Air Berlin: une classe Affaires sur le moyen-courrier

aj_Air Berlin A321-200

La compagnie aérienne Air Berlin va déployer une classe Affaires sur les liaisons en Allemagne et en Europe, espérant qu’une montée en gamme remédiera à ses difficultés financières. En classe Economie, Airbistro est le nom de son nouveau concept de restauration sur les vols court- et moyen-courrier.

Dans son communiqué du 5 aout 2016, la compagnie privée allemande souligne que l’introduction d’une classe Affaires dans les monocouloirs, qui débutera dès cette année, lui permettra de proposer pour la première fois une « expérience de vol cohérente » sur toute la gamme de vols, du plus court au plus long. « Nous sommes au début d’un profond processus de transformation qui débouchera sur un nouvel Air Berlin, plus fort », explique le CEO Stephan Pilcher, pour qui avec cette nouvelle offre « nous prenons une décision stratégique qui posera les bases d’un avenir durable de l’entreprise, et positionnons clairement Air Berlin dans le segment premium des compagnies européennes ». Ce nouveau produit « nous rendra plus attractifs, en particulier auprès des passagers d’affaires et des voyageurs fréquents », ajoute le dirigeant, offrant une expérience de vol en classe Affaires « cohérente » sur les réseaux globaux d’Air Berlin et ses partenaires, de l’alliance Oneworld comme de son actionnaire Etihad Airways.

Pas de détail sur la date de mise en place, mais Air Berlin explique que le premier rang dans les cabines des Airbus de la famille A320 (79), Boeing 737NG (17) « est réservé à la classe Affaires » : espace pour les jambes de 32 pouces, service particulier et garantie que le siège du milieu sera vide dans les plus grands monocouloirs pour le vol, tandis que des repas à la carte seront proposés et qu’au sol les passagers bénéficieront évidemment des enregistrements, passagers des contrôles et embarquements prioritaires comme de l’accès aux salons d’aéroport.

En classe Economie, Air Berlin a dévoilé airbistro, son nouveau concept de restauration avec un large choix de plats et boissons payants « pour plaire à tous les goûts ». La compagnie propose désormais des combinés nourriture/boisson, comme une boisson chaude avec un muffin au chocolat ou une boisson gazeuse ou une bière avec une Currywurst ; la bière BLRO fait son apparition au menu (dan une canette dédiée et unique à Air Berlin). Les menus signés Sansibar (restaurant dans l’île de Sylt) sont disponibles sur les vols de plus de 90 minutes, mais vont être développés avec par exemple l’jout de cocktails Hugo ou Bellini. « Avec ces nouveaux produits, nous répondons aux attentes de nos clients qui veulent plus de choix dans toutes les gammes de prix », souligne le CEO, « et nous pourrons aussi accueillir de nouvelles tendances et offrir des produits saisonniers à bord ».

Rappelons que selon le quotidien financier Handlesblatt, Lufthansa envisage de reprendre via sa filiale low cost Eurowings un certain nombre de routes déficitaires opérées par Air Berlin, et aurait des visées sur une quarantaine d’avions opérés par sa rivale sur ces mêmes routes déficitaires. Aucune des compagnies concernées n’a commenté.

http://www.air-journal.fr/2016-08-08-air-berlin-une-classe-affaires-sur-le-moyen-courrier-5167448.html

Commentaire(s)

  1. Navigation à vue.... - 8 août 2016 à 8 h 15 min
    Navigation à vue....
    Publié le 8 août 2016

     » Nous sommes au début d’un profond processus de transformation qui débouchera sur un Air Berlin plus fort »…..CQFD…
    Car cela fait bien quasiment 10 Annees que AB va de  » processus profond de transformation qui….etc… » en  » processus profond de transformation qui…etc… »: après avoir été une compagnie charter qui s’est transformée en compagnie régulière, puis en low cost, elle entend monter maintenant en gamme…Souhaitons lui bonne chance et succès, cette fois ci!!….
    Avec ou sans Etihad dans le tour de table,une chose est rémanente chez AB: les déficits annuels…
    Compagnie qui semble perdue, sans objectif stratégique précis…ou bien alors, compagnie si fortement compressée financièrement qu’elle n’a jamais le temps d’attendre que mûrissent vraiment les fruits de  » la dernière profonde transformation qui…etc… »

    • Pet
      Publié le 9 août 2016

      Ha ha ha ! Bien vu! AB s’est complètement plantée depuis des années. Manifestement, rien de brillant ne vient d’EY, surtout aucune idée.
      Aucune cohérence et pas de cohésion avec les membres d’OW qui amalgame du low cost Vueling avec une classe C sur CC et EI, voeille dame ex major passée au low cost en CC.
      Sans parler des autres avec leur résidence Samsufy.
      Bref: une vraie soupe.
      Faisons confiance à LH pour épicer le jeu. Au moins ils connaissent le marché.

  2. Publié le 8 août 2016

    Voilà! Il suffisait d’attendre…. La classe affaire est une manne pour les cie aérienne car génératrice de bénéfices…. Il est normal que les « low-cost / low-budget » y viennent à l’instar de Virgin Blue en AU qui avait juré ne jamais offrir de classe affaire ou de salons et qui maintenant propose des lits plats sur des vols transcontinentaux! Ce qui prouve bien que seuls les imbéciles ne changent pas d’avis… Les prochains en Europe??? EZ peut-être même VY!!!!

  3. loloboyer
    Publié le 8 août 2016

    Enfin ! Ça c’est de la cohérence ! Manque plus que AZ sur les vols Italiens et ça serait parfait. Vueling offre déjà une classe affaire.. c’est leur Exellence…

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter