Etude : les professionnels de l’aérien affichent leur optimisme

air-journal-aeroport-de-geneve-1

Selon une étude menée par le cabinet d’avocats Norton Rose Fulbright, les professionnels du transport aérien affiche un grand optimisme pour les cinq années à venir.

L’étude, nommée « The way ahead » , synthétise plus de 200 réponses émanant de professionnels des secteurs aérien, ferroviaire et maritime. Dans le secteur de l’aérien, 77% des professionnels interrogés (contre toutefois 88% en 2015) estiment que les conditions de marché leur sont favorables. Cet optimisme soutenu est attribué aux prix relativement bas du pétrole par 46% des sondés, contre 18% en 2015.

Tandis que les prix du pétrole profitent au secteur, 23% des sondés estiment qu’ils stagneront au cours des cinq prochaines années. Seule une infime proportion (4%) pense qu’ils baisseront davantage. Néanmoins, malgré un impact probable de l’augmentation des prix du carburant sur la rentabilité, 67% anticipent que les prix et les frais de transports resteront inchangés ou baisseront au cours de cette même période.

Les personnes interrogées semblent plus confiantes concernant l’augmentation de la demande. 83% d’entre elles en effet anticipent une hausse du nombre de passagers et 79% une augmentation du nombre de trajets et de services offerts, la région Asie-Pacifique, surtout la Chine et l’Inde, étant le marché clé pour l’avenir du transport aérien.

Toutefois, les professionnels interrogés sont conscients d’un possible revirement de la situation économique et 38% d’entre eux restent persuadés qu’une récession mondiale constitue la plus grande menace qui pourrait peser sur leur secteur au cours des 5 prochaines années. Il est intéressant de noter qu’ils sont 31% à désigner la hausse du terrorisme parmi ces menaces pouvant freinant le développement du transport aérien.

http://www.air-journal.fr/2016-10-16-la-chine-et-linde-deux-marches-cles-pour-lavenir-du-transport-5171066.html

Commentaire(s)

  1. Le prix du kérosène n’est pas le seul paramètre à prendre en compte pour lire dans la boule de cristal de l’évolution du transport aérien à plus de 5 ans ….Une récession économique en Chine (qui a commencée) , au Brésil également pour ne citer que ces deux pays .., l’impact du terrorisme sur la limitation de plus en plus de pays au tourisme de masse( la France en sais quelque chose) aura un impact imprévisible sur le futur ..Les aéroports deviennent de véritables Bunkers , avec des formalités de plus en plus contraignantes … dissuasives à terme pour ceux qui ne sont pas obligés de voyager …..

    • Votre dernier point est oh combien juste!!!! - 16 octobre 2016 à 13 h 46 min
      Votre dernier point est oh combien juste!!!!

      Je n’éprouve plus guère de plaisir ni aucune excitation à prendre l’avion: bien sur, le fait que l’avance en âge y est peut être pour un petit quelque chose…mais pas que…D’ abord l’acte d’achat du billet: c’est à mon avis de moins en moins simple car c’est 1) quasi un passage par ordinateur obligé2) les politiques de commercialisation actuelle des compagnies avec des options payantes aussi diverses que variées d’une compagnie à l’autre font que l’on ne sait plus jamais très bien où l’on en est, si on a pas oublié de prendre quelque chose…puis le passage en aéroport m’est de plus en plus pénible: des queues pour tout et toujours plus longue, donc l’attente, debout à avancer pas à pas: un calvaire… les contrôles papiers puis sureté de plus en plus pénibles ( je les comprends, mais c’est pénible), le bruit et la foule en aéroport: ça raisonne toujours énormément….et toujours l’attente…Puis vient le vol…enfin d’abord l’embarquement : toujours longs pour avancer dans les allées…mais toujours à se faire bousculer et presser quand c’est vous qui voulez ranger vos propres affaires une fois arrivés à vos sièges…Les cabines sont de plus en plus tassées et on n’arrive plus à se retourner… Puis ces vols toujours plus longs : oui, c’est normal, mais les escales avant, ça coupait ces viols interminables qui ankylosent….

      Aujourd’hui, j’hésite toujours devant un voyage aérien, et il m’est arrivé de changer mes plans initiaux pour une destination accessible en un voyage avion plus court…ou en auto…

      Donc oui, la magie de l’avion n’existe plus et d’une certaine manière il agit plus parfois aujourd’hui plus un repoussoir ….

  2. Pet

    Avec les monstrueuses commandes d’avions en cours et constructions d’aéroports éléphantesques pour drainer le populo au bord d’une mer chaude par -20 degrés, il aurait été inélégant de planter les banques qui avancent les fonds en prétendant soudain que rien ne va plus.

    Grosse lapalissade.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter