Londres : trafic IAG à +9,9%, chaos dans trois aéroports

air-journal_IAG British Iberia Aer Lingus Vueling

Le groupe IAG des compagnies aériennes British Airways, Iberia, Vueling et Aer Lingus a enregistré le mois dernier une hausse de +9,9% de son trafic passager par rapport à aout 2015 – mois marqué par l’acquisition de la compagnie irlandaise. Trois aéroports londoniens ont vu leur programme de vol perturbé hier, deux par une panne informatique de British Airways et le troisième, Londres-City, par une intrusion.

Le communiqué du groupe aérien le 5 septembre 2016 précise que 10,572 millions de passagers ont voyagé à bord de ses avions le mois dernier, en hausse de +9,9% pour le groupe mais de +3,1% pro forma (en tenant compte des résultats d’Aer Lingus, acquise le 18 aout). Le trafic en RPK (revenu passager kilomètre) a gagné +7,9% (+2,7% pro forma) sur des capacités en SKO (siège kilomètre offert) à +9,0% (+3,9% pro forma); le coefficient d’occupation recule de 0,8 point à 85,9% (-1,0 point pro forma). IAG souligne que son trafic premium est en hausse de +3,4% pro forma en aout, un mois d’autre part marqué par l’immunité antitrust accordée à Iberia dans la coentreprise avec Japan Airlines, le partage de codes entre Vueling et Qatar Airways et celui de British Airways avec China Eastern Airlines.

En nombre de passagers transportés le mois dernier, on retiendra que le réseau « intérieur » du groupe (en Grande Bretagne, Irlande, Espagne et Italie) affiche +0,9% et -0,1% pro forma ; la meilleure performance est enregistrée sur les lignes vers et depuis L’Europe (+15,6% et +5,4% pro forma), devant l’Amérique du nord (+10,6% et +0,6% pro forma). Dans le détail, British Airways a vu son trafic en RPK progresser en aout de +2,0% sur des capacités en SKO en hausse de +3,9% ; Iberia affiche +3,4% en RPK et +3,6% en SKO ; et Vueling +3,6% et +3,3% respectivement (pas de données mensuelles pour Aer Lingus).

Pendant les huit premiers mois de l’année, IAG a transporté 67,893 millions de passagers, en hausse de +18,9% par rapport à la même période en 2015 (+7,0% pro forma). Avec un trafic en RPK affichant +12,8% sur des capacités à +12,1%, le coefficient d’occupation du groupe progresse depuis le début de l’année de +0,5 point à 81,8%.

La journée de mardi a été marquée par deux incidents séparés à Londres : neuf activistes du groupe Black Lives Matter se sont enchainées à un trépied sur la piste de Londres-City, entrainant la fermeture du trafic peu avant 6h00. Seize vols ont été annulés et douze autres retardés avant que la police n’arrête six heures plus tard les manifestants, qui avaient apparemment nagé jusqu’à la piste unique de l’aéroport. Leur communiqué explique qu’ils voulaient dénoncer la pollution dont sont victimes les habitants de Newham, en majorité pauvres, alors que l’activité de l’aéroport ne sert que les intérêts des financiers de la City : « quand les Noirs en Grande Bretagne ont 28% plus de chances d’être exposés à la pollution que les Blancs, on sait que l’inégalité devant l’environnement est une crise raciste ». Le trafic a repris peu après midi.

air-journal_British Airways panne boarding passMoins grave mais affectant beaucoup plus de passagers, une panne informatique chez British Airways a entrainé mardi des dizaines de retards dans les aéroports d’Heathrow et Gatwick, forçant le personnel au sol à écrire à la main les cartes d’embarquement pour ne pas trop affecter les décollages. Les vols à Edimbourg, Chicago, San Francisco et Seattle ont également été affectés par le bug, qui a frappé pour la cinquième fois en trois mois son nouveau système d’enregistrement FLY. D’après Flightaware, la compagnie a annulé cinq vols hier, 157 autres étant retardés.

http://www.air-journal.fr/2016-09-07-londres-trafic-iag-a-99-chaos-dans-trois-aeroports-5169003.html

Commentaire(s)

  1. un plus de 3000 h de vol - 7 septembre 2016 à 9 h 27 min
    un plus de 3000 h de vol

    Heureusement que les systèmes informatiques embarqués semblent plus fiables et redondants!En cas de panne du pilotage automatique ,il reste heureusement aux pilotes la possibilité de reprendre le pilotage en manuel à l’ancienne …en espérant qu’ils s’en souviennent……comme le réécriture des cartes d’embarquement à la main par le personnel au sol…

    • Si vous êtes pilote, vous devez savoir que ça arrive de temps en temps de devoir reprendre à la main un avion.
      Les pilotes sont formés pour ça et ça ne fait jamais les grands titres vu que ça reste généralement un événement mineur (voire événement invisible pour les passagers).

      • Vincent 69

        « Si vous êtes pilote, vous devez savoir que ça arrive de temps en temps de devoir reprendre à la main un avion. »

        Cela dépend des compagnies.

        Quand, dans un certain rapport interne AIR FRANCE, il était recommandé au PNT de s’entraîner au pilotage manuel dans un aéroclub, ça laisse rêveur ! ! !

        En revanche, chez les anglo-saxons, la culture du pilotage manuel est bien installé, preuve en est plusieurs incidents graves parfaitement maîtrisés grâce à elle. Il n’est pas certain du tout que l’issu fut aussi heureuse dans d’autres compagnies où la culture inverse du tout automatique semble irréversible.

  2. @VINCENT69, CDB à la retraite (F27,DC10,A300, B747), instructeur en aéro-club, 27000 heures, vous colportez des idées fausses!
    Le Rapport Colin, j’imagine que c’est à lui que vous faites allusion, n’a jamais recommandé de s’entraîner au pilotage manuel dans un AERO-CLUB (sûr que dans ce cas les syndicats auraient demandé que cela soit pris en compte et en charge par AF!).
    Vous devriez savoir qu’ AF, la grande majorité des approches sont faites à la main et que le tout automatique n’y est absolument pas prôné, ni installé. Au contraire, le pilotage manuel est encouragé, et même sans directeur de vol dès que la visibilité est d’au moins 5 km et le plafond de 1000ft); contrairement à certaines compagnies anglo-saxonnes justement…

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter