Pilotes Air France : tentative de dialogue du SPAF ?

aj_pilote_air-france

Le Syndicat des Pilotes d’Air France (SPAF) a demandé à être reçu par le futur PDG du groupe Air France-KLM Jean-Marc Janaillac, dans l’espoir d’éviter un conflit dur cet été.

Alors que le syndicat majoritaire SNPL Air France ALPA annoncera le 30 mai prochain le résultat du référendum sur une grève de six jours mené auprès de ses membres, à la veille de l’entrée en vigueur de la baisse de rémunération des pilotes annoncée par Air France au début du mois, le SPAF (20% des pilotes) a choisi une autre approche : il explique dans un communiqué du 25 mai 2016 avoir proposé une rencontre avec le futur PDG du groupe, pour « tenter de désamorcer, en amont de sa prochaine prise de fonction, la bombe sociale enclenchée contre les pilotes par les dirigeants actuels ». Selon le syndicat, le conflit « semble à ce stade inéluctable compte tenu de l’agression violente et injuste du PDG d’Air France M. Gagey qui a “Transformé” son rôle d’arbitre en celui de partisan » ; il explique que « ce dernier semble oublier que les mesures non appliquées étaient subordonnées au respect d’un certain nombre d’engagements de l’entreprise et non tenus à ce jour ». Le SPAF, rappelant qu’il n’a pas signé l’accord Transform 2015, affirme qu’il est toujours resté ouvert à la recherche de « solutions pour l’avenir d’Air France et le développement de l’emploi pilote ». Il conclut néanmoins qu’à ce stade, « seul un changement de cap et de méthode donné par notre nouveau dirigeant pourra éviter l’embrasement d’ici l’été ».

Le groupe n’a pas encore répondu à cette demande. Rappelons qu’Alexandre de Juniac sera officiellement remplacé par Jean-Marc Janaillac à la tête d’Air France-KLM le 4 juillet ; il prendra ensuite le poste de directeur général de l’IATA.

http://www.air-journal.fr/2016-05-26-pilotes-air-france-tentative-de-dialogue-du-spaf-5163577.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 26 mai 2016

    En cas de grève des pilotes, la compagnie est tenue d’indemniser les passagers comme le prévoit la convention si le vol est annulé.
    Comment cela se passe si par dessus la grève des pilotes, il y a une grève du contrôle aérien ? C’est ce qui risque de m’arriver le samedi 4/6…

  2. En cas de grève air France met toujours la plus mauvaise volonté a indemniser, il préfère aller en justice et être condamné en sachant très bien que bon nombre de client abandonneront avant ce stade; donc a tous les coups si grève conjointe avec l ATC il refuseront l indemnisation en invoquant la faute de l ATC qui est pour eux un cas de force majaur.

  3. Licenciement de tous ces syndiqués et vite!
    Avant qu ils n est tué air France, il y a plein d amoureux du métier qui sont prêt a les remplacer a des conditions plus responsables

    • Rogerwilco
      Publié le 26 mai 2016

      Merci pour ce post tres utile.

      Très utile en effet pour comprendre les motivations qui vous animent.

      Supprimons les syndicats , pourquoi pas les partis qui  » plombent  » la FRANCE bref toute forme de contestation, et instaurons un ordre nouveau , à votre seul profit bien sûr……

  4. juju
    Publié le 26 mai 2016

    donc si je comprends bien , c’est pas la faute des pilotes , mais de la direction !!!!
    c’est pas moi monsieur , c’est lui qui a commencé … lol

  5. « compte tenu de l’agression violente et injuste du PDG d’Air France M. Gagey qui a “Transformé” son rôle d’arbitre en celui de partisan » ????? on croit rever !!!!!!
    Le PDG assume son job et gere une entreprise, tout simplement. Il n’est pas la pour assurer les salaires de PDG de pilotes et leurs avantages issus d’une autre époque. Il est la pour transformer Air France afin que ce groupe soit a meme de faire face a la concurrence acharnée. Les « pilotes » n’ont toujours rien compris et pensent vivre sur une autre planete et estiment qu’ils sont toujours les rois intouchables….. ils vont vite dechanter car soit ils plient soit c’est le crash assure pour AF et le redemarrage SANS les guignols du SNPL/SNPF.

    • Rogerwilco
      Publié le 26 mai 2016

      Mr Richie vous semblez être une personne raisonnable il semble donc pour que vous compreniez que le pilotes de cette compagnie ne sont pas des  » Guignols  » comme vous l’affirmez de manière péremptoire .

      Un ex Pdg d’AF ( Ch Blanc ) qualifiait les pilotes de  » gens raisonnables » ….

      Qualifier le salaire d’un pilote de « salaire de pdg » est une erreur , c’est comme dire qu’un chirurgien est un voleur ou qu’un artiste un escroc.
      Le pdg d’AF gagne dix fois ce que gagne un pilote , il n’a aucune responsabilité, ( elles sont transférées à un autre directeur) un travail beaucoup moins difficile….

      Non , ce que chacun peut comprendre ,et c’est décrit dans l’article que vous avez certainement lu cher Richie, c’est qu’un contrat avait été signé et qu’il n’est pas repecté par la direction de l’entreprise .
      Personne ne les a obligé à le signer . Ne pas respecter sa signature invalide toute possibilité d’accord futur .

      Une entreprise dont les salariés ne suivent pas les chefs , car il ne sont pas fiables , perd énormément de perspectives .

    • Les pilotes estiment que de toute façon, aucun gouvernement ne lâchera A.F (actionnaire ou non) alors que Bruxelles interdit toute recapitalisation depuis la privatisation.
      Ils ne se gênent pas pour en profiter.

  6. clama92
    Publié le 26 mai 2016

    Attendons le résultat du référendum lancé par le SPNL… Pas sur que le base soit volontaire pour se lancer dans un mouvement de gréve… sachant qu’un collectif de pilotes milite pour de nouvelles méthodes syndicales portées sur un dialogue avec la direction et un travail commun…Ce que ne semble pas vouloir le SNPL… On pourrait assister à une lutte des pouvoirs entre le SPAf et le SNPL… Wait and see.

  7. un plus de 3000 h de vol - 26 mai 2016 à 12 h 26 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 26 mai 2016

    Le SNPL pour l’aérien (PNT) c’est comme la CGT pour les autres moyens de transports et fournisseurs d’énergie (essence et électricité) ….des acharnés de la protection des permanents syndicaux ….pas des salariés qu’ils sont censés représenter !!.çà ne peut conduire que dans le mur ….ou au crash!

  8. Continuer le combat! La direction du spaf à raison les pilotes n’ont pas signé les accords de transform 2015!
    Donc aucune raison dé revenir sur des acquis nettement mérite vu la responsabilité du job.

    Le métier et en train de ce précarisé comme partout et cela ne choque personne ?

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum