Ryanair annonce une base à Nuremberg

air-journal_Ryanair-737-800-sol

La compagnie aérienne low cost Ryanair ouvrira en novembre une nouvelle base à Nuremberg, sa septième en Allemagne, avec à la clé l’ouverture de nouvelles liaisons vers Budapest, Malte, Manchester, Milan-Bergame et Rome-Ciampino.

La 79e base de la spécialiste irlandaise du vol pas cher accueillera en novembre un Boeing 737-800 de 189 places, un investissement de 100 millions de dollars. L’aéroport de Nuremberg-Albrecht Dürer bénéficiera alors de cinq nouvelles routes : Budapest, Manchester, Milan-Bergame et Rome-Ciampino seront desservie tous les jours, et Malte deux fois par semaine ; seule cette dernière route est déjà proposée à Nuremberg, par Air Berlin. Ryanair précise que la base lui permettra aussi de passer à deux rotations quotidiennes depuis Londres-Stansted. Avec un total de 42 vols par semaine, elle espère transporter 450.000 passagers par an, de quoi « soutenir 330 emplois sur site ».

Le directeur commercial de Ryanair Kenny Jacobs explique dans un communiqué que le programme hivernal à Nuremberg « est un choix idéal à la fois pour les voyageurs d’affaires et pour les touristes ». Il se félicite de pouvoir « renforcer les routes, le trafic, l’emploi et le tourisme en Allemagne », tandis que le directeur de l’aéroport Michael Hupe estime que les nouvelles liaisons de la low cost « enrichissent l’offre » et sont un reflet du « fort potentiel de la région métropolitaine de Nuremberg ».

Outre la ligne depuis Stansted, Ryanair propose cet été à Nuremberg deux vols par semaine vers Alicante. Ses autres bases en Allemagne sont Berlin-Schönefeld, Brême, Cologne-Bonn, Düsseldorf-Weeze, Francfort-Hahn et Karlsruhe-Baden Baden.

http://www.air-journal.fr/2016-02-10-ryanair-annonce-une-base-a-nuremberg-5157839.html

Commentaire(s)

  1. Il faut bien recaser les avions qui ne seront plus utilisés en Italie à partir de fin octobre

  2. Nuremberg Manchester ça fait rêver!

  3. la spécialiste irlandaise du vol pas cher (pour reprendre l’inlassable expression du 2eme paragraphe) se feicite de soutenir 300 emplois:
    mon oeil, avec des contractors payés à l’arrache sans charges sociales, ni assurance, ni retraite, ni loss of licence, ni sécu, ni uniforme, ni meme le badge Ryanair!… on va pas aller loin dans le « soutien des emplois »…
    Et y a encore des tâches qui vont encore dire « ah bah oui mais c’est fini les privilèges à la Air France »…pffffff

  4. Humm, les gens employés au sol (par de la sous-traitance en escale ou par l’aeroport lui-même) ne sont, eux, pas embauchés sous les critères de Ryanair. C’est du contrat tout ce qu’il y a de plus standard, CDI, CDD, Intérim, avec charges et tout le tintouin.

    Car, pour info, pour faire voler des avions, faut un paquet de gens au sol. Il n’y a pas que des PNT et PNC 😉

  5. Bonsoir Air journal

    Une petite idée d’article.
    On n’a pas de statistiques de type sociales ou RH.
    Vous avez surement accès aux données de type productivité etc des PN , PNC de nombreuses compagnies.
    Pour éclairer vos lecteurs :,pouvez vous rédiger un article comparatif.

    Merci

  6. Airbid

    Parfait, ça colle bien avec les Maîtres Chanteurs ( de Nuremberg)

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter