KLM suspend Le Caire, partage avec Air France vers Caracas

air-journal_KLM 787-9 tulipes

La compagnie aérienne KLM Royal Dutch Airlines suspendra début janvier sa liaison entre Amsterdam et Le Caire, en raison de problèmes de change. Un partage de codes avec sa compagnie-sœur Air France vers Caracas sera mis en place fin octobre.

A partir du 6 janvier 2017 et pour une durée indéterminée, la compagnie nationale néerlandaise a décidé de ne plus proposer les quatre rotations hebdomadaires entre sa base à Amsterdam-Schiphol et l’aéroport du Caire, opérées en général en Boeing 787-9 Dreamliner pouvant accueillir 30 passagers en classe Affaires, 48 en Premium et 216 en Economie, ou en 777-200ER (34+40+242). Jusqu’au début de l’année prochaine, des départs sont programmés lundi, mercredi, vendredi et samedi à 20h55 pour arriver le lendemain à 2h15, les vols retour quittant l’Egypte mardi, jeudi, samedi et dimanche à 5h05 pour se poser à 7h55. KLM est en concurrence directe sur cette route avec Egyptair.

La compagnie de l’alliance SkyTeam explique avoir pris cette décision en raison de la dévaluation de la livre égyptienne et des mesures de contrôle des changes mis en place par la banque centrale d’Egypte (restrictions sur le transfert de devises étrangères), qui ont eu un « impact négatif » sur elle – mais aussi sur Air France ou British Airways entre autres. Les passagers ayant déjà réservé un billet sur la route Amsterdam – Le Caire seront rebookés sur « les meilleures alternatives possibles ». La compagnie rappelle que le groupe Air France-KLM reste présent dans la capitale égyptienne, puisque la compagnie française opère six rotations hebdomadaires entre Paris-CDG et Le Caire.

En Amérique du sud, KLM prévoit selon Airlineroute de vendre sous code KL à partir du 30 octobre les vols opérés par Air France vers Caracas-Simon Bolivar : un Airbus A330-200 (40+21+147) décolle actuellement de Paris-CDG tous les jours sauf vendredi à 10h25 (arrivée à 15h35), et repart du Venezuela à 17h35 (arrivée le lendemain à 7h45). Cette route est sans concurrence, et aucune liaison directe n’est proposée entre Amsterdam et Caracas.

Leader en Amérique Centrale, du Sud et dans les Caraïbes en termes d’offre de sièges, Air France-KLM dessert déjà 28 destinations dans cette région avec plus de 200 vols par semaine au départ de Paris-Charles de Gaulle ou Orly et d’Amsterdam-Schiphol : Aruba, Bogota, Bonaire, Brasilia, Buenos Aires, Cancún, Cali, Caracas donc, Cayenne, Curaçao, Fort-de-France, Guayaquil, La Havane, Lima, Mexico, Montevideo, Panama City, Paramaribo, Pointe-à-Pitre, Port-au-Prince, Punta Cana, Quito, Saint-Domingue, Saint-Martin, Santiago du Chili, Sao Paulo et Rio de Janeiro, plus San José au Costa Roca à partir du 2 novembre.

 

http://www.air-journal.fr/2016-09-15-klm-suspend-le-caire-partage-avec-air-france-vers-caracas-5169426.html

Commentaire(s)

  1. Pointe à pitre et Fort de France son desservis au départ d’Orly (plus de 1 millions de passagers par an sur chacune de ces deux destinations) et non au départ de CDG. Merci de corriger.

  2. Et voilà comment…... - 15 septembre 2016 à 12 h 54 min
    Et voilà comment…...

    Et voilà comment, avec le parfait exemple des vols sur Le Caire, au sein du même groupe AFKLM on prend des décisions tout à fait logique et de bonne gestion..pour KLM, tout en laissant AF assumer dans son propre bilan les soucis financiers évoqués en Egypte..Ainsi on assainit et renforce le bilan financier annuel de KLM en aggravant de fait celui d’AF….

    • Je suis pas certain je pense que en terme de demande la ligne Paris – Le Caire reste plus attractive que sa soeur au départ d’Amsterdam, de plus il faut faire les choix les deux ne peuvent pas quitter la capitale égyptienne et laisser la concurrence avoir le marché
      De plus KLM utilise cette raison que vous n’entendez pas de la part d’air France, iag ou lufthansa
      Je pense qu’il y a également, peut-être, un manque de remplissage de l’appareil et du coup pourquoi faire à deux si on le fait bien à un
      De plus si on regarde bien la concurrence est en mono couloir sur AMS mais en mono et bi couloir sur Paris on en revient à ce que je dit plus haut
      Et on peut rappeler que Air France a déjà ferme pas mal de ligne nn rentable ou limite sa desserte pour ralentissement de la demande: cf le Brésil
      Pour moi la question est plus pourquoi si peu d’ouvertures de lignes en sachant la force de l’attractivité de Paris mais de tout le territoire français derrière? Je reste surpris même si cela je pense est du à manque de demande à la non ré ouverture de kuala lumpur vu qu’il n’y a plus personne en direct, mais aussi du peu de ligne vers la Chine alors que KLM dessert plus de villes chinoises
      Mais avant de faire tout ça il faut repartir sur de bonnes bases pour re attaquer les marchés jadis perdus

      • Pet

        Sans vouloir être désobligeant envers les Malais, KUL n’a jamais attiré les foules.
        Politique touristique restrictive (pas d’alcool, moralisation etc..), et hormis les centres cciaux, la ville a peu à offrir. Les vieux quartiers ont été ‘modernisés’ ou dévastés; le pays est superbe mais il faut sortir de Kuala Lumpur.
        Il y a de bonnes raisons commerciales justifiant que peu de cies européennes y aient maintenu leur desserte, si même BA y réduit la voilure.

    • Totalement faut, ce sont des décisions logique, les routes sur ccs et cairo sont des lignes historiques d Af , n ayant pas de place pour deux , il est logique que la dernière arrivé s en aille. Si on devait fermer PTY, Nairobi ou encore Lim la situation serait inversée au détriment de kl.

      • Et voila comment... - 16 septembre 2016 à 8 h 11 min
        Et voila comment...

        ..pourquoi pas…sauf que vos exemples sont mauvais:
        Nairobi: » situation inversée au détriment de KLM »??? Sauf que c’est AF qui a DEJA ferme cette escale et que KLM y va toujours…
        LIM  » situation inversée au détriment de KLM »??? Sauf que c’est AF qui a déjà quitté LIMITE ( comme Quitto, d’ailleurs!) au profit de KLM ..( avant de revenir à LIM…mais peut être plus pour longtemps…)

        • Justin Fair

          Nairobi n’est en effet pas un bon exemple…Il y a déjà quelques années que le groupe a réparti ses destinations africaines. l’Est pour KLM, l’Ouest pour AF, selon les zones d’influence historiques.

    • Contrairement a AMS, Egyptair dessert CDG avec 2 vols quotidien : la premiere rotation est effectuée en A330-300 avec 301 places dispo, la deuxième est effectué en A320 avec 145 places dispo, près de 450 places chaque jours sans compte le vol d’AF en A330, donc je ne pense pas qu’AF vole a perte au Caire, (récemment vu sur FlightRadar24 , AF a desservit le Caire en 77W d’ou l’importance de la demande).

      • Et voila comment... - 16 septembre 2016 à 8 h 17 min
        Et voila comment...

        Si opus voulez bien revenir aux raisons invoquées par AFKLM pour expliquer le retrait de KLM de CAI, vous verrez qu’il ne s’agit pas d’une question d’absence de trafic, mais de restrictions gouvernementales au transfert hors Égypte des devises….Ces restrictions ne toucheraient pas AF mais seulement KL??? Ce serait aberrant, non? Donc elles touchent AF aussi ( comme les autres compagnies…)… Et donc oui, on a favorisé le bilan financier de KL au détriment de celui d’AF, quoi que vous en pensiez!!! D’ailleurs l’article lui meme mentionne l’impact négatif de cette situation sur toutes les compagnies…On voudrait au sein de AFKLM faire apparaître KLM comme le bon gestionnaire et AF comme le bag boys que l’on ne s’y prendrait pas autrement!!!!

        • Quelles que soient les difficultés de change au départ d’Egypte, il semble que celles-ci ne soient pas (encore) suffisantes pour avoir fait reculer LH, BA, AF, OS ou AZ.
          Donc soit il s’agit de maintien de lignes politiques (ce dont on peut douter pour LH ou BA), soit les compagnies y trouvent tout de même leur compte sur des lignes ou – de fait- la concurrence est limitée et la demande suffisante.

  3. très mauvaise nouvelle, ce vol avait beaucoup d’avantages et était très agréable (787). On pouvait encore travailler tout la journée sur Paris et passer la nuit eu Caire sans perte de temps, le vol 18h30 CDG-AMS avait encore une correspondance rapide avec ce vol. Avec AF ou Egyptair on perd tout la journée. Il reste encore AZ et LH mais c’est pas la mémé ambiance ni la mémé qualité (monocouloir, sans IFE, box sandwich etc.)Dommage!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum