Un pilote « trop fatigué » pour piloter : 16 heures de retard pour les passagers

air-journal_Alitalia A320 new look

Un vol d’Alitalia qui devait partir le 14 juillet de Beyrouth pour Rome Fiumicino est arrivé avec 16 heures de retard  à son point d’arrivée, en raison du pilote qui s’était dit « trop fatigué » pour piloter.

Les passagers avaient déjà embarqué à bord de l’Airbus A321 d’Alitalia sur le tarmac de l’aéroport de Beyrouth quand le pilote a pris la décision d’annuler le vol retour d’une durée d’environ trois heures, suite à son état de fatigue. Tous les passagers ont dû être débarqués, rapporte le DailyMail. L’avion a pu repartir quelques heures plus tard, le temps d’un bon roupillon pour le pilote sans doute (?), l’avion atterrissant finalement à Rome Fiumicino à 22h52 selon Flight Radar au lieu des 7h prévues, soit avec 16 heures de retard.

Joseph Calleja, chanteur d’opéra maltais et un des passagers de ce vol, a posté sa colère sur les réseaux sociaux, assurant qu’il ne volerait plus jamais avec Alitalia. Rappelons que les pilotes sont les seuls maîtres à bord et ont toute latitude pour refuser un vol s’ils estiment que la sécurité n’est pas entièrement assurée.

http://www.air-journal.fr/2016-07-17-un-pilote-trop-fatigue-pour-piloter-16-heures-de-retard-pour-les-passagers-5166397.html

Commentaire(s)

  1. Ant

    Ce serait bien qu’il y ai un jour le même respect pour la fatigue des techniciens que pour les pilotes..

  2. Avionics

    Je ne vois pas ce qu’il y a de scandaleux. C’est certes très désagréable pour les PAX mais au final si l’équipage (PNT ou PNC) ne se sent pas capable de faire un vol en raison de l’accumulation de fatigue, il est normal de ne pas assurer le vol. Voler sans avoir toutes ses capacités cognitives en raison de la fatigue est tout sauf dans l’interêt des passagers et de la compagnie. Personne n’a envie d’un autre crash à cause de ça …

  3. Et ce pilote a eu complètement raison!

  4. Air journal et son ton satyrique qui tourne toujours tout de façon négative…

    Tres tres tres agaçant.

  5. Sully

    Je pense que le pilote a pris une bonne décision, mieux vaut arriver avec quelques heures de retard que pas du tout.
    Si le pilote ne se sentait pas de piloter, c’était très consciencieux de sa part de ne pas faire ce vol.

  6. Ne tirez pas sur l’ambulance! Quelles sont les raisons de la fatigue? Duty? Nuit agitée? Maladie? Hôtel? On n’en sait rien car il n’y a aucun élément dans cet article…alors avant de publier une telle nouvelle, renseignez-vous sur les éléments probants d’autant plus que s’il y avait eu un incident on aurait blâmer l’équipage pour avoir accepté de voler en ne respectant pas cette règle élémentaire du ‘fit to fly’ (être en forme pour voler).

  7. czl

    La sécurité des passagers passe avant tout
    Bravo au pilote d’avoir pris cette décision impopulaire

  8. Bob

    Une petite nature…

    Cela dit si l’avion s’était écrasé à cause du pilote qui s’était endormi aux commandes, on aurait dit « quel con, pourquoi est-il parti fatigué ? »

    Dans tous les cas il est pris pour un con, peut-être à juste titre (?), mais l’avion est arrivé à destination sans faire de victimes.

    Maintenant, s’il n’était pas réellement fatigué, alors c’est un con….. dans un monde de cons.

  9. « les pilotes […] ont toute latitude pour refuser un vol s’ils estiment que la sécurité n’est pas entièrement assurée. »
    Ben oui, et comme dit mon copain Gégé:
    « Mieux vaut être en retard de quelques heures dans ce monde, que des années en avance dans l’autre! ».

  10. j’ai eu aussi une très désagréable experience avec alitalia… comme on dit : « plus jamais cela » meme si on ne devrait jamais dire « jamais » … en tout cas Alitalia est a éviter !

  11. EPL 1986

    Le pilote a mille fois raison, la sécurité du vol est un impératif infranchissable.

  12. Sacrés Ritals ! Rien qu ‘ à l’évocation du mot « Travail », ils sont fatigués.

  13. Mejdoubi

    En fait mieux réclamer sa fatigue et assurer la vie des gens plus tôt que cacher sa fatigue et faire risquer la vie des gens . Mais en effet les heures de vols sont réglementé de sorte à ne pas tomber dans cette situation.

  14. Antoine

    Bravo au pilote qui a su prendre cette décision bénéfique pour la sécurité malgré les pressions qui ont dû être énormes

  15. gauk

    Bon je vais pas être du côté du diable, mais mieux vaut un pilote reposé qu’un accident d’avion par manque de sommeil…

  16. Bibi

    Triste… Mais safe!

  17. cricri

    BRAVO BRAVISSIMO !!!

    Une fois que vous aurez craché votre venin pour dire à quel point la conduite de ce monsieur est irrespectueuse pour les passagers – ou toute autre remontrance gratuite de la part du public de grandes gueules qui fréquente ce site – imaginez s’il avait volé et que s’en suive un crash…

    Imaginez avec quelle aisance sa compagnie se serait dédouanée avec un commentaire nauséabond du style : « il avait signalé qu’il était fatigué, mais il est de la responsabilité des équipages de s’estimer apte ou non à la conduite d’un vol. Il est donc responsable, cqfd ».

    Il s’agit d’un acte isolé, que j’applaudis des 2 mains et que je vous encourage (les pilotes, pas les colporteurs) à suivre afin de généraliser la pratique et faire ouvrir les yeux sur l’épuisement (et non la fatigue, qui est un faux ami) dont font preuve les pilotes.

    A moins d’être régulièrement en grève ou assis sur des privilèges désuets, la vaste majorité d’entre nous sommes poussés à bout, avec à la clé des publications de rosters hallucinants post-accidents (cf le crash de flydubai à Rostov).

    Bravissimo à ce pilote !!!!!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum