Collision entre deux avions évitée in-extremis sur une piste du Mexique (vidéo)

air-journal_aeromexico-737-700

La distraction d’un contrôleur aérien de l’aéroport de Merida au Mexique, qui avait autorisé le décollage mercredi 13 juillet, d’un avion d’Aeromexico alors qu’un autre avion restait sur cette même piste, aurait pu se conclure par une grave catastrophe aérienne. Mais le pilote d’Aeromexico a réagi à temps…

L’incident est survenu peu après 10 heures mercredi 13 juillet sur l’une des pistes de l’aéroport Manuel Crescencio Rejon de Merida (Yucatán) où ont été impliqués les vols de deux compagnies aériennes mexicaines : Aeromexico et Interjet. Les pilotes d’un B737-700 d’Aeromexico, après avoir reçu l’autorisation de la tour de contrôle de décoller pour leur destination de Mexico, étaient en phase d’accélération sur la piste quand ils ont aperçu un second avion face à eux, qui s’avérera celui d’Interjet. L’A320 d’Interjet venait en effet d’atterrir juste avant en provenance de Mexico et faisait demi-tour pour pouvoir s’engager sur un taxiway et rejoindre le terminal. Les pilotes du Boeing 737 ont annulé leur tentative de décollage en freinant lourdement, ce qui leur a permis d’éviter la collision.

Les dialogues entre le contrôleur aérien et les pilotes des deux compagnies, qu’a récupérés la chaîne locale Telesur, paraissent quelque peu surréalistes. C’est ainsi le pilote d’Aeromexico qui apprend au contrôleur qu’il a vu « un avion sur la piste ».

La tour de contrôle semble surprise : « Un avion ? ».

Aeromexico : « Affirmatif ».

Puis, c’est au tour du commandant de bord de l’autre avion resté sur la piste, un 320-200 de la compagnie Interjet avec 136 personnes à bord, de poser des questions à la tour de contrôle :

Interjet : « Pouvez-vous m’expliquer ce qui s’est passé ? ».

La tour de contrôle : « Oui, effectivement commandant, c’est effectivement… euh… J’ai autorisé un avion (à décoller n.d.l.r.) sans m’assurer que vous n’étiez plus sur la piste ».

Interjet : « Ahhh ok, mais soyez très prudent avec çà ».

La tour de contrôle : « Oui, merci. Très aimable »…

Une enquête est en cours par les autorités de l’aviation mexicaine.

http://www.air-journal.fr/2016-07-17-collision-entre-deux-avions-evitee-in-extremis-sur-une-piste-du-mexique-video-5166404.html

Commentaire(s)

  1. un plus de 3000 h de vol - 17 juillet 2016 à 17 h 46 min
    un plus de 3000 h de vol

    Cauchemardesque ….Heureusement qu’il n’y avait pas de brouillard comme à Ténériffe (Iles Canaries) ou 2 B747 s’étaient télescopés selon le même scénario faisant plus de 570 morts ….Distraction dite vous …..L’erreur est humaine , mais un manque de professionnalisme aussi…

  2. A voir si il y a de circonstances attenuantes (radars sol en panne, mauvaise visibilité, fatigue excessive dûe aux conditions de travail…) mais le type devrait normalement pointer au chomage…

  3. Vincent 69

    « Interjet : « Ahhh ok, mais soyez très prudent avec çà ». » : tu m’étonnes ! ! !

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter