Air Seychelles toujours dans le vert en 2015

air-journal_air seychelles A330-200

La compagnie aérienne Air Seychelles a dégagé l’année dernière un bénéfice net de 2,1 millions de dollars, et a vu son trafic passager augmenter de 22% à 522.873 passagers.

Dan son communiqué du 3 mai 2016, la compagnie nationale seychelloise précise que le bénéfice net s’appuie sur un chiffre d’affaires de 105,4 millions de dollars, et qu’elle a créé 128 nouveaux emplois (727 salariés au total). Les capacités d’Air Seychelles mesurées en SKO (siège kilomètre offert) ont augmenté de +7%, tandis que le coefficient d’occupation gagnait 6 points à 66%. « Grâce notamment au lancement de vols directs vers Paris » au départ de sa base à l’aéroport de Victoria sur l’île de Mahé, les liaisons internationales augmentent de 48% « avec un chiffre de 2759 ». Ces résultats positifs pour la quatrième année consécutive, contrôlés par le cabinet d’audit KPMG, font également apparaître des « volumes élevés » de transport de marchandises. Ce secteur « continue à représenter une part importante de la croissance d’Air Seychelles », avec 4415 tonnes de fret transportées principalement sur ses avions gros-porteurs à destination de Johannesburg et Paris.

Le PDG Roy Kinnear a déclaré : « Nous sommes fiers d’avoir réussi à remplir nos objectifs, qui visaient à atteindre une forte croissance, à devenir le premier transporteur de la région, et surtout, à y parvenir au sein d’une entreprise commercialement rentable et prospère, tout en restant l’un des éléments clés de la croissance économique des Seychelles ». Les bénéfices dégagés en 2015 « sont avant tout un excellent signe pour l’avenir », ajoute-t-il, et la compagnie dispose de « bonnes bases pour continuer de l’avant ». Joël Morgan, Ministre des Affaires étrangères et des Transports et président d’Air Seychelles, a affirmé vouloir continuer à « consolider la position d’Air Seychelles en investissant davantage, afin de permettre à la compagnie aérienne de poursuivre sur sa trajectoire actuelle de croissance soutenue ». De son côté James Hogan, PDG de l’actionnaire Etihad Airways (40% du capital) estime que la compagnie atteint ses objectifs « sur les deux plans de notre stratégie d’investissement dans le capital » d’Air Seychelles : elle a étendu notre réseau, « en ajoutant de nouvelles opportunités commerciales et en participant aux économies d’échelle que notre groupe de compagnies aériennes est en mesure de réaliser », et « plus important encore » elle a atteint également ses objectifs commerciaux et opérationnels.

air-journal_Air Seychelles A320 solDepuis juillet 2015, Air Seychelles a entrepris un certain nombre d’initiatives définies dans son plan de redressement, « afin d’être plus efficace et de devenir une compagnie aérienne nationale forte, stable et rentable, pour servir à la fois les Seychelles et la région de l’océan Indien dans son ensemble ». Côté flotte d’abord, elle a ajouté trois Airbus, deux A320 et un A330-200, qui lui ont permis de s’implanter sur de nouveaux marchés et augmenter la fréquence de ses liaisons dans le réseau régional. En octobre dernier, le dernier des six DHC-6 Twin Otter attendus s’est posé à Mahé. Ensuite, son réseau de destinations en partage de code est passé de 30 à 61, grâce à ses nombreux partenaires dont Air Berlin, Alitalia, Etihad Airways, Jet Airways, NIKI, South African Airways et Air France. Ces partenariats, associés à l’intégration d’une flotte de jets, au lancement de vols directs à destination de Paris, et à l’augmentation de la fréquence des liaisons dans la région, ont « constitué un facteur clé » dans la forte hausse de passagers transportés en 2015 : 30% d’entre eux ont voyagé sur des vols opérés par des partenaires aériens, générant 41% du chiffre d’affaires d’Air Seychelles en matière de transport de passagers, « ce qui met en évidence l’importance de la croissance issue des partenariats ».

Le PDG Roy Kinnear a conclu : « bien que les résultats de 2015 démontrent bien que nous sommes sur la bonne voie, nous ne devons pas nous reposer sur nos lauriers. En 2016, nous nous engageons à accélérer notre croissance. Nous y parviendrons en continuant à étendre notre réseau de destinations, à la fois en ajoutant de nouvelles liaisons et en développant nos partenariats en partage de code. Nous continuerons également à investir dans nos produits et services afin de garantir que nous offrons la plus grande qualité de service à nos passagers, au sol comme dans le ciel ».

Air Seychelles, fondée en 1978, a démarré ses opérations long-courriers en 1983. Elle propose actuellement des vols internationaux vers Abou Dhabi, Tananarive, Pékin, Johannesburg, l’île Maurice, Mumbai et Paris ; et plus de 200 vols intérieurs réguliers chaque semaine à travers l’archipel, dont des vols charters.

http://www.air-journal.fr/2016-05-04-air-seychelles-toujours-dans-le-vert-en-2015-5162462.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 4 mai 2016

    Air France devrait reprendre cette destination au moins trois par semaine avec un triple 7, comme pour la Réunion et l’Ile Maurice.

  2. PanAm81
    Publié le 4 mai 2016

    Ça ne sert à rien un 777!! Les Français n’ont pas les moyens d’aller en vacances là-bas!!

    • Pet
      Publié le 5 mai 2016

      Encore une vérité toute vraie.
      C’est d’ailleurs la raison pour laquelle cette ligne ‘historique’ a été rouverte après avoir été fermée au prétexte qu’un stop ds le désert allait améliorer la desserte des Seychelles.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter