IATA : baisse du prix des carburants, hausse des bénéfices pour l’aérien

air-journal-aeroport-de-geneve-1

Les bénéfices des compagnies aériennes devraient atteindre en 2016 39,4 milliards de dollars (environ 35 milliards d’euros), des résultats soutenus par la baisse du prix des carburants, a estimé l’Association du transport aérien international (IATA) lors de son assemblée générale la semaine dernière à Dublin.

Pour la deuxième année consécutive et seulement pour la seconde fois de l’histoire du transport aérien, le retour sur les capitaux investis sera positif en 2016 pour les compagnies aériennes, a indiqué Tony Tyler, le président de l’IATA. En 2015, les compagnies aériennes avaient déjà dégagé dans l’ensemble 35,3 milliards de dollars de bénéfices.

Les projections 2016 ont été revues à la hausse de 3,1 milliards par rapport à celles de décembre 2015 (36,3 milliards) où les calculs avaient été faits sur la base d’un baril de pétrole brut à 51 dollars, contre environ 45 dollars aujourd’hui. En 2016, la charge financière du carburant devrait représenter 19,7% des dépenses de l’industrie du transport aérien, contre un pic récent de 33,1% en 2012-2013, selon l’IATA.

Il existe cependant de fortes disparités régionales entre compagnies aériennes, plus de la moitié des bénéfices attendus en 2016 étant générés en Amérique du Nord (22,9 milliards). En Europe, les bénéfices attendus sont évalués à 7,5 milliards de dollars (contre 7,4 milliards en 2015). Les prévisions du trafic passagers dans le monde resteront « robustes« , selon l’IATA, avec une croissance prévue de 6,2% en 2016 (avec 3,783 milliards de passagers) mais elles sont toutefois freinées par rapport à 2015, où le trafic avait augmenté de 7,4% (avec 3,568 milliards de passagers).

Et d’après l’IATA, les prix globaux des billets d’avion devraient baisser de 7 % en 2016, un lien de cause à effet avec la baisse du prix des carburants..

 

http://www.air-journal.fr/2016-06-07-iata-baisse-du-prix-des-carburants-hausse-des-benefices-pour-laerien-5164246.html

Commentaire(s)

  1. Vincent 69
    Publié le 8 juin 2016

    On se doutaient bien que la baisse des cours du pétrole ne profitaient pas aux passagers.

  2. Et la taxe « surcharge carburant », on en est où ?

  3. juju
    Publié le 8 juin 2016

    bonne question FLYING-BONOBO ?

  4. Jeb Stuart
    Publié le 9 juin 2016

    Comme toujours, les compagnies (et les stations services) répercutent rapidement les hausses de carburant, mais les baisses… Tintin !

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter