Le quatrième aéroport de Moscou est presque prêt

air-journal_Moscou Ramenskoye aeroport

Le nouvel aéroport international de Moscou-Ramenskoye doit ouvrir ses portes le mois prochain, les premiers vols devant être assurés par la compagnie aérienne charter iFly. Près de 1,9 million de passagers sont attendus la première année d’exploitation.

Ramport, gestionnaire de la nouvelle plateforme situé environ 40 km au sud-est de Moscou, a annoncé le 9 février 2015 que la date d’ouverture était fixée au 15 mars avec une ouverture 24/24, le directeur général Thomas Vaishvila précisant à Gazeta.ru que 50 à 60.000 passagers sont espérés pour le premier mois d’exploitation. Ramenskoye dispose d’un terminal de 15 000m², ouvert aux liaisons aériennes intérieures et européennes, dont la construction doit être achevée l’année prochaine ; sa capacité initiale de 8 millions de passagers par an devrait passer à 12 millions d’ici 2021. Les liaisons terrestres avec le centre-ville de Moscou seront assurées par des navettes en bus toutes les 30 minutes, et à plus long terme par le train Aeroexpress qui dessert déjà les trois autres aéroports de la capitale. Un deuxième terminal et une aérogare de fret sont prévus en 2017, puis l’aéroport Ramenskoye sera équipé à partir de 2019 d’un centre de maintenance et réparations (MRO) d’importance, appelé à jouer « un rôle majeur dans le développement d’un centre de construction aéronautique national ».

Créé en 1941 comme aéroport militaire, Ramenskoye était ces dernières années réservé aux avions du ministère russe des Situations d’urgence, aux aéronefs prototypes développés par les constructeurs russes (y compris la navette spatiale Buran), et aux appareils de la police et du Service fédéral de sécurité. Il dispose d’une piste principale longue de 5402 mètres, et accueille tous les deux ans le salon MAKS Airshow.

Moscou dispose déjà des aéroports internationaux Domodedovo, Sheremetyevo et Vnukovo, mais le gouvernement avait annoncé en 2009 sa volonté d’en ajouter un quatrième en raison de la saturation approchante ; la décision avait été prise en 2013, et Ramport (une coentreprise créée par la société publique Rostec avec Avia Solutions Group) lancée en 2014. La crise économique et les sanctions contre la Russie ont fortement limité le trafic dans les trois aéroports moscovites, avec moins de 78 millions de passagers accueillis en 2015 sur une capacité officielle de 119 millions.

air-journal_Moscou Ramenskoye aeroport2 air-journal aeroport_Ramenskoye_moscou_Russie

 

http://www.air-journal.fr/2016-02-12-le-quatrieme-aeroport-de-moscou-est-presque-pret-5157959.html

Commentaire(s)

  1. Vincent

    A quand les 5ème et 6ème ?

  2. EPL 1986

    Le gros problème à Moscou c’est l’accès aux aéroports par la route…très très pénible.

    • Boeing 777-300ER

      Avec le gargantuesque plan de développement du métro de Moscou et des trains de banlieue, je pense que les aéroports moscovites seront mieux desservis depuis Moscou. On ne peut pas dire la même chose pour les aéroports parisiens…

    • ig

      OUi mais avec l’Aeroexpress c’est super pratique, ou du moins beaucoup plus pratique que pour se rendre dans les aéroports parisiens

      • Chatelet les halles CDG en 25min, vous appelez ça pas pratique ?

        • Hicham Equizoudge

          Ce n’est pas pratique effectivement. Je ne suis pas fan du CDG Express mais il faut avouer que le RER B est une catastrophe ! Trains sales, saturés, racailles des quartiers sensibles du Nord de Paris (Sevran, Drancy, Saint-Denis…) qui agressent les touristes, ponctualité en berne…
          Alors je suis contre le CDG Express proposé ( 20€ par personne si ce n’est pas du racket ça ! Impossibilité d’utiliser de passe Navigo) avec un coût excessif de 1 milliard d’Euro pour seulement l’utilisation d’une infrastructure existante et une vulgaire tranchée couverte dans le XIXème arrondissement de Paris.
          La solution serait d’utiliser un tram-train entre CDG et Saint-Lazare avec un stop à La Plaine-Stade de France, et la réutilisation de la Petite Ceinture entre la Porte de la Chapelle et la Porte de Clichy avant d’emprunter en mode tram la rue de Rome jusqu’à Saint-Lazare. Pourquoi Saint-Lazare ? Parce que c’est un gros pôle de correspondance qui donne accès au centre de Paris via le métro à l’est et à l’ouest de la banlieue de Paris grâce au RER E et à la Ligne L et au Nord-Est de l’Île-de-France (Argenteuil, Pontoise) grâce à la ligne J. Les banlieusards du Nord, du Sud et du Sud-Est pourront utiliser les RER B et D qui devront être sérieusement améliorés. Le CDG Express version Hicham sera au tarif de 11€ par personne (zone 6) et bien sûr accessible avec les passe Navigo.

        • Vincent

          Avec tous les bagages et les enfants, super pratique le RER, surtout lorsque la RATP est en grève.

          Sinon, il reste les taxis, payables uniquement en liquide, bien sûr, puisque le terminal tombe étrangement toujours en panne au moment de vouloir payer avec une carte bancaire.

    • Prenez l’avion pour vous y rendre !

      (plaisanteerie àA prendre au 25ème dégré)

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum