Corsair International repart toute l’année à Abidjan

air-journal_Corsair International A330

La compagnie aérienne Corsair International relancera le 13 juin sa liaison entre Paris et Abidjan, une route qui sera opérée toute l’année après la suspension de l’hiver dernier.

A partir du 13 juin 2016, la compagnie française proposera quatre vols par semaine entre sa base à Paris-Orly et l’aéroport d’Abidjan-Félix Houphouët Boigny, sauf du 6 septembre au 13 octobre et en novembre où seules trois rotations seront mises en place. L’Airbus A330-300 pouvant accueillir 26 passagers en classe Affaires et 334 en Economie décollera lundi, jeudi, vendredi et dimanche à 17h05 pour arriver à 21h30, les vols retour quittant la Côte d’Ivoire à 23h55 pour se poser le lendemain à 8h30. Corsair International sera en concurrence avec Air France (au départ de Roissy-CDG) sur cette route suspendue l’hiver dernier faute de rentabilité.

A l’occasion de son retour sur le marché ivoirien, la compagnie lance une promotion au départ de Paris à 559 euros aller-retour, applicable pour des réservations faites jusqu’à mardi prochain pour des voyages entre le 18 août et le 12 décembre 2016 (retour possible jusqu’au 6 mars 2017). Corsair International souligne qu’elle reste la seule compagnie à desservir Abidjan en vol direct au départ d’Orly, « aéroport parisien préféré des voyageurs, avec un important programme de modernisation en cours et un tout nouveau terminal d’embarquement ». Le renforcement du programme de vol (elle ne proposait que trois rotations hebdomadaires en 2015) doit « satisfaire une clientèle en recherche de plus de flexibilité, notamment pour le segment affaire ». La compagnie rappelle aussi que de 2013 à 2015, elle a fait voyager plus de 160.000 passagers sur cette ligne, dont 70.000 au départ de la Côte d’Ivoire ; elle a joué également « un rôle majeur dans le développement du fret, diversifiant les possibilités de transport et permettant une progression de l’activité » (avec sur l’année 2014/2015 plus de 1500 tonnes de fret transportées). Enfin elle estime avoir « fortement contribué à la baisse du prix des billets ».

Pascal de Izaguirre, PDG de Corsair International, déclare dans un communiqué « l’immense fierté pour Corsair de revenir à Abidjan tout au long de l’année ! Nous sommes très heureux de pouvoir contribuer au dynamisme du marché ivoirien en apportant une offre de qualité, en termes de confort et de prestations, ainsi que l’accueil chaleureux des équipages qui a fait la réputation de Corsair. Tout cela en restant extrêmement compétitifs sur les prix. Par ailleurs, nous nous félicitons de la qualité des relations entretenues entre les hautes autorités ivoiriennes et Corsair, qui nous ont permis de travailler de manière constructive en vue d’un retour pérenne, avec pour ambition commune le développement de l’économie ivoirienne ».

La filiale du groupe TUI Travel propose également en Afrique et dans l’Océan Indien des vols vers Dakar au Sénégal, Saint Denis de la Réunion, Port Louis sur l’île Maurice, Dzaoudzi à Mayotte et Antananarivo à Madagascar.

http://www.air-journal.fr/2016-04-12-corsair-international-repart-toute-lannee-a-abidjan-5161310.html

Commentaire(s)

  1. Lechavenois
    Publié le 12 avril 2016

    A abidjan,la stratégie intélligente des autorités locales portent leurs fruits : baisses, voire supression de certaines taxes aéroportuaires + renforcement de la flotte d’Air Cote d’Ivoire ( un 9° avion attendu ce mois-ci ) pour « drainer » le marché domestique et sous régional vers ce mini-hub + investissement dans la rénovation des infrastructures du site ( fret et passagers) + un « climat des affaires » positif dans le pays : tout cela permet de remplir les longs courriers.

    • DIPRI
      Publié le 12 avril 2016

      Les longs courriers des compagnies d’autres pays! Pauvres africains!

      • les aigris inculte en aérien etc arrêtez s’il vous plait et parlez de ce que vous connaissez pas!!!
        La baisse des taxes ne peut pas tromper une compagnie aérienne et encore moins les passagers car sa n’enlève même pas 10000f cfa soit 15euros sur le total des taxes et sa c’est pour être gentil car j’ai vu le document et c’est même moins. Je ne vois pas ce que cette maigre réduction vas apporter aux passagers et aux transporteurs aériens! Ce qui devrait réellement être fait parles gouvernements africains de l’ouest se sont des efforts la taxation du carburant qui est 25-50%(je ne me rappelle plus exactement) plus chez en afrique de l’ouest qu’en afrique de l’est pour ne parler que de ces régions d’afrique. Quand en achete un billet abj-cdg a 400.000fcfa il y a pret de 200.000fcfa qui sont des taxes que la compagnie reverse et ne perçoit pas donc au final les transporteur aériens ne gagnent pas tant que sa. Si les compagnies africaines sont toutes en difficultés s’est déjà de la faute des gouvernements qui les taxent durement et qui proposent des infrastructures très souvent peut performantes accompagnées de prestataires nuls aux prix exorbitants et tout sa avec la couverture des états dont certains membres sont très souvent souvent impliqués sans oublier l’éclaboussement financier de nombreuses personnes! Les compagnies non africaines sont avantagées car leurs bases sont dans des pays presque normaux ou ses pratiques sont presque inexistantes et ou les gouvernements ne peuvent se permettre d’agir de la sorte et elles n’ont que du problème de leur lignes africaines à gérer et ceci est effectuer avant l’ouverture des lignes et très souvent avec l’appuis de leur gouvernement d’origine qui discute avec le gouvernement de la ligne africaine. En occident quand un transporteur ouvre une ligne il remplit des formalités et les conditions et commence ses opérations. En afrique il faut que les gouvernements discutent avec leurs homologues et les formalités au final on se demande à quoi elles servent au final???
        Si air côte d’ivoire marche bien c’est qu’elle à été recapitalisée à plusieurs reprises par l’état et elle n’est toujours pas rentable on se demande même est ce que l’exploitation des vols des positive et encore à la différence de l’occident on ne publie jamais les chiffre sur la santé financière des sociétés. Asky airlines elle, est privée donc la direction s’empresse à la rendre rentable et elle n’a été recapitalisée beaucoup moins de fois.
        Bonne journée à tous les experts donc je ne fais pas partit!
        Vivement du chamgement!

  2. LORENZO CCO
    Publié le 12 avril 2016

    poi.. un ex d’air France qui a foutu le bordel dans notre compagnie et qui veut continuer à le mettre. Je ne comprends pas comment cet énergumène à pu aller chez Corsair avec la close de non-concurrence..

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter