British Airways: les PNC confirment leur grogne, pas la grève

air-journal_British Airways PNC

La grande majorité des hôtesses de l’air et les stewards de la compagnie aérienne British Airways basés à l’aéroport de Londres-Heathrow ont voté en faveur d’un mouvement social qui ne prendra pas la forme d’une grève. Ils protestent contre un nouveau programme de performance qui pourrait entrainer des suppressions de postes

Le syndicat BASSA (British Airlines Stewards and Stewardesses Association, une section de Unite), représentant quelque 8800 PNC de la compagnie nationale britannique, a annoncé le 18 aout 2016 que plus de 91% de ses membres ont voté en faveur du mouvement, dont la date n’a pas été précisée ; il devrait prendre la forme d’une série de « processus de management des performances » qui ne seront pas menés à bien. Pour Matt Smith de Unite, le temps passé par les PNC de British Airways « à remplir ces outils de performances inutiles ne l’est pas à servir les passagers, dans un environnement pourtant hautement concurrentiel sur les marchés premium » ; la compagnie devrait en outre prêter attention à la force du sentiment de ses employés contre le nouveau  programme, Dashboard Performance Management, alors que des « outils efficaces » sont déjà en place.

British Airways a immédiatement précisé que cette grogne n’aura pas d’impact sur les vols et les passagers, le syndicat ayant « dès le début déclaré qu’il n’y aura pas de grève ». Et elle se dit « ouverte à la  discussion avec le personnel de cabine et ses représentants ».

Le syndicat BASSA veut obtenir la suspension par la compagnie de l’alliance Oneworld du lancement du Dashboard Performance Management, qui dans sa forme actuelle signifie que les employés « reçoivent constamment des cartons rouge, vert et peut-être ambre, basés sur un score sans fin d’amélioration continue », résumait le mois dernier Matt Smith. La suspension réclamée devra durer jusqu’à ce que les « pires craintes des employés » aient été calmées, ajoute le dirigeant syndical pour qui un « système de performance parfaitement adéquat existe déjà » : être bien noté par ce nouveau système deviendrait année après année « de plus en plus difficile », ce qui faciliterait in fine le départ des PNC les plus anciens.

Selon British Airways, le nouveau programme n’est guère différent des systèmes mis en place dans les autres compagnies aériennes, avec l’inclusion des retours d’expérience des passagers. Il permet en outre de récompenser les PNC qui font bien leur travail, et « soutenir ceux qui ont besoin de s’améliorer » – le tout afin que les voyageurs reçoivent le meilleur service possible selon un porte-parole.

http://www.air-journal.fr/2016-08-22-british-airways-les-pnc-confirment-leur-grogne-pas-la-greve-5168228.html

Commentaire(s)

  1. manno
    Publié le 22 août 2016

    Bonjour 😄😄cela fait quelques années les conditions de travail évoluent dans un sens de non respect de l autre .les pnc doivent se battre pour se faire respecter dans un monde ou la concurrence et les autres compagnies aériennes et surtout la soumission des pnc font rage. Force et courage pour notre métier pnc

    • Vincent 69
      Publié le 22 août 2016

      Oui, enfin, restons quand même sérieux, les conditions de travail du PNC ne sont tout de même pas comparables à bien d’autres professions, comme les ouvrières d’usine, par exemple.

      • Publié le 22 août 2016

        Je ne comprends pas votre message.
        Je ne suis pas ouvrier en usine, j’ai un emploi mieux rémunéré et moins difficile physiquement donc je devrais accepter des baisses de salaire et précariser mon emploi parce qu’il y a pire ailleurs ?
        Pourquoi toujours tout tirer vers le bas ?

        • Vincent 69
          Publié le 22 août 2016

          Que je sache, les hôtesses et stewards n’ont pas un niveau BAC +5 ou 7, et leur travail est loin d’être épuisant ! La seule qualification requise est le CCA, qui n’exige même pas le BAC !

          Alors, que voulez-vous ? Un salaire de chirurgien ? Cessez de vous plaindre sans cesse, et allez bosser !

          Si vous en avez assez, il vous reste une liberté essentielle : celle de laisser votre job à d’autres.

          • …qui accepterons de trimer pour de cacahouètes.

            Vous avez raison Vincent, que tout ceux qui n’ont pas BAC+5+7 ou même 25 tant qu’on y ait, n’aient pas droits à des conditions de travail enviables voir tout simplement agréables. Je dis NON également, tout les autres à la mine et surtout qu’ils ne remontent pas sans avoir les mains en sang sous peine de ne pas recevoir leurs généreux pécule.

            Votre commentaire est ridicule. J’en déduis que tout métier qui n’a pas été rendu accessible par une école privé que papa et maman auraient payés, ou qui ne soit pas un métier qui vous détruise la santé ne mérite pas rémunération….

            « Loin d’être épuisant »: vous ne connaissez pas le métier.
            « BAC non exigé »: il me semble qu’il en va de même pour les pilotes (qui doivent être de toute façon trop grassement payés et bien considérés à vos yeux cette bande de feignants »

          • Publié le 22 août 2016

            Si vous voulez, mais pourquoi ne pas simplement répondre à ma question : pourquoi niveler tout par le bas ? Pourquoi précariser un métier qui l’est de plus en plus ?

            Et le travail d’un PNC est épuisant à plus d’un titre. Vous ne savez donc même pas de quoi vous parlez.

          • Vincent 69
            Publié le 23 août 2016

            Je suis PNT à la retraite, je ne connais donc rien à la condition des PNC, vous seul savez ! Lorsque l’on ne sait pas avec qui l’on échange, il convient d’être prudent pour éviter le ridicule.

            Si vous voulez faire croire que le métier de PNC est un travail épuisant, toute la journée les mains dans le cambouis, après avoir suivi une formation sélective de plusieurs années, il vous faudra trouver un gros pigeon pour le faire croire.

            A chaque qualification convient un salaire en rapport, et c’est le cas pour le PNC sur la plupart des compagnies.

  2. Alex Cruz (ex-CEO de Vueling) est á l’œuvre. Il était à l’abris des grèves en Espagne chez Vueling grâce à la précarité générale du marché du travail et l’utilisation massive de CDD mais visiblement il va réussir à obtenir une grève dans un pays où en gros depuis Tatcher on ne fait plus grève… Belle performance.

  3. Eh be......
    Publié le 22 août 2016

    Souhaitons aux PNC que  » confirmer la grogne sans faire grève » soit une action suffisante pour obtenir satisfaction…mais j’en doute…
    Si cependant c’était le cas, comme on les envierait de ce côté ci du Channel….

    • « comme on les envierait de ce côté ci du Channel…. » Oui certes! mais quant à les imiter…
      …Quand on voit une direction qui attend le dernier jour d’une semaine de grève pour accepter une reprise des négociations, on peut douter de l’efficacité d’une simple grogne!

  4. A quand une grève européenne à caractère politique!!!???? PoUr dire non à ce tout finance!! Pour dire non au dumping social harmonise!!!???

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum