Air Madagascar sort de l’annexe B de la liste noire européenne

air-journal_air madagascar tail

La compagnie aérienne nationale de Madagascar est autorisée à nouveau à faire voler ses propres appareils en Europe. D’autres compagnies aériennes bénéficient totalement de cette éclaircie comme Lion Air ou sur certains de ses appareils comme Iran Air.

Le comité aérien de la sécurité européenne a décidé le 16 juin dernier de retirer Air Madagascar de l’annexe B de la liste des compagnies aériennes interdites de voler dans l’espace européen. C’est une bonne nouvelle pour Air Madagasacar, inscrite sur cette liste depuis 2011 et qui n’était jamais parvenue à en sortir malgré une dizaine d’évaluations. L’inscription en annexe B de cette liste l’obligeait à affréter des appareils d’autres transporteurs avec équipage. Elle peut donc désormais à nouveau utiliser ses propres appareils pour connecter l’Europe.

Air Madagascar a commenté la décision en affirmant que ce retrait lui permettrait de rechercher un nouveau partenaire stratégique alors que la compagnie nationale malgache a enclenché un plan de redressement pour remettre ses comptes à l’équilibre.

Sans compter Air Madagascar, l’Union européenne a sorti de sa liste noire toutes les compagnies aériennes basées en Zambie, trois compagnies indonésiennes (Lion Air, Citilink et Batik Air), ainsi que la plupart des appareils d’IranAir.

Violeta Bulc, de la commission européenne des Transports s’est félicitée « qu’après sept années de travail et une assistance technique européenne, nous avons pu dégager tous les transporteurs aériens zambiens dans la liste ». « Suite à ma visite en Iran en avril, une évaluation technique a été réalisé avec succès en mai. Sur cette base, je suis heureuse d’annoncer que nous sommes maintenant en mesure de permettre à la plupart des avions d’Iran Air de revenir dans le ciel européen « .

Suite à cette mise à jour de l’UE, 216 compagnies aériennes restent interdites sur le sol européen. 214 compagnies aériennes sont certifiées dans 19 États : Afghanistan, Angola (à l’exception d’une compagnie aérienne qui opère sous restrictions et conditions), Bénin, République du Congo, République démocratique du Congo, Djibouti, Guinée équatoriale, l’Erythrée, le Gabon (à l’exception de 2 compagnies aériennes qui opèrent sous restrictions et conditions), l’Indonésie (à l’exception de 7 compagnies aériennes), Kazakhstan (à l’exception d’Air Astana), la République kirghize, Liberia, Libye, Mozambique, Népal, São Tomé et Príncipe, Sierra Leone et le Soudan, en raison, explique le comité aérien « d’un manque de supervision de la sécurité par les autorités de l’aviation de ces États ».

Deux compagnies individuelles sont aussi interdites mais les décisions sont « fondées sur des problèmes de sécurité »: Iraqi Airways (Irak) et Blue Wing Airlines (Suriname).

Six autres compagnies aériennes sont soumises à des restrictions d’exploitation et ne peuvent voler vers l’UE avec certains types d’aéronefs: Iran Air (Iran), Afrijet et Nouvelle Air Affaires SN2AG (Gabon), Air Koryo (République populaire démocratique de Corée), Air Service Comores (Comores), et TAAG Angola Airlines (Angola).

Cliquer ici pour la liste complète actualisée des compagnies inscrites sur la liste noire européenne.

http://www.air-journal.fr/2016-06-18-air-madagascar-sort-de-lannexe-b-de-la-liste-noire-europeenne-5165029.html

Commentaire(s)

  1. juju
    Publié le 18 juin 2016

    C’est bien , mais c’est pas gagné pour Air Mad !
    Tant que la corruption sera le mode de fonctionnement de Madagascar , les conditions de vie du peuple malgache seront parmi les plus déplorables de ce monde .
    Air Mad est engluée dans cette corruption et cela depuis des années .
    Donc affaire à suivre mais je pense que l’on s’oriente vers une disparition de cette compagnie ou du moins une reprise par une autre entité

    • Pet
      Publié le 18 juin 2016

      Si Madagascar est engluée ds la corruption, ça n’est qu’un des pays de laliste qui en contient environ 200

      • News de Dernière Minutes - 18 juin 2016 à 21 h 03 min
        News de Dernière Minutes
        Publié le 18 juin 2016

        Tout à fait d’accord avec vous , la corruption sur place est flagrante alors qu’ici chez nous c ‘est tout un stratagème de « lois » de comédie, mais c’est surtout les puissants qui en profitent et ils ne sont qu’une poignée. Du Chaos naît l’ordre…la corruption n’est qu’un outils

  2. Vincent 69
    Publié le 18 juin 2016

    Aucun détail sur les raisons de cette décision !

    Mais qu’est né sait bien passé, dis don ? ? ?

    Seule l’UE a la réponse, mais elle la garde pour elle !

  3. gg
    Publié le 18 juin 2016

    il était temps ils ont galéré pendant des années et leur a couter des millions leur 767 étaient potable et pourquoi camait co ethiopian kenya se sont sorti?et comment faire couler une compagnie honteux

    • Camer
      Publié le 18 juin 2016

      Camair-Co Ethiopian et Kenya n’ont jamais fait partie de l’annexe B pour commencer. Ces compagnies sont même IOSA IATA.

    • pour Camairco d’accord mais kenya airways et ethiopian sont des compagnies fiable équipée d’avion modernes et avec de bons professionnels; air madagascar n’a aucune fiabilité avec des retards et annulations en permanence, aucune structure d’entretiens , des equipages fantaisistes.
      Si elle coule cela ne sera la faute que de ces dirigeants et autres politiques locaux.

    • Aviez vous expertisé leurs 767 ?
      On ne demande pas à une compagnie d’avoir des avions « potables » en apparence, mais des avions dont tous les éléments vitaux pour la sécurité sont en parfait état. Et aussi de respecter les process de sureté internationalement reconnus dans le cadre de leur exploitation (maintenance technique, formation des personnels, contrôle des accès, etc…).

      Donc, merci au Comité Sécurité Aérienne de la Commission Européenne de veiller à la sécurité des passagers avant de se soucier de la santé financière de telle ou telle compagnie. Et bon vent à Air Madagascar pour développer son activité, maintenant que les efforts nécessaires ont été reconnus.

      Madagascar a un potentiel touristique énorme, quasiment inexploité. Souhaitons au peuple malgache d’être un jour mieux gouverné par sa classe dirigeante.

  4. a380
    Publié le 18 juin 2016

    Mais tu es qui toi Nahuda !

  5. Publié le 19 juin 2016

    Cette information était connue dans les cercles des spécialistes de l’aviation malgache. Beaucoup de choses vont changer sur la grande île après l’arrivée de l’Airbus A380 d’Emirates (…qui auront besoin de grands spécialistes pour les assister au sol, et de grand connaisseurs du terrain et de la clientèle).
    A ajouter : l’arrêt des opérations aériennes de Corsair.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum