SAS Scandinavian met le surclassement aux enchères

air-journal_SAS Scandinavian new Affaires

La compagnie aérienne SAS Scandinavian Airlines va à son tour permettre d’obtenir un surclassement en classe Premium ou Affaires via un système d’enchères, « SAS Upgrade ».

Après entre autres Finnair, Air Berlin ou SriLankan Airlines, la compagnie scandinave a annoncé pour le 25 avril 2016 le lancement de sa nouvelle offre, qui « permettra à de plus nombreux voyageurs d’apprécier les meilleurs services proposés » que ce soit sur les vols vers les Etats-Unis, l’Asie, l’Europe ou encore la Scandinavie (seulement vers la Premium dans ces deux derniers cas). SAS Scandinavian Airlines décrit un moyen « simple et flexible » de surclassement dénommé SAS Upgrade, qui permet à ses utilisateurs de choisir le prix qu’ils seraient prêts à payer pour être surclassés en classe SAS Plus ou SAS Business. Les voyageurs désirant bénéficier de cette offre doivent simplement indiquer le montant qu’ils souhaitent payer pour profiter de services tels que l’accès aux salons, l’option Fast Track pour le passage des points de sûreté, ou le choix d’un siège offrant plus d’espace. Le voyageur proposant la meilleure offre remportera le surclassement, qui pourra être réglé via son compte EuroBonus ou par carte de crédit (le surclassement sur les vols intérieurs et européens peut également être payé en points EuroBonus). En outre, le passager cumule des points sur son compte EuroBonus pour les surclassements en SAS Plus en Scandinavie et en Europe, mais aussi les surclassements de SAS Plus en SAS Business sur les vols long-courriers à destination des Etats-Unis et de l’Asie.

Les offres de surclassement pourront être faites directement après la réservation et jusqu’à deux jours avant le départ. Les clients reçoivent 36 heures avant leur départ une notification par email leur confirmant si leur offre a été acceptée. Le paiement du surclassement est seulement effectué après la validation de l’offre. Cette dernière peut être modifiée ou bien rétractée jusqu’à 48 heures avant le départ.

air-journal_SAS Scandinavian new Premium« Nous nous efforçons de développer des offres toujours plus innovantes pour nos clients », explique Stephanie Smith Lindberg, vice-présidente Customer Journey chez la compagnie de Star Alliance ; « nous leur donnons désormais la possibilité de s’offrir un surclassement à un coût abordable et ce, afin de leur permettre de profiter pleinement des services de la compagnie ». Le surclassement en SAS Plus permet de bénéficier d’une large gamme d’avantages incluant le Fast Track, l’accès aux salons (avec connexion Wifi, postes de travail, ainsi que boissons, snacks et presse), des boissons et des snacks offerts gracieusement à bord de l’appareil et le cumul de plus de points EuroBonus. La classe SAS Business propose des services additionnels comme le siège transformable en lit, un kit de confort, un service de restauration à bord et toujours plus de points EuroBonus.

SAS Scandinavian Airlines a également dévoilé cette semaine ses résultats pour mars 2016, soulignant l’impact des grèves : 2,3 millions de passagers transportés sur les vols réguliers (-6,1%), avec un trafic en RPK en augmentation de +4% sur des capacités ayant bondi de +6,8%. Le coefficient d’occupation perd 2 points à 71,4%, et la recette unitaire nominale a perdu 19% en mars. La compagnie parle pourtant d’une « demande positive en Scandinavie en 2015 et au début 2016 », même si la croissance des capacités ralentira légèrement durant l’été. Pour l’année fiscale en cours, elle prévoit toutefois une hausse de 25% de la capacité long-courrier (mais seulement 1% au total).

air-journal_SAS Scandinavian A350-900

http://www.air-journal.fr/2016-04-14-sas-scandinavian-met-le-surclassement-aux-encheres-5161441.html

Commentaire(s)

  1. Et ben:
    Publié le 14 avril 2016

    on ne devrait pas manquer de lire ici sous peu toit un tas de choses négatives de la part des tenants du « le seul chiffre qui compte c’est celui de la variation de la recette unitaire, et quand ça baisse c’est très mauvais »…alors vous pensez ce qu’ils voit dire puisque pour SAS c’est une baisse de 19%, c’est quasiment la data..le dépôt de bilan..la faillite quoi!!….
    A moins que…un doute surgit en moi..Suis-je bête: non , on pourrait ne rien lire de tel puisqu’il ne s’agit pas d’AFKLM….

    • Vous êtes vous déjà demandé pourquoi il y a (je pense cependant que cela est en train se changer) autant de AF bashing ?
      Simple jeu ?
      Commentaires de jaloux ?
      Je ne crois pas. Il n’y a jamais autant de fumée sans feu.
      Personnellement je suis un ancien Flying Blue platinum. J’ai totalement cessé de prendre AF il y a quelques années tellement j’ai été mal traité et, bien entendu je n’avais aucune envie de voir mes vols annulés pour cause de grève, sans parler du niveau de sécurité qui était un des plus mauvais du monde (crashes, accidents et incidents à repetition).
      J’ai repris AF en business long courrier récemment et je dois dire que mon expérience à été bonne. Mais il ne s’agissait que de deux vols, ce qui ne constitue pas une statistique.

      • Quoique...
        Publié le 14 avril 2016

        Il est tout à fait plausible statistiquement parlant de dire que 100% de vos vols long courrier récents avec AF vous ont satisfaits…

      • pet
        Publié le 14 avril 2016

        Welcome back! Je vole sur LH/BA/SK/AF principalement. Et AF est loin d’assurer un mauvais service. Très loin de là.

      • Un voyageur
        Publié le 14 avril 2016

        Je prends très régulièrement. AF en business (1 à 2 Â/r / mois aller ) à destination de Singapour ,ou Hong-Kong ou Atlanta , le service est excellent .
        Je ne comprends pas le bashing anti AF

  2. Publié le 14 avril 2016

    je suis assez partagé sur cette pratique car cela n’incite pas les voyageurs a acheter de la business en premier lieu mais plutot attendre des enchéres. C’est surement tres bien pour les clients, moins pour les compagnies aeriennes.

    • pet
      Publié le 14 avril 2016

      Ben non.. je choisis ma classe de voyage et en cherche le prix le plus bas à ce moment là, et en aucun cas ne m’amuse aux enchères qd le vol est un LC. Les enchères présentent un risque de non disponibilité..et perso,je ne souhaite pas courir ce risque

  3. Ceux qui veulent voyager en business le feront toujours. Je trouve cette initiative interessante pour les autres

    • Un voyageur
      Publié le 14 avril 2016

      Je partage votre avis.

      Cependant si là business est libre c’est une bon’ ne idée de chercher à la remplir.

      D’autant permet à la compagnie de se faire rémunérer une upgrade et non de l’offrir 👍

  4. Et ben...
    Publié le 14 avril 2016

    4h30 que cet art le est publié….et toujours personne pour nous expliquer que c’est le début de la fin pour SK comme l’enorme gradin de sa recette unitaire e prouve (-19% quand même!)

    À mais c’est vrai: il s’agit de SK…pas d’une certaine autre….

  5. serge.gva
    Publié le 14 avril 2016

    Swiss propose le « bid for upgrade » depuis l’été dernier déjà, au moins.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum