Air France à Téhéran : optionnel pour les femmes

air-journal_Air France new Affaires Chine PNC

La compagnie aérienne Air France permettra aux hôtesses de l’air et aux femmes pilotes affectées à ses vols vers Téhéran de se désister, suite à la polémique sur la demande de port du foulard en dehors de l’avion.

Après une réunion avec les organisations syndicales le 4 avril 2016, la compagnie nationale française a modifié sa position : « quand une hôtesse ou une pilote sera affectée sur un vol à destination de Téhéran, Air France leur offrira la possibilité de se désister. Chacune devra indiquer au préalable son refus de porter le foulard suivant une procédure qui leur sera précisée ». Les vols d’Air France entre Paris-CDG et l’aéroport de Téhéran-Imam Khomeiny doivent reprendre le 17 avril, à bord d’Airbus A330-200 (deux pilotes et huit PNC) ou d’A340-300 (deux pilotes et dix PNC), et la compagnie assure que « l’ensemble des parties a reconnu comme positive la reprise de cette liaison, exploitée par Air France depuis 1946 et suspendue depuis 2008 ». Elle rappelle également que la loi iranienne impose le port d’un foulard couvrant les cheveux dans les lieux publics à toutes les femmes présentes sur son territoire : cette obligation ne s’applique pas durant le vol et « est respectée par toutes les compagnies aériennes internationales desservant la République d’Iran ». La tolérance et le respect des cultures et des coutumes des pays dans lesquels elle est présente « font partie des valeurs fondamentales d’Air France et de ses employés », ajoute la compagnie.

Trois organisations syndicales représentatives des PNC d’Air France, le SNPNC, l’UNSA PNC et l’UNAC, ont publié hier un communiqué après avoir pris connaissance de la décision de permettre aux hôtesses de refuser les rotations sur Téhéran « sans déstabilisation de leur planning, sans sanction financière ou disciplinaire ni aucune mention dans le dossier professionnel ». Elles rappellent avoir réclamé depuis plusieurs mois une négociation sur le sujet avec un double objectif : l’ouverture d’une nouvelle ligne pour Air France « en respectant les pratiques et coutumes du pays desservi », et le respect de « la liberté de conscience et des libertés individuelles » des hôtesses à qui l’on impose « une tenue religieuse en uniforme ». Selon les syndicats, Air France « n’a jamais accepté de débattre et de rechercher une solution proportionnée », préférant passer en force, imposant son point de vue ; l’ampleur de la médiatisation et des soutiens reçus en 48h « ont démontré l’importance que les citoyens accordent aux principes de liberté de notre pays ». Ils se félicitent donc de cette décision qui représente « une victoire syndicale pour la défense des salariés et des droits individuels ».

http://www.air-journal.fr/2016-04-05-air-france-a-teheran-optionnel-pour-les-femmes-5160874.html

Commentaire(s)

  1. Le Palyvestre
    Publié le 5 avril 2016

    Les lois françaises ont une vocation nationales.
    Je n’approuve pas le régime Iranien, mais aucune loi internationale ne m’autorise à imposer mon système de gouvernement à l’étranger.
    Au cours des escales au Japon ou en Angleterre, les hôtesses conduisent-elles à droite? Ou se plient-elles aux règlements et lois locales?

  2. biz
    Publié le 5 avril 2016

    Quand un vol IRAN AIR arrive en FRANCE est-ce qu’on oblige les membres d’équipage a manger du cochon?

  3. Swift56
    Publié le 5 avril 2016

    Liberté de choix pour les hôtesses…pour le moment.. …Mais Air France, lui, se met à genoux devant ces exigences inacceptables !
    A ce train là, TOUTE la France va se trouver bientôt à genoux …..
    Soyez en certains.
    Aucun amour propre, aucune résistance.
    Rien que du mou, du flageolant, du lâche et de la dégonfle……
    Et tout ça pour le fric.
    Pas brillant pour un pays qui, pendant des siècles, a dominé le monde !

  4. gatelin
    Publié le 5 avril 2016

    La Grande Bretagne va-t-elle exiger que les avions volent à gauche dans l’espace aérien ?

  5. marktrade
    Publié le 5 avril 2016

    Si on double le salaire à celles qui veulent aller en Iran , avec un voile , vous allez voir qu’elles accepteronr toutes.la faiblesse de l’être humain c’est l’argent , et non pas les principes. donc arrêtez de polémiquer pour rien.

  6. mamyblues
    Publié le 5 avril 2016

    Le vrai débat n’est pas sur le port du voile (un foulard d’ailleurs est suffisant, mais passons…) par les hôtesses d’Air France mais porte plutôt sur la frustration des Français concernant le non-respect de nos lois chez nous, en France.
    Cela génère des réactions disproportionnés sur un non-débat… Comment font les hôtesses d’Alitalia, de Lufthansa, d’Austrian Airlines ? Vous croyez que nos petites hôtesses d’Air France vont faire évoluer la condition féminine en Iran ? Cette polémique, comme beaucoup d’autres, est ridicule.
    Laissez cette question du voile aux principales intéressées, à savoir les iraniennes…

  7. Tony
    Publié le 5 avril 2016

    Autant de bazar dans les autres compagnies occidentales qui desservent Téhéran ???
    Des caprices d’enfants trop gâtés, un petit billet en plus dans le corsage et l’affaire sera réglée !

  8. serval
    Publié le 5 avril 2016

    Il fut un temps où je prenais régulièrement le vol air France pour aller à Téhéran. Les hôtesses ne se voilaient pas à condition de rester à bord durant l’escale. Si maintenant elles doivent se voiler les cheveux, porter des pantalons etc. en somme c’est l’Iran qui décide comment les hôtesses d’air France doivent s’habiller !

  9. webby
    Publié le 5 avril 2016

    Eh ben voilà… y’avait qu’à !… dommage qu’il ait fallu que ces dames se rebiffent pour faire entendre raison à une direction à plat ventre devant des diktats d’une autre époque et d’un autre monde…

  10. Comme d’habitude, nous avons des commentaires machistes, sexistes, populistes et d’extrême droite, pour ne pas dire débiles. Je pense à l’évocation de la conduite à droite, à l’utilisation des mots « manger du cochon »- élément de langage d’extrême-droite, au billet dans le corset des hôtesses !
    Vous délirez. Tous ! D’autant que la polémique n’est pas née du voile mais du port du tailleur pantalon !

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum