Air Malta bientôt à Tunis et Casablanca ?

air-journal_Air Malta Palerme A320

Selon un plan élaboré par son futur actionnaire Alitalia, la compagnie aérienne Air Malta abandonnerait des routes européennes non rentables au profit d’un réseau plus tourné vers le Moyen-Orient et l’Afrique du nord. Tunis, Casablanca, Tripoli ou Djeddah figureraient parmi ses futures destinations.

Selon le Times of Malta du 26 aout 2016, qui s’est procuré une copie du futur business plan 2017-2020 de la compagnie nationale maltaise basée à l’aéroport de La Valette-Luqa va opérer un changement radical de stratégie, abandonnant son rôle d’apporteur de touristes au profit de celui de « feeder » du probable futur actionnaire Alitalia et du quasi-propriétaire de celle-ci, Etihad Airways. Environ un tiers des liaisons européennes seraient abandonnées, celles déficitaires mais apportant des touristes dans l’île; en revanche les routes rentables telles que celles vers Bruxelles, Londres-Heathrow ou Rome verront leurs fréquences renforcées. Cette rationalisation des vols serait accompagnée de mesures « agressives » de réduction des coûts y compris via des suppressions de postes, et d’un virage vers le sud.

Aucune date n’est annoncée pour le lancement des nouvelles routes ou le renforcement de celles existantes vers la Tunisie, le Maroc, la Libye, Chypre voire l’Arabie Saoudite ; le quotidien juge toutefois que la décision est logique car attaquant un marché sans concurrence, et n’aura qu’un impact limité sur le tourisme. L’expansion du réseau devrait en outre s’accompagner d’un renforcement de la flotte, qui compterait onze avions à la fin de la décennie (contre six Airbus A320 et deux A319 aujourd’hui).

Il semble désormais certains qu’Alitalia ne mettra pas la main à la poche pour combler les 66 millions de dollars de dette d’Air Malta ; c’est le gouvernement de l’île qui devrait s’en charger, tout comme du reclassement des employés « en sureffectif » dans une structure qui fournira les mêmes services en sous-traitance (ingénierie, services au sol), ou d’autres taches non précisées mais dans le service public. Aucun poste de pilote ne serait menacé ; les syndicats de PNC n’ont quant à eux toujours pas reçu de précision sur l’avenir des hôtesses de l’air et stewards d’Air Malta.

Le Times of Malta souligne que les aspects financiers du deal entre Air Malta et Alitalia, censé être finalisé d’ici septembre ou octobre, ne sont toujours pas arrêté : le rachat doit en effet être approuvé par la Commission européenne, dont on connait la rigidité en ce qui concerne l’impact des aides d’état sur la concurrence. Mais si le gouvernement affirme selon le quotidien que l’accord avec Alitalia n’est pas encore conclu, il ajoute qu’en son absence Air Malta pourrait fermer ses portes dès octobre.

http://www.air-journal.fr/2016-08-29-air-malta-bientot-a-tunis-et-casablanca-5168615.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 29 août 2016

    et voilà encore une autre compagnie européenne qui va se faire manger par Etihad Airways.

  2. Publié le 29 août 2016

    Je sais que Air Malta avait déjà ouvert Luqa Oran juste une année en 2015. Mais la ligne Luqa Alger est elle toujours maintenue ?

    • czl
      Publié le 29 août 2016

      La ligne vers Oran a été annoncée mais jamais ouverte

      La ligne vers Alger a été suspendu suite à des pressions politiques et européennes. On soupçonne Malte de donner facilement des visas

      • Aéroclub
        Publié le 29 août 2016

        Elle intéressante cette histoire de facilité de visa mais bon j’y crois pas trop mais bon.
        Dans le même registre il fut un moment dans les années 90 le vol SU 427/428 CMN-SVO-CMN faisait escale dans les deux sens à La Valette et il n’était pas rare que certains jeune passagers s’évaporait dans le petit aéroport mais c’était avant que Malte ne rejoignent l’UE

  3. Aéroclub
    Publié le 29 août 2016

    Pour CMN (je pense aussi pour TUN) c’est un retour, Air Malta desservait bien Casablanca et avait aussi son agence commerciale en plein ville.

  4. Publié le 29 août 2016

    Hâte de savoir si Air Malta va devenir membre affilié Skyteam ou etihad airways partners ou les deux
    En tout cas ça permettra de développer une compagnie européenne sur l’axe Europe Afrique augmentant les possibilités de correspondances pour les passagers ça peut-être intéressant

  5. devenir feeder d’alitalia en imposant une escale à Malte ? je reste sceptique.
    J’ai bien l’impression que dans cette histoire l’état maltais s’es fait cou….ner, si le nouvel actionnaire n’éponge pas la dette et ne « soutient pas » l’industrie touristique locale (30% du PIB).
    On comprend mieux les réactions particulièrement virulentes du ministre local.
    Les discussions sont loin d’être finies…

    • Max123
      Publié le 29 août 2016

      Ce n’est pas une histoire de « couillonnade » mais de choix :
      • Soit on souhaite une compagnie publique qui transporte les touristes à Malte quitte à faire des pertes
      • Soit on souhaite une compagnie rentable qui opère donc des lignes rentables.
      La vie est faite de choix. Le choix semble être la rentabilité de la compagnie.

      • Boeing 777-300ER - 30 août 2016 à 20 h 05 min
        Boeing 777-300ER
        Publié le 30 août 2016

        Avec la pléthore de compagnies low-cost en Europe, Malte n’a pas de souci à se faire pour être accessible depuis l’Europe. Comment fait Chypre ?
        Le repositionnement sur le Maghreb est intelligent étant donné que le marché Europe-Maghreb est colossal mais handicapé par des prix particulièrement élevé vers l’Algérie (protectionnisme du gouvernement algérien) et le Maroc (disparition de Jet4you remplacée par Jetairfly aux fréquences beaucoup plus limitées et retrait d’Easyjet de Casablanca). Sans compter que le Maghreb a des perspectives économiques positives !

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum