Grève PNC Air France : impact plus faible mardi

air-journal_Air France BEST Affaires cuisine PNC

Au septième et dernier jour de grève des hôtesses de l’air et stewards de la compagnie aérienne Air France, 90% des vols devraient être assurés. Les syndicats SNPNC-FO et UNSA-PNC vont réfléchir à la suite du mouvement.

La compagnie nationale française prévoit ce 2 aout 2016 d’assurer près de 90% des vols intérieurs, 85% des vols moyen-courriers de et vers l’aéroport de Paris-CDG, et 100% des vols long-courriers sans limitation de capacité. Soit un programme de vol plus près de la normale que depuis le début du mouvement de grève des PNC, Air France dénombrant pour aujourd’hui 25% de grévistes (25% sur le long-courrier, 26% pour le moyen-courrier). Ponctuellement, des annulations et des retards de dernière minute ne sont pas à exclure, et des difficultés dans la composition des équipages sont également susceptibles d’entraîner des limitations dans le nombre de passagers par vol.

Les syndicats SNPNC-FO et UNSA-PNC on tiré hier un « premier bilan » de la grève menée depuis le 27 juillet : ils écrivent dans un communiqué que « la grève a été très largement suivie, jusqu’à 70% des PNC programmés », soulignant que « concrètement, ce sont des centaines de vol qui ont soit été purement et simplement annulés, soit impactés puisque partis avec des passagers débarqués, souvent au dernier moment, du fait de composition d’équipage réduite ». Par leur mobilisation massive, les hôtesses et stewards ont selon eux envoyé un message à la direction dont elle va être « rapidement obligée de tenir compte ».

Les deux syndicats, qui représentent 45% des voix des PNC, dénoncent de nouveau l’attitude d’Air France « qui n’a à aucun moment de ce mouvement de grève de 7 jours, cherché à négocier pour y mettre fin, et s’est acharnée à minimiser et pourrir le conflit » ; ils l’accusent en particulier d’avoir utilisé les dispositions de la Loi Diard obligeant tout PNC à informer l’employeur 48 heures avant sa participation à la grève, « non pour informer les passagers, mais pour dissuader les PNC de faire grève ». Par cette « double attitude », la direction serait donc « responsable, non seulement du coût du conflit, mais surtout de la détérioration de l’image d’AF et de la fracture sociale créée avec son PNC ». Le SNPNC-FO et l’UNSA PNC vont réunir leurs instances jusqu’à la fin de la semaine, pour décider des suites à donner au conflit qui n’est en tout état de cause et pour l’heure, pas résolu. Le dépôt d’un nouveau préavis de grève, évoqué lundi, n’est pas mentionné dans le communiqué.

Rappelons que les deux syndicats exigent que l’accord collectif actuel des PNC (arrivant à échéance en octobre) soit prolongé plus longtemps que les 17 mois proposés par la direction. Hier dans Le Monde, Christophe Pillet  du SNPNC estimait qu’à un moment où « les résultats s’améliorent, la direction les gaspille dans un conflit social avec les salariés qui ont déjà fait un effort porté à 20 % de gains de productivité ». Le PDG d’Air France Frédéric Gagey a déclaré hier sur France Info que cette grève de sept jours va coûter « des dizaines et des dizaines de millions d’euros », avec comme impact notable de « toucher négativement les résultats économiques » ; avant de relativiser, puisqu’Air France selon lui « devrait rester heureusement avec un résultat d’exploitation positif en 2016 »… Mais il regrette dans Le Figaro que « l’idée qu’Air France pourrait disparaître reste encore étrangère à certains salariés », l’État ne volant « pas toujours au secours des compagnies qui ne savent pas s’adapter à la compétition mondiale ».

http://www.air-journal.fr/2016-08-02-greve-pnc-air-france-impact-plus-faible-mardi-5167058.html

Commentaire(s)

  1. il est quand meme stupefiant de lire que les syndicats se vantent d.un succes de leur greve qui s est realisée sur le dos de passagers qui ont acheté un service qui n a pu leur etre rendu, ou qui a ete rendu avec des deboires ….. hallucinant
    pour moi apres des années de fidelite (1975 à 2014 soit quasiment 40 ans, ca fait un bail!) c est terminé sauf quand je n ai pas le choix; retraité je voyage beaucoup, je viens de faire un tour de l Asie Pacifique et j ai essayé en business ANA, Jal, Air NZ, Air Calin, Qantas, Qatar, China Southern; pour la premiere fois depuis bien longtemps j ai eu le sentiment d’etre un client, notion inconnue des equipages d’AF où, bien qu’ayant éte FB Gold ou Platinum pendant plus de 10 ans je n ai eu affaire sauf à de tres rares exceptions qu à des équipages au mieux indifférents, et au pire, le plus souvent arrogants voire paresseux!

    • un plus de 3000 h de vol - 2 août 2016 à 9 h 26 min
      un plus de 3000 h de vol
      Publié le 2 août 2016

      Je ne peux malheureusement qu’abonder dans votre sens ..après 50 ans de fidélité à Air France avec les statuts correspondant…
      On ne change pas en un an , ni en dix ans chez Air France avec des Syndicats type SNPL , la culture d’une entreprise NATIONALE fonctionnarisée et recapitalisée à coup de milliard acceptant des USAGERS dans LEURS avions en une entreprise PRIVEE chouchoutant ses CLIENTS comme les nombreuses compagnies que vous citez dans votre post …
      Cela dit , il m’est arrivé parfois …hasard , miracle? je ne sais ,d’avoir sur Air France des équipages de PNC à l’écoute et cherchant à me rendre le vol le plus agréable possible .(surtout quand c’était un PNC japonais sur Tokyo par exemple ( Air France soignant sa clientèle nippone), u… Dommage que ce fût que au mieux 2 à 3 fois sur 100 vols ….

    • Chevalier Blanc - 2 août 2016 à 10 h 06 min
      Chevalier Blanc
      Publié le 2 août 2016

      Je suis très heureux que vous puissiez profiter de votre retraite. Peut-être étiez-vous salarié d’une grande entreprise, fidèle à celle-ci au cours de laquelle vous avez pu y faire 40 ans de carrière. Vous voyagez aujourd’hui. Vous avez raison. Comprenez que vous avez bénéficié d’un âge d’or qui n’existe plus. Alors, il n’y a rien de « stupéfiant » que des PNC fassent grève pour défendre un travail qu’ils aiment.
      Vous n’aimez pas AF ? Des PNC ont été méprisants à votre égard ? Soit. Peu importe, en fait, vous avez le choix et vous prenez d’autres compagnies.

  2. Pet
    Publié le 2 août 2016

    On montre tous une certaine acrimonie, et on croit voir dans le jardin voisin une herbe plus verte que la sienne. Humain et logique, faisant suite à n’importe quelle forme de frustration/déception.
    Ennuyé par cette grève, je voyage BA cette semaine mais rejoins AF dès vendredi.
    Voyageur très fréquent depuis 35 ans la surprise de la découverte comparative passée, je relève que le service et staff AF sont bons/très bons.
    Paresseux? Eu un LC de onze heures samedi avec un équipage de 7 sur 12 habituellement et qui a assuré un très bon service.

    Pourquoi vous être entêté à passer/demeurer Platinum devant un tel mécontentement????
    ChinaSouthern devant AF?? Ça devait être un vol avec équipage expérimental parce qu’habituellement on a plutôt droit à la version « grios sabots » lourdingues et complètement déconnectés.

  3. Resultat de cette greve inutiles et les revendication abracadabrantes, 90 millions d’euros au bas mot et une image affaiblie un p[eu plus de AF……. Bravo a vous les madames / messieurs PNC gréviste et votre mentor / support du CGTPL….. Non content de mettre sur les tables des revendications stupides, vous coulez a petit feu la boite !!! Vous ne méritez qu’un chose: aller pointer a la case chômage et laisser le reste du personel (silencieux) travailler.

    • Vincent 69
      Publié le 2 août 2016

      C.Q.F.D.

      Car l’on oublie en effet l’immense majorité du personnel qui ne fait pas grève, ou quand une minorité d’irresponsables impose sa loi et est en train de scier la branche sur laquelle elle est assise.

  4. Matt
    Publié le 2 août 2016

    Et dites, depuis une semaine, ils sont où les PDG d’AF et PDG du groupe ? Non parce que, une semaine en plein chassé croisé de juillet août, et pas une seule présence des patrons, en une période aussi critique, mais que font-ils ? Vacances ?

  5. Publié le 2 août 2016

    Je suis un pro Air France. Mais j’avoue ne pas comprendre le moment et le pourquoi de la grêve ? Le personnel demande juste que la validiter d’un accord soit prolongé dans le temps, mais justement, il y avait le temps pour essayer de négocier cela. J’avoue être abasourdi. Avoir pris en otage des familles au moment de leur départ en vacances, c’est vraiment se tirer une balle dans le pied. Parce que dire que de toute façon, il n’y a pas de bon moment pour faire ce genre de mouvement et le faire au moement ou le grand public (en dehors du public business habituel) c’est le mieux, c’est oubliez que des gens qui voyagent d’habitude pour le boulot avac Air France ont peut être aussi été bloquer avec leur famille, et qu’ils ne l’oublieront certainement pas au moment de commander un billet pour le boulot plus tard dans l’année. Donc je pense que cette grêve est vraiement un coup de poignard pour la compagnie.

  6. ALdo
    Publié le 2 août 2016

    Félicitations à eux, ils sont en train de supprimer définitivement leur emploi. Chaque jour de grève fait fuir un peu plus les clients potentiels de cette sncf de l’aérien, et ne fait qu’accélérer le processus.

    Ils l’ont pourtant vu ailleurs… oui, quand on coule on coule… mais non, ils pensent que l’argent viendra, est ailleurs, qu’on peut faire comme avant avec un marché qui n’a plus rien à voir.

    Bref ! Il n’y aura pas de miracle.

  7. Juste honteux, aberrant, mais virez moi ces conn**ds de grévistes et de syndicalistes et laissez ceux qui veulent travailler en paix. La seul chose qu’ils gagneront au final a force de gréve et de mouvement social est tous simplement le depot de bilan et ils finiront au chômage. Qu’ils pensent a ca les grévistes et aussi au personnes qui font des sacrifices toute l’année pour se payer des billets AF …

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum