Boeing : premiers 737 MAX 9 en Chine, 100e Dreamliner à Charleston

air-journal_Okay-Airways-737

La compagnie aérienne Okay Airways a signé hier au Salon de Singapour une lettre d’intention portant sur onze Boeing 737 MAX dont trois MAX 9, devenant le premier client chinois de la plus grande version du monocouloir remotorisé. American Airlines a de son côté reçu le centième 787 Dreamliner produit à l’usine de North Charleston.

La compagnie privée chinoise basée à l’aéroport de Tianjin-Binhai s’est engagée le 16 février 2016 pour huit 737 MAX 8, trois 737 MAX 9 et un 737-900ER, un contrat de 1,3 milliard de dollars au prix catalogue (plus des options pour huit MAX 8 supplémentaires). Cette commande dépend comme de coutume de l’approbation des autorités chinoises, et ne figurera dans les listings de Boeing qu’une fois confirmée. Okay Airways était déjà devenue en février 2015 compagnie de lancement en Chine du 737-900ER, dont elle opère trois exemplaires en plus de quatorze 737-800 (et un 737-300 pour le fret). Son président Wang Shusheng rappelle dans un communiqué « la valeur des liens l’unissant à Boeing depuis des années », l’intégralité de sa flotte étant donc composée de 737, les avions de la famille MAX devant aider à la modernisation de la flotte.

Le réseau de Okay Airways compte 45 destinations intérieures et cinq à l’étranger : Jeju en Corée du Sud, Bangkok et Krabi en Thaïlande, et Tokyo-Haneda et Osaka au Japon. L’Europe pourrait être desservie en 2016 ou 2017, et les Etats-Unis en 2018, sans plus de précision.

air-journal_Boeing Salon de SingapourBoeing a profité de sa présence au Salon de Singapour pour appeler ses prévisions à vingt ans en Asie du sud-est : 3750 avions neufs d’une valeur de 550 milliards de dollars, dont 76% seront des monocouloirs achetés par les compagnies low cost.

L’avionneur a d’autre part fêté la livraison du centième Dreamliner produit dans ses installations de North Charleston en Caroline du Nord, un 787-8 destiné à American Airlines qui en a commandé 20 (14 en service, plus 22 787-9 attendus à partir de la fin de l’année). Rappelons que tous les futurs 787-10 seront assemblés dans cette usine.

air-journal_American Airlines 787-8 Charleston air-journal_American Airlines 787-8 foule air-journal_American Airlines 787-8 Charleston Boeing

http://www.air-journal.fr/2016-02-17-boeing-premiers-737-max-9-en-chine-100e-dreamliner-a-charleston-5158168.html

Commentaire(s)

  1. Pour rebondir sur le précédent posté de @777 OLIVIER sur l’A 350, Vos pseudo connaissances techniques se l’intention à envoyer des arguments tous plus idiots et faux les uns que les autres tels que « le 350 avec juste un peu de composites par ci, par la est limite un 330 rebadgé… ».
    D’une part vous perdez votre temps en écrivant de tels propos, d’autre part, si vous avez la prétention, (qui transpire dans toutes vos interventions), de vouloir me regarder de bien haut, sachez que moi, je ne vous regarde pas du tout….Rien à voir!!!
    Bon vol.

  2. EPL 1986

    On se croirait dans un cockpit avant le CRM…

    Monsieur l’OMN, veuillez demander au copilote de sortir le train d’atterrissage.

    Monsieur l’OMN, dites au CDB que je sortirai le train d’atterrissage lorsqu’il cessera d’être hautain et cassant.

  3. Shogun

    777Olivier a écrit: « Je n’ai pas non plus a faire étalage de mes connaissances ou mon métier qui me permet surement d’être mieux voir tres tres bien informé tant sur le plan technique que commercial. »

    Allons, allons, Olivier, quand on prétend que l’A350XWB n’est qu’un A330 re-designé, alors que ces deux avions diffèrent sur presque tous les points (dimensions, autonomie, vitesse de croisière, capacité cabine, motorisation, matériaux structurels, équipements…), on devrait avoir la décence de ne pas se présenter en expert technique. Ou alors, autant dire que le Dreamliner de Boeing n’est qu’un 707 relooké (comme ce dernier, il a un fuselage, des ailes, un cockpit, des réacteurs, des ailerons et un train d’atterrissage). Ce n’est pas plus ridicule.

    Sur le plan commercial en revanche, nous ne doutons point de vos compétences au service de la communication de Boeing.

  4. Shogun

    « Si les couts de changement d’avioneur et les rapports politiques etaits favorables ils n’auraint surement pas hesite a prendre le dreamliner. » (777Olivier)

    Et si ma tante en avait, je l’appellerais « tonton ».
    Philippine Airlines a choisi l’A350-900 parce que ce très bel avion correspondait bien mieux à ses besoins que le Dreamliner, notamment en termes d’autonomie.

  5. lechavenois

    Entre les licenciements et le début d’enquête de la SEC sur des souspsons « d’erreurs comptables », Boeing doit impérativement trouvé très rapidement un nouveau relais de croissance, et ne pas s’arrèter sur ses seuls programmes b787 et 737max !….
    Car pour Boeing, b777x va être au programme b777, ce que b747-8 a été au programme b747 : le »chant du cygne »…
    .
    En effet, Enders et son staff pourraient annoncer le lancement de la version rallongée de l’a350-1000 à Farnborough 2016.
    .
    http://supersonique.blogs.challenges.fr/archive/2016/02/17/pourquoi-airbus-va-degainer-un-nouvel-a350-110009.html
    .
    Avec ce nouvel « a350-1100 », les ingénieurs d’Airbus ne sont pas prêts de travailler sur un ATR de 100 pax pour concurrencer le nouveau q400 de 90 pax…

    • Je partage votre analyse sur la mauvaise passe de Boeing (qui n’en doutons pas a largement les moyns de rectifir le tir).
      En revanche je doute que le lancement d’un A350-1100 soit si gourmand en développement qu’il empêche Airbus d’affecter une partie de son BE chez ATR.
      Par ailleurs, même si le lancement de cet appareil me parait nécessaire, la réduction du potentiel des ventes de l’A380 n’est pas une question superflue.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum