passagers par an – dont 300 000 voyageurs d’affaires. En début d’année dernière, elle annonçait vouloir regrouper toutes ses opérations dans le seul Terminal Nord de l’aéroport londonien d’ici l’automne 2016 ; les A319 qui y sont basés (57 à l’époque) seront remplacés par des A320 de plus grande capacité – avant les A320neo attendus à partir de 2017. EasyJet reste de loin la première compagnie à Gatwick, avec 41% des vols opérés l’année dernière selon le site de l’aéroport.

http://www.air-journal.fr/2016-02-09-fin-du-bruxelles-gatwick-pour-easyjet-5157796.html

Commentaire(s)

  1. « Elle continue pour l’instant à desservir la capitale belge depuis Bâle-Mulhouse, Berlin, Bordeaux, Genève, Milan, Naples, Nice et Toulouse. »
    EZY arrête aussi le Bruxelles-Toulouse fin mars

  2. Mosan

    On a l’impression que easyJet n’a pas mis beaucoup de conviction à s’implanter à Bruxelles – où ils sont arrivés bien avant Ryanair mais sans jamais en faire une base. Pour Londres, les trains Eurostar sont fréquents et rapides, l’avion ne se justifie que pour aller prendre un vol en correspondance, et le choix est beaucoup plus grand à Heathrow.

  3. Fabien

    Hum pas mal de changements en cette fin de mois de mars…
    Paris-Bologne qui n’est plus disponible à la vente non plus…

  4. Pourquoi maintenir des lignes à la rentabilité et l’avenir douteux alors que le personnel et les avions peuvent être bien plus utiles sur d’autres destinations?
    Easy laisse ça à « d’autres »..

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter