Norwegian obtient un feu vert temporaire des Etats-Unis

air-journal_Norwegian 787-8 close

Le Département des Transports américain a donné son approbation provisoire vendredi à Norwegian Air International (NAI) de voler vers les Etats-Unis, une décision à laquelle s’étaient farouchement opposés les compagnies américaines et leurs syndicats.

C’est sans conteste une belle victoire pour Norwegian Air Shuttle, la low cost norvégienne qui compte bien développer son réseau transatlantique tout en cassant les prix (179 euros l’aller Paris-New York). NAI, la société mère de Norwegian qui a commencé sa carrière de transporteur low cost avec des vols intra-européens, a en effet élargi son réseau ces dernières années aux États-Unis. Mais l’organisation de sa filiale comme transporteur irlandais embauchant des pilotes asiatiques a soulevé des inquiétudes concernant la sécurité et les conditions de travail chez ses rivaux américains, qui ont officiellement demandé en décembre 2013 au ministère concerné de rejeter cette compagnie aérienne.

Ce que n’a pas suivi le Département des Transports (DoT) américain deux ans après. L’annonce en date du 15 avril 2016 du  DoT indique ainsi que NAI « semble répondre aux normes en vigueur établis par le DOT concernant l’attribution d’un permis et … qu’il n’y a pas de base légale pour le lui refuser ».

Norwegian a officiellement salué cette décision, indiquant qu’elle continuera d’embaucher des centaines de membres d’équipage américains. Rappelons que sa flotte aujourd’hui de 100 Boeing 737-800 et de  10 787 Dreamliner s’étoffera à terme de 230 moyen-courriers (dont 100 A320neo et 100 737 MAX) et de 30 autres Dreamliner.

NAI possède un certificat d’exploitant aérien irlandais et a demandé le 2 décembre 2013, un permis de transporteur aérien étranger pour desservir les États-Unis. Plusieurs transporteurs américains et européens se sont opposés à la demande de NAI, dont American Airlines, Delta Air Lines, Lufthansa, SAS et United Airlines. La date limite pour des objections à cette autorisation est le 6 mai, alors que les réponses doivent être rendues avant le 13 mai.

« Une approbation finale sur la base de l’accord de ciel ouvert entre les États-Unis et l’Union européenne sera gagnant-gagnant pour les consommateurs et l’économie des deux côtés de l’Atlantique», a commenté Bjorn Kjos, PDG du groupe norvégien. Les trois grandes compagnies aériennes américaines – American, Delta et United – ont fait valoir de leur côté que la proposition encouragera ceux qui veulent se soustraire à la protection des conditions de travail pour obtenir un avantage concurrentiel, ce qui n’est pas dans l’intérêt public.

L’Air Line Pilots Association (ALPA), un syndicat représentant 52 000 pilotes aux Etats-Unis, rétorque de son côté que la décision du DoT illustre de « graves lacunes » dans la politique menée en aviation commerciale. « Le DoT propose de permettre à une compagnie aérienne étrangère de rivaliser directement avec les compagnies aériennes américaines sur les routes internationales long-courriers avec des avantages économiques injustes », a fustigé son président Tim Canoll.

http://www.air-journal.fr/2016-04-17-norwegian-obtient-un-feu-vert-temporaire-des-etats-unis-5161538.html

Commentaire(s)

  1. Tana
    Publié le 17 avril 2016

    Félicitations. Bienvenue aux Norvégiens à Madagascar.

  2. « C’est sans contexte une belle victoire pour Norwegian Air Shuttle »
    Sans conteste, il convient de situer cette décision dans son contexte.

  3. « Sans contexte » C’est plutôt sans conteste, non?
    Sinon maintenant on comprend la pub de xl Airways ( un peu plus chère mais française).

  4. « une décision à laquelle s’étaient farouchement opposés les compagnies américaines et leurs syndicats »

    Que n’aurait-on pu lire ici en commentaires de la part des beaufs de comptoir habituels, lobotomisés par la propagande médiatico-patronale dont ils sont les perroquets, s’il s’était agi d’Air France ou de syndicalistes français !

  5. Publié le 17 avril 2016

    1000 737 max??!!

  6. Boeing 777-300ER - 17 avril 2016 à 10 h 51 min
    Boeing 777-300ER
    Publié le 17 avril 2016

    Je veux bien que l’avion soit moins cher mais il ne faut pas que ce soit au détriment des employés. Cette compagnie est répugnante par ses pratiques (personnel thaïlandais sans protection sociale) mais l’Europe et les États-Unis laissent faire !
    Ce qui me choque aussi, c’est de voir que lorsque les syndicats protestent, les membres de ce site les dénigrent. Je n’aime pas les syndicats français mais je trouve que vous pensez comme Thatcher. Mais PENSEZ VOUS AUX EMPLOYÉS ?! Triste monde…

  7. « Plusieurs transporteurs américains et européens se sont opposés à la demande de NAI, dont American Airlines, Delta Air Lines, Lufthansa, SAS et United Airlines. »

    Quels infâmes protectionnistes, ces Allemands et ces Américains !
    Toujours à se plaindre, toujours incapables d’accepter de se soumettre aux lois du marché globalisé, toujours à vouloir préserver leurs privilèges d’un autre temps !

    Le pompon de la fainéantise revient aux salariés de Lufthansa, la compagnie aérienne championne d’Europe du nombre de jours de grèves ces trois dernières années. À la place de la direction, je les exilerais en Corée du Nord, ces gauchistes ! Mais hélas le patronat allemand, adepte de la cogestion avec les syndicats, n’a aucun courage ! Heureusement, ces bons à rien finiront tous dépressifs chez Eurowings, et ce sera bien mérité.

    (désolé… Je m’entraîne au discours réactionnaire en vogue par ici, cette soumission à la doxa néo-libérale devrait faciliter mon avancement)

  8. Pet
    Publié le 17 avril 2016

    Bon.
    Ça veut dire que pour les cabines avant, les jours sont comptés. A terme.

    Ds quelques années on trouvera les couvertures, couverts, menus, vaisselle piqués par les chers pax à haute contribution en vente sur le web ou les brocanteurs et assimilés.

    Comme les reliques Concorde ou SQ, Canadian Pacific vieux sièges etc..

    Un ex PNC d’UTA a une superbe collection des menus de cette magnifique cie. Vrai qu’à bord, le service honorait le pavillon. Autres temps.
    Bienvenue à Norwegian au club du « right sizing » comme il est admis d’appeler le nivellement par le bas.
    Parallèlement, assurer un vol transat pour une majorité est une réussite que l’on doit saluer.

  9. banania
    Publié le 17 avril 2016

    Y a un proverbe qui dit: les jaloux vont maigrir!

  10. Publié le 17 avril 2016

    Norwegian ne va pas tenir longtemps, à mon humble avis. Le concept du low cost LC ne va pas résister (cad sans bagage en soute, sans repas pour un vol de 7-8h) et à un prix pas forcément moins cher que les compagnies dites traditionnelles.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum